Poulet sauce barbecue à la calédonienne

 

 

 

          J’ai découvert récemment que j’étais devenue sensible à tout et n’importe quoi. Il y a eu par exemple cet épisode du Globe Cooker qui m’a fait pleurer comme une madeleine, quand j’ai vu cette pauvre petite biquette qui allait être sacrifiée pour un repas de fête. Ce n’est pas que je sois un coeur de pierre en temps normal, car j’ai déjà vu des sacrifices d’animaux à la télé et en vrai, mais je n’ai jamais eu une telle réaction. Là ça avait bien duré 1/2 heure, jusqu’à ce que Mister T rentre de son footing, que je lui raconte et que je pleurniche à nouveau. Vive les hormones!
          Et puis le week-end dernier, je suis restée seule durant 4 jours car j’avais du annuler mon escapade en Alsace, ne pouvant pas faire de longs trajets en voiture (ni en train, avion ou tricycle). Après tout je peux me débrouiller comme une grande, la motivation en moins et quelques quintaux en plus. Mais ça c’était en théorie. En effet, il faisait beau et chaud, chacun y allait de son petit selfie sur la plage, autour d’un mojito en terrasse ou dévorant une côte de boeuf saignante au barbecue. Instagram c’est vraiment le diable. De mon côté, j’avais pour seule compagnie mon chat qui me regardait dans le blanc des yeux, se demandant sûrement qui de nous deux allait battre le record du monde de sieste. Et puis voilà, j’ai craqué, ouin ouinnn moi aussi je veux des grillades, ouin ouinnn j’en ai marre des ravioli en barquette, ouin ouinnn je veux ma maman.

          Bref, une semaine plus tard, j’ai enfin pris ma revanche. Ca faisait des nuits que je rêvais de ce poulet mariné dans une sauce barbecue maison. Cette recette d’ailleurs, c’est celle de mes parents, sauf qu’eux ils ont un vrai barbecue, alors que moi je me suis contentée de ma poêle-grill. Peu importe, c’était quand même très bon, à en pleurer. Ah non, ça suffit les larmes !

 

Poulet sauce barbecue à la calédonienne

(pour 2 personnes)

-2 cuisses et hauts-de-cuisses de poulet fermier (ou deux filets, mais ça sera plus sec)
-3 gousses d’ail
-2 càs rases de sucre
-1 citron
-4 càs de sauce soja
-4 càas de ketchup
-1 càs d’huile végétale neutre 

 

Séparez les cuisses des hauts-de-cuisses, puis désossez-les (pour une cuisson plus rapide). Coupez chaque morceau en deux (idem si vous choisissez des filets).
Ecrasez ou râpez les gousses d’ail. Mettez-le dans un saladier avec le sucre et le jus de citron. Mélangez pour faire dissoudre le sucre. Versez la sauce soja, le ketchup et l’huile, puis mélangez. Ajoutez les morceaux de poulet et couvrez le saladier. Faites-les mariner au frais pendant au moins 1/2 h.

Sortez le poulet un peu à l’avance sinon il sera trop froid et la cuisson démarrera moins rapidement. Faites chauffer un barbecue, une poêle-grill ou une poêle tout court sur feu vif et sans matière grasse. Pour une cuisson au four, vous pouvez vous référer à ma recette de poulet au miso
Faites-y saisir les morceaux de poulet partiellement égouttés puis baissez légèrement le feu sinon ça va cramer. Pour aller plus vite, je pose une assiette (propre!) sur le poulet et je dépose un poids au-dessus (ici un couvercle en fonte) pour le presser. 


Retournez le poulet de temps en temps et arrosez-le avec le reste de sauce barbecue. Coupez un morceau au milieu pour vérifier la cuisson. Servez bien chaud! (on l’a dévoré avec du riz chaud et des brocolis)

 

Bon appétit et bon week-end !

 

 

 

16 Commentaires

  1. Domi dit : Répondre

    A essayer d’urgence…. Sur la plancha… Merci

  2. Ah oui j’avais oublié de mentionner la plancha comme mode de cuisson aussi !

  3. Marisa dit : Répondre

    Je ne vais pas tarder à essayer cette belle recette

  4. chantal dit : Répondre

    Insoutenable cet épisode du globe cooker!
    Par contre très envie de faire votre pouletà la calédonienne.
    Avez vous vu l’émission les petits plats du grand mekong fabuleux!!!
    Chantal.

  5. Hélène dit : Répondre

    À essayer aussi avec des travers de porc!!! Ce doit être délicieux…

  6. Waouh comment résister à une telle proposition. Les photos de ce plat sont si alléchantes que j’en ferais presque mon 4h!! Super appétissant.
    Très belle journée.

  7. regine dit : Répondre

    j’adore ce genre de facon d’epicer !!! merci

  8. Miammmmmmmmmmm! Le poulet a été mon « meilleur ami ou plutôt le meilleur ami « de mon estomac pendant ma grossesse.
    Moi qui ne mangeais que très peu de viande avant, je pouvais manger un poulet entier à moi quand j’étais enceinte.
    Ta recette a l’air délicieuse, mais je n’ai pas de poulet dans le frigo , juste du canard, c’est de la volaille après tout, je peux essayer!

  9. Ca a l’air bien bon ^^

  10. Karibo Sakafo dit : Répondre

    Oh la la, ton poulet, cette marinade, ces photos me font très très envie!!! Et un envoi de petites choses de la Réunion est toujours possible pour t’aider à faire passer le temps plus vite

  11. wolke dit : Répondre

    épinglé! autant enceinte j’ai fait un rejet total du poulet (et de la salade de mais), mais depuis ça va mieux! je remange du poulet (et de la viande crue et du poisson cru et des framboises non lavées, et des crudités au resto, et des mojitos et du vin!), je garde donc te recette sous le coude pour les prochains barbec…
    j’espère que Mister T t’as ramené des trucs alsaciens à manger, genre des bretzels (oui la saucisse à tartiner est proscrite je pense..)
    bon courage pour ton repos, bientôt ton petit piment va montrer le bout de son nez et tout sera oublié! même si j’imagine que le déménagement rajoute un peu de stress!

  12. Mmmmmh ça a l’air tellement bon à faire d’urgence dès que je vais dans le Sud et que j’aurai un BBQ à disposition !

  13. miaaaaaam je suis archi tentée par ta recette, je garde ça bien au chaud et je reviens te dire quand je l’ai essayé !! bisous et merci
    pour les hormones, ça va passer, après l’accouchement

  14. Csil dit : Répondre

    et hop, je viens de trouver l’idée barbecue pour samedi midi ! on a des amis qui viennent manger avec leur 4 grumeaux, cela sera parfait ! par contre pour l’accompagnement, j’aurai aimé faire une salade… une idée ? Au fait, quand j’étais enceinte, j’ai pleuré devant Fort Boyard…ben oui, ils n’avaient pas trouvé le mot code à la fin… les pauvres… ah les hormones…

  15. Adopté ! Miam !

  16. Délicieux ce plat à fait fureur chez moi

Laisser un commentaire