Pururuca : porc croustillant à la brésilienne

Si vous venez fouiner ici dans l’espoir de remporter des cadeaux de Noël comme un peu partout sur les réseaux, c’est peine perdue! Tout ce qu’il y a à gagner sur le blog, ce sont…des kilos ahah!
Si le gras ne vous fait pas peur, si la friture ne vous fait pas peur, si le gras frit ne vous fait pas peur, alors le pururuca est fait pour vous! Il s’agit d’une recette brésilienne de cochon croustillant, où la peau ressemble à du riz soufflé. Mon père faisait des fois des gratons, mais je ne l’ai jamais vu faire et j’ai toujours cru que c’était pénible à préparer. Alors que non! C’est aussi addictif que les chips, on n’entend plus rien quand on croque dedans, pire que des corn flakes! Les fans d’ASMR apprécieront !

 

Pururuca

(pour 4 personnes)

-1 kg de poitrine de porc désossée
-1 càs de sel fin
-huile de friture

Saupoudrez la viande avec le sel, aussi bien côté peau que côté chair. Laissez reposer au frais toute la nuit dans un plat, sans couvrir.
Le lendemain, sortez la viande du frigo 1h avant cuisson. Préchauffez le four à 150° sur chaleur statique. Epongez l’humidité avec du papier absorbant ou un torchon, la surface doit être bien sèche. Déposez la viande dans un plat, si possible sur une petite grille à pâtisserie (comme sur la photo), afin que le gras puisse couler (si vous n’en avez pas, c’est pas grave). Enfournez pour 2H.

Au bout de ce temps, sortez la viande du four et laissez refroidir à température ambiante. Coupez-la en tranches épaisses puis en cubes, à l’aide d’un gros couteau. Passez ensuite la lame entre le gras et la couenne, pour décoller la peau, tout en la laissant attachée sur les côtés. L’huile va passer dans cet espace et permettra à la couenne de gonfler pendant la cuisson. Encore une fois, si la viande est juteuse, épongez-la pour enlever toute trace d’humidité (parce que eau+huile de friture=explosion).

Faites chauffer un bain d’huile dans une friteuse ou un