Coeurs d’oie à la libanaise

 

          Que d’émotions cette semaine. Eh non je ne vais pas vous parler des attentats mais, au risque de paraître nombriliste, de Mini Piment. Il y a quelques jours a eu lieu la journée mondiale de la Prématurité, puis sa rentrée tardive en micro-crèche. J’ai vraiment appréhendé ce moment, surtout lorsque je lui ai glissé ses livres préférés dans son petit cartable brodé à son nom, ainsi qu’un méga pain au lait, de peur qu’elle meurt de faim pendant sa première heure d’adaptation (je suis vraiment la réincarnation de ma grand-mère). Une fois de retour à la maison, j’étais partagée entre la culpabilité de l’avoir laissée à des inconnus, et ce sentiment étrange de liberté. Non en fait vous savez quoi? J’étais à deux doigts de danser comme Carlton Banks (est-ce que ça fait de moi une mère indigne?). C’était pas si difficile que ça de couper le cordon finalement, il faut juste apprendre à grandir chacune de notre côté.
          Du coup maintenant j’ai le temps de me préparer des petits plats égoïstes, dont personne ne voudra à la maison (mais je suis certaine qu’elle aimerait, vu qu’elle adore déjà la tête de veau et la terrine de pieds de cochon)(oui vous avez bien lu, c’est bien ma fille). Lorsque je vais chez mon volailler je suis sûre à 99,99% de trouver des coeurs d’oie car jamais personne n’en achète, pourtant c’est très fin (j’en avais déjà fait dans cette salade de coeurs d’oie). Tant pis pour les autres, la prochaine fois j’en ferai pour elle. Et là je me marre toute seule en l’imaginant sortir un petit bento d’abats devant les camarades qui grignotent des BN.  

          

Coeurs d’oie à la libanaise

(pour 4 personnes)

-une douzaine de coeurs d’oie
-2 gousses d’ail
-2 càs de mélasse de grenade (en épicerie orientale)
-2 branches de coriandre
-2 tiges de ciboule
-1 càc de sumac
-1 pincée de piment en poudre
-sel
-huile végétale

 

Coupez les coeurs en 2 et faites-les sauter sur feu vif avec un filet d’huile végétale. Assaisonnez de sel, piment et sumac. Ajoutez la ciboule émincée et l’ail écrasé, puis la mélasse de grenade. Faites sauter encore 1 minute et servez parsemé de coriandre hachée. Dégustez bien chaud avec de la salade verte ou à l’apéro.

 

 

9 Commentaires

  1. Hé, mais je n’ai jamais vu de coeurs d’oie nulle part! (je comprends ta danse de la joie sinon^^)

  2. Ahah je me sens moins seule! Tu peux les remplacer par des coeurs de canard ou de poulet sinon.

  3. moi non plus mais des cœurs de canard oui
    peut-on remplacer la mélasse par autre chose ?
    merci

  4. Moi non plus ! Est-ce qu’on sent un peu de goût de l’oie ? Je suis une fan du coeur d’agneau grillé (avec ail-persil-cumin) qui a bien le parfum d’agneau…

  5. Ca a un petit air de foie de volailles, ces coeurs-doigts

  6. Il n’y a pas de mal à se faire plaisir, sourtout par les temps qui courent.

  7. Je connais les coeurs de canard, mais pas les coeurs d’oie ! Il faudrait que je trouve un volailler aussi chouette que le tien, parce que ton plat il fait carrément rêver (et comme toi, je serais la seule à me régaler avec, mais on s’en fout, ils savent pas ce qu’ils loupent les gens qui CROIENT ne pas aimer ça !!!)

  8. Ouf ! Je vais me faire ta recette avec des foies de volaille car j’ai trop envie d’y goûter . Je sais qu’il y a de la mélasse dans le supermarché turc et j’ai déjà le sumac , la coriandre , tant pis si je ne trouve pas de ciboule. Merci !
    Bisous d’une Mamie à Mini Piment

  9. Je retiens ta recette, je connais bien les cœurs de canard qui sont une institution à Toulouse mais j’ai jamais vu de cœurs d’oie!

Laisser un commentaire