Brioche des rois (ou presque)

 

 

Ce qui ne changera pas en 2013, c’est sûrement mon niveau maternelle en pâtisserie. J’ai beau avoir un tiroir spécial moules à gâteaux et autres accessoires de foodista, j’avoue que jamais il ne me viendrait à l’esprit de faire des éclairs ou une charlotte sur un coup de tête.
En revanche, ce que j’aime bien faire quelques fois le week-end, c’est un peu de boulangerie. J’adore voir la pâte évoluer en une espèce de monstre tout mou, et de crier intérieurement « It’s alive, aliiiive !!! » . J’en ai donc profité ce week-end pour confectionner une brioche des rois, qui est l’homologue provençal de la fameuse galette feuilletée à la frangipane (d’ailleurs j’en ai préparé une à la crème d’amande et une au chocolat si vous voulez tester). La mention « ou presque » dans le titre fait allusion au fait que j’ai remplacé les fruits confits par des abricots séchés et des raisins de corinthe, et l’eau de fleur d’oranger par du rhum. La brioche est aussi un peu plus bronzée que prévue, on va dire qu’elle est à mon image…

 

Brioche des rois (ou presque)
(pour 6 pers)

Inspirée par la recette de la Petite Pâtisserie d’Iza

-250 g de farine
-50 g de sucre
-50 g de beurre mou
-1 oeuf battu
-10 g de levure boulangère sèche
-10 cl de lait tiède
-1/2 càc de sel
-1 douzaine d’abricots séchés en petits dés
-1 grosse poignée de raisins de Corinthe
-1 càs de rhum
-2 càs de sucre en grains (j’en ai trouvéau rayon pâtisserie…d’une pépinière!)
-1 jaune d’oeuf pour la dorure

Délayez la levure dans le lait tiède et laissez reposer 10 min. Mélangez dans un saladier la farine, le sel et le sucre. Creusez un puits et versez-y la levure, puis l’oeuf battu et le rhum. Amalgamez le tout et incorporez progressivement le beurre mou. Pétrissez environ 10 minutes, ou jusqu’à obtention d’une pâte souple. Couvrez de film alimentaire et laissez reposer dans un endroit chaud (devant un radiateur par exemple), pendant 1H30.
Au bout de ce temps, dégazez la pâte à coups de poings et étalez-la sur une feuille de cuisson saupoudrée de farine. Parsemez de fruits séchés et roulez-la comme une bûche. Formez une couronne en joignant les extrémités puis faites-la glisser sur une plaque. Dorez avec la moitié du jaune d’oeuf et laissez reposer encore 40 min au chaud (toujours devant le radiateur).
Préchauffez le four à 180°C. Dorez la brioche avec le reste de jaune d’oeuf et parsemez de sucre en grains. Enfournez pour 25 minutes.

 

 

 

 

 

9 Commentaires

  1. bien bien , l’an prochain je fais appel a toi pour confectionner ceux de ma boutique , meilleurs voeux a toi , ta famille et tous les visiteur du blog

  2. Elle est superbe, bravo !

  3. Je t’avouerais que bien qu’étant provençal depuis ma naissance, je déteste la couronne des rois. La faute aux 99,99 % de boulangers qui utilisent des fruits confits insipides et caoutchouteux (les melons, bigarreaux et angéliques confites que l’ont trouve dans le commerce), et ils ne mettent pas non plus de fleur d’oranger. Mais la tienne raisin/abricots me fait envie.

  4. Elle a l’air très bonne !

  5. @manu: je ne pense pas arriver à ton niveau!Merci et bonne année à toi également!
    @Boopcook: merci!
    @LadyMilonguera: merci!
    @Nomadeimmobile: c’est sans doute pour ça que je n’aime pas les fruits confits du commerce,je n’y trouve aucun intérêt. Quant à la fleur d’oranger, je n’arrive toujours pas à l’apprécier,c’est trop fort pour moi.
    @Marie: merci!

  6. une jolie brioche des rois bien alléchante!

  7. Ahaha, à peine rentrée de ces longues vacances d’hiver, ma maman a eu la bonne idée de me faire un doggy bag avec une bonne part de couronne des rois… Ben oui, en bonne sudiste, c’est plus dur d’en trouver dès qu’on dépasse Montélimar Cela dit, toute la difficulté quand on ne la fait pas soi-même, c’est d’en acheter une avec des fruits confits « potables » (bon, on va pas demander ceux d’Apt, mais quand même)…Un peu comme la frangipane faite au beurre hydrogéné, c’est une entreprise difficile et rarement bon marché!
    Pour une boulangère auto proclamée nulle en patisserie, ta couronne est bien belle!
    Les perles de sucre, Daddy en fait, mais c’est difficile à trouver… Bref, bonne année Piment oiseau!

  8. « ‘niveau maternelle » : Tu me fais rire toi!

Laisser un commentaire