Jerk chicken : poulet à la jamaïcaine (version verte)


Ah bah ça y est… il neige! Ca a commencé par de la grêle qui ressemblait à des billes de polystyrène, puis on a eu droit à de la pluie et enfin à de la neige. Comme ça pas d’jaloux! Ca fait bizarre de remarcher sous la neige, j’ai l’impression que l’automne a duré une éternité et que soudainement l’hiver a pointé le bout de son nez, du jour au lendemain. Fallait bien qu’ça arrive!

Alors chez moi j’ai plusieurs trucs pour me réchauffer: le radiateur (of couuurse), mon vélo d’appartement (45 minutes par jour , attention ça rigole plus), revêtir ma tenue d’eskimo (pull+couverture+chaussettes épaisses)…et…et…et le piment! hé hé! What else?


Il y a environ 1 mois, j’ai reçu un super colis de la part de Sam (il se reconnaîtra), qui cultive de véritables petites bombes végétales dans sa serre. Il a eu l’extrême gentillesse de m’en envoyer quelques exemplaires, afin que je puisse tester leur puissance. C’est la première fois de ma vie que je rencontre des piments Bhut Jolokia, c’est assez rare d’en trouver sous forme fraîche ici et ce fut donc une grande première pour moi. D’après ce que j’ai lu, il s’agit de la variété la plus piquante au monde, autant vous dire que ce n’est pas à mettre entre les mains de tout le monde. Et oui, je dois l’avouer, petit piment oiseau est rhabillé pour l’hiver !

J’ai eu envie de mettre à contribution ce petit diable rouge dans une célèbre recette jamaïcaine, j’ai nommé le jerk chicken. Il s’agit d’un poulet mariné dans un mélange d’épices et d’aromates, puis grillé au barbecue. De quoi vous donner la patate en ce début d’hiver!
Au début j’ai eu un peu peur de me brûler les papilles (je vous le rappelle, c’est le plus fort du monde, du moooonde!!!), mais finalement, en dosant le piment avec parcimonie, on obtient un plat corsé mais parfumé, qui reste longtemps en bouche. Un conseil, mettez des gants lorsque vous les manipulez, et surtout ne mettez pas les pépins dans votre recette, sinon vous serez condamné à composer le 18 !

J’ai mixé plusieurs recettes que j’ai trouvées sur la toile, je pense qu’il doit y avoir autant de variantes que de jamaïcains! J’ai utilisé ici une épice que j’avais depuis longtemps mais que je n’avais encore jamais utilisée, le macis. Appelée aussi « fleur de muscade », il s’agit en fait de la pulpe qui se trouve autour de la noix de muscade fraîche. Le parfum est très délicat, si vous en trouvez en épicerie asiatique ou indienne, n’hésitez pas à essayer!
Dernier point, j’ai mis entre parenthèses que c’était la « version verte » de la recette traditionnelle, car je n’ai utilisé ni mélasse, ni ketchup, ni sauce worcestershire. Pourquoi? Parce que je n’en avais pas tout simplement ^^ Mais c’est bon quand même sans !

Jerk chicken : poulet à la jamaïcaine (version verte)

-1 poulet fermier (le must!)
-1 piment bhut jolokia épépiné (ou 5 piments oiseau, voire plus)
-3 oignons nouveaux émincés(base + tige verte)
-6 gousses d’ail
-le jus d’une orange
-le jus d’un citron jaune et un citron vert
-1/2 botte de persil frisé
-1 dizaine de branches de thym
-3 branches d’origan frais (ou séché)
-2 feuilles de laurier
-1 morceau de macis (à remplacer par quelques râpures de noix de muscade)
-1/2 càc de cannelle
-2 clous de girofle
-1 càs de sucre
-du sel
-1 càs d’eau
-2 càs d’huile végétale neutre

Mettez tous les ingrédients de la marinade dans un robot et mixez le tout jusqu’à obtention d’une marinade épaisse et homogène. Ajoutez le laurier entier. Coupez le poulet en morceaux et faites-les mariner dans ce mélange pendant toute une nuit. Le lendemain, égouttez légèrement le poulet et faites-le griller sur une poêle-gril ou un barbecue, pendant 12 à 15 minutes, en retournant souvent. Servez avec un peu de marinade et du riz chaud (ou du bon pain). Alors, vous avez toujours froid? ^^

ET ENCORE MERCI SAM !!!

11 Commentaires

  1. Miam! Mais pourquoi « Jerk »???

  2. rhoo la la, doré à souhait !! humm
    on a pourtant limpression d’être tjs en été chez toi =) bissouuusss

  3. super recette ! et hop dans mes favoris !
    bises

  4. hum
    ça à l’air excellent, ton avis par rapport à la sauce jerk walkerswood ? Moi mes bombes je les ai fait sécher…

  5. C’est une magnifique recette plein de saveurs bonne soirée

  6. C’est un recette que j’adore beaucoup!!!Mais j’achete toujours la marinade toute prete mais là c’est bon j’ai une recette de marinade à essayer absolument

  7. Une recette bien épicée qui met le feu à l’intérieur ! En tout cas, ça a l’air vraiment très bon !!

  8. Cette recette me donne envie de me remettre au Jerk Chicken, à se demander comment j’ai pu m’en passer!!
    Et les piments les plus forts du monde, ça, ça me parle!

  9. Miam miam,,,, avec du piment oiseau pour moi mais certainement pas 5 !!!! Avec deux dans un rougail saucisse j’ai la révolution à la maison parmi la jeune classe.

  10. @Noémie:alors là je sais pas,c’est le nom de la recette Je sais ce que ça veut dire en anglais ^^
    @Ma bulle de G:mais oui c’est TOUJOURS l’été chez moi @Cécileui super facile, le plus dur c’est d’appuyer sur le bouton du mixer @Nikos:ah rien à voir avec la sauce Walkerswood,la mienne est plus fraîche mais moins forte!
    @Virginieui merci,c’est idéale pour les amateurs de saveurs fortes!
    @Assiettecréoleui surtout que les ingrédients sont faciles à trouver (enfin sauf pour cette variété de piment).
    @L’étudianteui avec ça tu fais des économies de chauffage!
    @Bloga2ui chacun dosera à son goût!J’avais mis 5 pour que ça soit équivalent à la force du bhut jolokia @

  11. Mmmmm… J’essaierai mais sans le piment! Tu aimes bien les plats épicés non?! Moi j’ai du mal…

Laisser un commentaire