Okonomiyaki-dog

 

 

Je sais pas vous, mais moi j’en ai petit peu ras-la-casserole des burgers. J’aime toujours en manger, surtout quand c’est fait maison, mais c’est le fait d’en voir partout, dans les petits restos bobos, les camions, les livres, les blogs…Rhaaa arrêtez, trop de burger tue le burger. Mais comme j’aime toujours d’amour la street-food, j’ai décidé de me rabattre sur un autre monument du genre: le hot-dog! A chaque fois que je vois les marchands ambulants dans les films américains, j’en salive devant l’écran et me demande pourquoi on n’a pas ça en France. D’ailleurs ici on n’a pas grand chose dans la rue, à part des crêpes ou des paninis au fromage douteux.
Ca me met autant en appétit qu’un burger, on peut aussi changer la garniture à notre guise, le type de saucisse (j’en avais fait un au boudin une fois) et au moins on n’a pas besoin de se décrocher la mâchoire pour le dévorer (faut bien que je cherche des arguments pour défendre mon bout de chien chaud).
Ici je l’ai décliné en version nipponne, en m’inspirant de la chaîne Japadog, made in …Vancouver ! Eh non, c’est même pas japonais (mais presque, car crée par un couple de japonais installés au Canada) ! Leur menu est irrésistible, les toppings vraiment originaux et très à mon goût: daikon râpé, katsuobshi (copeaux de bonite séchée), sauce teriyaki, miso…etc. Il ne m’en a pas fallu plus pour me convaincre ! J’ai improvisé avec du chou (pour rappeler l’okonomiyaki), de la sauce tonkatsu, du katsuobushi et des filaments d’algues!

Okonomiyaki-dog (pour 4 hot-dogs)

Pour les buns:
-300 g de farine
-115 ml de lait
-60 ml d’eau
-20 g de beurre
-1 càc de levure boulangère sèche
-1 càs de sucre
-1 càc ras de sel
-1 oeuf battu (la moitié pour la pâte, l’autre moitié pour la dorure)
-graines de sésame

Pour la garniture:
-4 saucisses de Francfort
-3 feuilles de chou blanc
-de la mayo
-de la sauce Bulldog
-du katsuobushi
-1 feuille d’algue nori (celle pour les maki)
-1 càs d’huile végétale
-sel
-10 cl d’eau

Préparez les buns.
Faites chauffer dans une casserole ou au micro-ondes le lait, l’eau et le beurre. Versez la moitié de la farine dans un  saladier et ajoutez-y la levure, le sucre et le sel. Versez le lait tiède (attention,pas trop chaud,ça risquerait de tuer la levure) puis la moitié de l’oeuf battu. Mélangez avec une cuillère en bois ou un batteur électrique muni de fouets pétrisseurs. Incorporez progressivement le reste de farine tout en mélangeant. Lorsque la pâte est homogène, mettez-la sur une surface farinée et pétrissez pendant 5 à 10 minutes.
Divisez-la en 4 petits pâtons, et formez des boudins de la même longueur que les saucisses. Disposez-les sur 1 plaque tapissée de papier cuisson, puis aplatissez-les légèrement avec la main. Recouvrez-les de film alimentaire puis d’un linge. Laissez lever 45 minutes.
Préchauffez le four à 200°C. Mélangez le reste d’oeuf battu avec 1 càs d’eau puis badigeonnez-en la surface des buns avec un pinceau. Parsemez-les de graines de sésame puis enfournez-les pour 10 minutes. Faites-les refroidir sur une grille.

Emincez le chou et faites-le sauter à la poêle avec l’huile végétale. Versez l’eau, couvrez et laissez cuire jusqu’à ce qu’il soit tendre. Assaisonnez de sel. Faites pocher les saucisses dans de l’eau frémissante, pendant 10 minutes. Egouttez-les.

Découpez la feuille de nori aux ciseaux, pour obtenir des filaments. Tartinez l’intérieur des buns avec de la sauce Bulldog et garnissez-les avec un peu de chou et une saucisse. Ajoutez un trait de mayonnaise et parsemez de katsuoboshi et d’algue. Dégustez bien hot !

 

13 Commentaires

  1. Ben justement le HotDog c’est le nouveaux truc à la mode. On en trouve dans pas mal d’endroits bobo (il n’y a pas de mal à être bobo au fait, d’ailleurs techniquement toi comme moi on correspond à la définition) : Le Stube, Little Fernand, des bars d’Hôtel etc….

  2. Super original ! J’adorerais goûter, ça a l’air trop bon

  3. j’ai très très envie d’un hotdog quand je vois ça!…;je ne suis pas fan de cuisine japonaise, mais je crois que là, je me laisserais tenter…

  4. Que cela à l’air bon quand je pense que pour moi ce soir c’est soupe de courgettes!
    Mais demain samedi et dimanche soir cela sera asiatique: brochettes de poulet vietnamiennes jiaozi ha kao et soupe pékinoise.
    A bientot.
    Chantal

  5. « c’est même pas japonais (mais presque) ». En tout cas, ça me rappelle beaucoup le yakisoba-dog que l’on voit souvent dans les petites épiceries ouvertes 7j/7 & 24h/24 au Japon. Et ça a l’air bon… mais pas pour les fesses… :-p

  6. En fait, moi aussi, je préfère le hot dog, ce que j’adore, c’est la peau de la saucisse qui craque (la bonne saucisse hein, pas la mollassonne de He*ta!) Le tien me plaît beaucoup!

  7. Punaise a chaque fois que je vois la qualite de tes buns je me dit qu il faut absolument que je teste. J ai souvent l idee que les buns maison ca va etre secos mais la ca n a pas l air du tout!

  8. Bonsoir Lætitia. En lisant ta recette j’ai pensé que tu aurais peut-être la recette d’assaisonnement du chou qu’on nous serve en entrée dans tous les restaurants asiatiques? Merci de ta réponse.

  9. J’ai toujours préféré les hot-dogs aux burgers. Et ta version me semble divinement bonne!

  10. Oooh Japadog ! Vancouver ! J’ai vécu dans la même rue que Japadog pendant quelques mois et à Vancouver même 2 ans
    Aaah … Nostalgie

  11. Rigolo cette fusion…
    Je ne sais pas si je t’ai donné (entre autres) l’adresse de la cantine parisienne où on ne sert exclusivement que des tokayaki et des okonomiyaki ?
    Happa Teï, 64 rue Saint-Anne (j’y était encore hier, c’est top)

  12. ohhh oui la sauce du choux japonnais des restos please please please… et ne nous dis pas qu’il s’agit d’une bouteille toute faite vendue chez le japonnais d’à côté! parce que sérieusement, elles ont toutes le même goût quand même…

Laisser un commentaire