Le hasard fait bien les choses

Après avoir quitté la jungle parisienne, me voilà en balade dans la forêt normande. Au départ on était parti pour cueillir de l’ail des ours, mais il n’y en avait nulle part. Alors je me suis rabattue sur les jolies fleufleurs, d’autant plus que j’avais amené mon nouvel objectif macro pour faire joujou avec.

J’ai débusqué de superbes petites orchidées, qui poussaient à foison autour du chemin. J’ai commencé à les photographier tranquillement, pendant que Mister T continuait à traquer en vain la moindre feuille d’ail des ours. Puis en me retournant, je suis tombée sur ça:

Et ça:

Et encore ça:

La funghi family au complet!

Les premières morilles de my life !!! En tout on en a cueilli six, ça fait pas beaucoup, mais c’est pas mal pour un début, non? Elles font environ 12 cm de haut, et demain je vais les amener à la pharmacie pour être sûr, au cas où!Si le blog s’arrête, c’est que ce n’était pas des morilles LOL
Vous avez des suggestions de recettes à me proposer? Je n’en ai jamais cuisiné (mais j’ai une belle idée), j’ai pas envie de les gâcher…

J’ai reconnu aussi des nombrils de Vénus, ces petites plantes en forme de disque. Elles sont tout à fait comestibles et peuvent se déguster en salade. Je n’en ai pas cueilli mais je sais où en trouver maintenant. Ca pousse souvent aussi entre les pierres, prenez le temps d’observer les vieux murs de votre ville, il doit sûrement en avoir…On a aussi cueilli de la ciboulette sauvage, il y en avait partout partout partout (pas de photo,sorry)! Voilà qui me fait aimer la forêt subitement!

Côté animaux, je n’ai pas vu grand chose à part des insectes et un veau qui me montrait son derrière ^_^ Et pour les curieux qui voudraient savoir, j’avais préparé pour notre pique-nique une fougasse au poivron grillé et une salade de riz au citron confit… Bonne semaine à tous!

16 Commentaires

  1. les morilles c’est tellement parfumé que tu n’est pas obligée d’en mettre beaucoup
    tu peux faire une croute aux morilles (avec d’autres champignons pour compléter)tu peux accompagner une viande blanche, tu peux en faire une sauce avec du vin jaune c’est extra….

  2. selon moi ce sont bel et bien des morilles que tu as trouvées.
    Chez ma grand mère, on les fait d’abord sécher avant de les réhydrater pour les consommer (soi-disant que ça serait mauvais/indigeste sinon… je sais pas trop si c’est vrai). En tout cas elles passaient quelques semaines sur le radiateur, devenaient toutes petites minuscules, puis trempées dans l’eau chaude avant de finir en omelette la plupart du temps, ou en simple poêlée au beurre…

  3. Perso ton idée m’agrée tout à fait. Les morilles sont un des rares champignons qu’il faut bien passer à l’eau, à cause des alvéoles. Et les cuire parce que cru c’est toxique. Cuit aucun danger. Par contre je me demande si tes morilles ne seraient pas plutôt des morillons?. Vous êtes allés dans quelle forêt?

  4. @madame chocolat:merci pour l’idée de la croûte aux morilles,je ne connaissais pas!Ca a l’air simple et super bon!Je note @alice:Justement, je me demandais s’il fallait les faire sécher avant de les consommer, mais apparemment c’est aussi bon frais!C’est vrai que plus c’est simple, meilleur c’est!
    @la cocinera loca:Oui je pense rester là-dessus,mais s’il m’en reste je ferais une autre recette Et d’après mes recherches,ce sont bien des morilles,et non des morillons.On les a trouvées près des gorges du Meillon.

  5. ton nouvel objectif fonctionne bien, super tes photos, et quelle jolie balade, bonne semaine

  6. Elles sont de toute beauuuuuuuté tes photos, comme toujours Je fais ma curieuse, mais quel appareil photo utilises-tu? Je prospecte avec l’idée de troquer mon bridge pour un reflex dès que ma tirelire le permettra!

  7. Tu les fais poêler avec des pointes d’asperges verts, c’est un must (je rajoute quelques coques, mais j’ai une déformation )

  8. auxdelicesdefany dit : Répondre

    Merci pour cette jolie ballade et ces magnifiques photos,et bravo pour cette trouvaille;moi j’adore les morilles avec un coq au vin jaune.
    Stéph

  9. Pas mal comme antidote à la trépidante sortie parisienne! Je n’y connais pas grand chose en champignons, donc pas beaucoup de conseils à te donner, mais par contre, j’aurais bien partagé ton pique-nique!

  10. Bonjour,
    je dirais aussi que ce sont des morillons, dans tous les cas à faire blanchir à l’eau bouillante pour éviter la toxicité.
    A glisser sous la peau du poulet ou en sauce à le crème fraiche Miam

  11. Sérendipité (par curiosité, ton citron confit, il est confit comment ?)

  12. oh des morilles la chance pas de recette pour toi désolée, après tout c’est toi la cookeuse :p

  13. Pour moi, ce sont bel et bien des morilles, quand j’étais petite mon père m’embarquait avec lui et celles qu’il trouvait avaient cette tête (il me disait qu’il ne fallait surtout pas parler quand on allait aux champignons, je croyais que c’était parce que si il y avait du bruit, ils ne sortaient pas. Maintenant, j’ai compris qu’il voulait pas qu’on soit repéré ! Mais pour moi, pipelette invétérée, c’était durdur !). Sinon, rien de tel qu’une omelette pour savourer au mieux les morilles… mais ce n’est que mon avis!

  14. de jolies photos, de l’air pur, de belles recettes en vues mais les orchidées sauvages sont protégées non? =S bisous

  15. Elles sont très belles tes photos. Il y a une poésie qui se dégage

  16. La nature est pleine de surprises!
    Et ces morilles sont superbes, quelle chance!

Laisser un commentaire