Rougail d’andouillettes

Hey on est déjà fin novembre et j’ai même pas encore fait honneur aux abats sur le blog! Et pourtant j’en ai mangé récemment, lorsque je suis allée déguster du tablier de sapeur à Lyon, avec Epices et fonds de placards ! Avant de rentrer à Strasbourg, elle a eu la gentillesse de m’offrir quelques souvenirs gourmands, dont des andouillettes lyonnaises!
Comme j’avais envie d’une recette qui change un peu de la version à la moutarde, je me suis inspirée du « rougail zandouille », une spécialité réunionnaise, variante de celle à la saucisse (même si leur andouille se rapproche plus de la saucisse que de l’andouille). Bon finalement, à la cuisson, mes morceaux se sont un peu éparpillés (vu que c’est à base de fraise de veau), mais elle était pas mal du tout, cette fusion réu-lyonnaise !

 

 

Rougail d’andouillettes

(pour 2 personnes)

-2 andouillettes
-4 tomates (ou 1 petite boîte de tomates concassées)
-2 oignons émincés
-3 gousses d’ail pressées
-1 càc de curcuma en poudre
-sel
-poivre
-huile végétale

Plongez les andouillettes dans une casserole d’eau frémissante (pas bouillante) et laissez cuire 15 minutes. Egouttez et laissez refroidir avant de couper en rondelles épaisses.
Faites revenir les morceaux dans une cocotte avec un peu d’huile, puis ajoutez les oignons et l’ail. Lorsque les oignons sont fondus, ajoutez les tomates en morceaux, le curcuma, puis salez et poivrez. Mélangez et faites cuire 10 à 15 min environ, ou jusqu’à ce que l’humidité des tomates se soit évaporée.
Servez chaud avec du riz et un peu de piment.

One Reply to “Rougail d’andouillettes”

  1. Ce plat semble bien succulent. On va surement l’essayer. Merci pour le partage.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.