Rognons de veau aux cèpes

 

          Ce plat est la conséquence d’une frustration et d’une déception. L’autre jour j’avais déjeuné avec ma belle-famille dans une ferme-auberge alsacienne, et les suggestions du chef avaient l’air fort sympathique: croûte aux champignons (genre de grande tartine), filet de saint-Pierre aux noix de saint-Jacques (très alléchant mais pas très judicieux, ça pousse pas dans les montagnes alsaciennes tout ça) et, et… grillades de foie de veau et de rognons aux champignons et à la crème, accompagnés de spaëtzle. Il y avait un petit diablotin qui me martelait le cerveau en hurlant « prend ça!prend ça!prend ça! », pendant que la soeur de Mister T essayait de me persuader de prendre une ardoise de charcuteries et de fromages locaux. Je ne sais pas comment elle a fait, mais elle m’a convaincue. Je suppose que c’était parce que tout le monde avait pris plus ou moins la même chose, et que je n’avais pas envie de passer une fois de plus pour l’extra-terrestre de service qui mange des trucs bizarres. Et puis voilà, évidemment, ÉVIDEMMENT, j’ai été déçue. C’était bon mais sans plus. Et pendant tout le repas mon diablotin me faisait la tronche en ressassant « tu vois, tu m’écoutes jamais! ». Et puis la semaine dernière, j’ai mangé avec ma mère dans un petit restaurant du quartier, qui proposait des rognons flambés au cognac. Ni une ni deux, je lui ordonne dis de prendre ça, pendant que je choisis un plat afghan qui est une spécialité du chef (oui il cuisine franco-français, afghan et russe)(cherchez pas à comprendre). La serveuse, qui lui avait suggéré une cuisson rosée, arrive avec une assiette de rognons…trop cuits. Le genre de plat qui dégoûte tous les gosses à la cantine, heureusement que la sauce était bonne. Et en plus c’était des rognons de boeuf et non de veau, bref, c’était vraiment un first world problem. Aujourd’hui j’ai réparé tout ça avec des rognons de veau bien rosés, de gros morceaux de cèpes des Vosges et une sauce bien crémeuse. C’était la fête du diablotin.  

 

Rognons de veau aux cèpes

(pour 2 personnes)

-500 g de rognon de veau
-2 gros cèpes nettoyés et coupés en gros morceaux
-2 échalotes ciselées
-1 càc de fond de veau concentré (j’utilise celui en capsule,très pratique)
-10 cl de crème liquide entière
-2 branches de thym
-sel
-poivre
-1 filet d’huile végétale

Dégraissez le rognon et coupez-le en morceaux de la taille d’une noix. Faites chauffer un filet d’huile dans une grande poêle et faites-y saisir les morceaux de rognons pendant 2 minutes environ, sur feu vif. Ca doit être doré mais bien rosé à coeur. Retirez-les de la poêle et essuyez le fond. Faites chauffer à nouveau un filet d’huile et faites-y revenir les échalotes. Ajoutez les cèpes et faites-les sauter sur feu vif. Lorsqu’ils sont dorés, remettez les rognons dans la poêle. Ajoutez le fond de veau, salez et poivrez et ajoutez le thym. Mélangez 1 min puis versez la crème. Laissez réduire sur feu moyen pour l’épaissir puis servez bien chaud.

 

 

6 Commentaires

  1. Un pur régal! Très belle association.
    Bises,
    Rosa

  2. vraiment , là, j’ai envie de passer à table !!!

  3. C’est bon les rognons mais on a souvent du mal à en trouver.

  4. JunonBee dit : Répondre

    Moi j’aimerais bien savoir quel était ce resto de quartier s’il te plait

  5. Tu as raison, c’est la folie des cèpes en ce moment, et je n’avais pas pensé les mettre avec des rognons, je retiens! =)

  6. Deux jours après je me suis achetée de quoi faire la recette, j’y ai rajouté qq spaetzele pour rester dans la thématique alsacienne

Laisser un commentaire