Un livre,une recette #5: Salade d’oreille de cochon façon thaïe

J’ai eu envie de fêter Halloween avec un mois de retard, pour ne pas faire comme tout le monde. Nul besoin d’aller au magasin de farce et attrape pour vous faire peur, une simple paire d’oreilles de cochon me suffit… BOOUHH !!!

En plus le mois des produits tripiers s’achève aujourd’hui, alors ça tombe bien. Mais ça ne m’empêchera pas d’en manger après!
Pour avoir déjà préparé moi-même un fromage de tête de A à Z quand j’étais ado (même pas traumatisée), je peux maintenant vous avouer que les oreilles sont une de mes parties préférées 🙂 Ca reste croquant même après une longue cuisson! Moi qui adore grignoter le cartilage des cuisses de poulet, je trouve ici mon bonheur. J’adore quand ça fait « kriouk-kriouk » sous la dent ^^
J’en profite donc pour vous présenter Beurk!c’est bon, le livre de Julien Fouin et de Blandine Boyer, entièrement consacré aux produits dits « repoussants », comme les abats. Il traite également le cas du poulpe, des huîtres ou des choux de Bruxelles… je crois qu’ils ont bien trouvé le titre de leur ouvrage! Quoi que moi j’aurais peut-être proposé « Beurk…ah si, c’est bon! »
Et vous, c’est quoi qui vous fait dire beurk ?



Très graphique cette salade, n’est-ce pas?

J’ai simplifié la recette du livre car à la base cette salade comporte aussi de la hampe grillée (miam!). J’ai aussi joué l’efficacité (et non la feignassité) en achetant des oreilles précuites, j’ai juste eu à les réchauffer à la vapeur.

Un livre,une recette #5: Salade d’oreille de cochon façon thaïe
(pour 4 pers.)

-2 oreilles de cochon précuites (ça se trouve en barquette en grande surface)
-1 bouquet de menthe
-1 bouquet de coriandre
-1 concombre moyen
-1 poivron rouge
-1 oignon nouveau
-1 morceau de gingembre d’environ 3 cm de long
-1 bâton de citronnelle
-2 gousses d’ail
-2 càs de nuoc-mam
-1 càs de sauce soja
-1 càs d’huile de sésame
-1 citron vert
-1 càc de sucre
-1 càs de graines de sésame

Faites « recuire » les oreilles dans un cuit-vapeur pendant 20 minutes, histoire de les assouplir (sinon faites-les pocher pendant 20 minutes à la casserole). Egouttez-les et laissez-les tiédir avant de les couper en fines lanières.
Emincez le poivron et le concombre en fin bâtonnets, râpez le gingembre, hachez très finement le coeur de la citronnelle et l’ail et enfin ciselez l’oignon nouveau . Mélangez tous les ingrédients dans un saladier et servez.

11 Replies to “Un livre,une recette #5: Salade d’oreille de cochon façon thaïe”

  1. J’avoue que les oreilles de cochon ne m’attire pas particulièrement, jamais goûté mais a la sauce thaï ca change tout..

  2. Il faut que j’achète ce livre qui contient apparemment beaucoup des mets que je préfère manger. Les oreilles, jusqu’à présent je les cuisinais en vinaigrette, genre museau, ou laquées à la chinoise (?), cette salade thaïe va élargir ma gamme, curieusement, elle ressemble à ce qu’on pratique pour la méduse (oui, j’aime aussi cela )

  3. Oh moi aussi j’ai fait un paté de tête quand j’étais ado ! super souvenir j’ai aussi eu droit au canard entier (foie gras, cou farci, … toute la bête, quoi)
    je savais pas qu’on trouvait des oreilles de porc dans le commerce… ça m’intrigue !

  4. rreuuh rreuuh ! euh ça c le groin du cochon ! lol ^^
    ouai ok ça vole bas je te l’accorde ! quelle jolie façon de les cuisiner !! bisous rreuuh !

  5. Hein.
    La première recette que je ne testerai pas de tout ton blog ^^
    Je peux pas je peux pas je peux pas (et j’en mangerai sans le savoir et je dirai « hummmm ») LOL

  6. J’adore la salade d’oreille, un grand classique en Alsace Dommage qu’en ce moment je sois interdite d’abats ^^ Mais je retrouverais ta recette en temps voulus ! (sympa le bouquin, ça fera un chouette cadal de Noël)

  7. @Coralie:il faut un début à tout!
    @Patrick CDMui ce livre est super, pétri d’humour et de cynisme Sinon la méduse ça a quel goût?
    @alice:moi aussi j’ai eu droit au canard et aux poules,rien de pire que l’odeur des volailles qu’on doit déplumer, pouah!J’en garde un souvenir très odorant…Pour les oreilles,j’en trouve au rayon traiteur self-service.
    @Ma bulle de G:mais non, c’est « kronk-kronk » ! @Elo:à mon avis si tu ne sais pas ce que c’est,tu vas te demander d’où vient ce croquant,puis tu vas reposer ta fourchette LOL
    @Flo:rhalala,j’adore les rayons de salades préparées dans les supermarchés alsaciens,avec tous ces produits tripiers, j’adore!On pourrait peut-être se revoir fin décembre si tu es chez toi d’ailleurs?(j’y suis du 22 au 1er)

  8. Même pas peur !!!! D’ailleurs j’ouvre grand la bouche pour ne pas en perdre une lamelle …..
    Ce livre c’est une mine d’or pour les gourmets que nous sommes toutes deux.(J’ai décidé de fêter Noël avant l’heure et de nous auto flatter). PS plus que 15 jours avant M ….

  9. ce qui me fait dire beuuuurk : les choux de bruxelles et le roti de porc!
    sinon les oreilles de cochon j’adore !! surtout celles aux 5 parfums que l’on trouve chez tang freres ! du coup je note cette recette pour tester !
    bises

  10. Ooh, moi qui adore les tripes, je n’ai jamais gouté aux oreilles. Tu me donnes de bonnes idées toi!

  11. J’adore les oreilles de cochons !! le problème c’est que je dégoûte presque tout le monde avec cette gourmandise. J’entend souvent que c’est un truc tout juste bon à donner aux chiens ! (!?!? les gens sont fous)
    alors je suis tellement heureuse de voir que je ne suis pas la seule à aimer ça, tout comme le cartilage des cuisses de poulet ! je suis toujours la dernière à finir de le manger à cause de cette lubie de ne rien laisser sur mon os. j’ai justement acheté quelques oreilles de cochon et après avoir testé la recette du blog le Canard du Mékong (http://www.canardumekong.com/2009/06/oreille-de-cochon-rotie.html), je testerai aussi la tienne qui met mes papilles en éveil.
    D’ordinaire je les mange froides et natures (ou bien avec supplément cornichons et pain beurre) mais face à la répugnance de mon amoureux je tente de varier les recettes. Je teste mais ça n’a pas l’air bien parti… il fait parti de ceux qui n’aime pas le kriouk kriouk cartilagineux donc ce n’est pas facile. C’est pas plus mal comme ça car ça m’en fait plus pour moi ! mais j’aimerai bien qu’il arrête de faire la grimace en me voyant en manger ça serait déjà un plus.
    J’aimerai bien voir sa tête le jour où je testerai la méduse ! (dont la description ouvre mon curieux appétit).
    Merci pour la recette et pour ton blog !

Laisser un commentaire