Gosari namul

 

          Comme je vous l’avais annoncé la dernière fois, nous nous sommes réunis ce week-end autour d’un festin coréen, à l’occasion du nouvel an lunaire. J’ai apporté, entre autres, un drôle de plat qui a suscité l’étonnement chez tous les convives. Si je vous dis que je vous ai préparé des pousses de fougères, quelle serait votre réaction? Je sais, on mange vraiment de ces trucs chez Piment Oiseau!
          C’est en feuilletant mes livres de cuisine coréenne que je suis tombée sur cette recette et que je me suis rappelée que j’avais un paquet de fougères séchées dans mes placards! Il s’agit d’un accompagnement à picorer autour des plats principaux, faisant partie de la grande famille des banchan (namul désignant un plat de légumes assaisonnés). La texture est très particulière, un peu comme des haricots verts un peu ferme, et la saveur rappelle un peu le champignon. Finalement, à ma grande surprise, tout le monde en a repris et mon gosari namul a même fini dans nos doggy bags!

 

Gosari namul

(pour 4 à 6 personnes)

-50 g de pousses de fougères séchées (en épicerie coréenne)
-4 càs d’huile de sésame
-1 tige d’oignon nouveau
-1 gousse d’ail
-2 càs de sauce soja
-sel
-un peu de graines de sésame
-15 cl d’eau

Faites tremper les pousses de fougères dans de l’eau pendant toute une nuit. Le lendemain, égouttez-les et plongez-les dans un faitout d’eau bouillante. Laissez reprendre l’ébullition et faites cuire 30 min. Egouttez-les et coupez-les en tronçons de 5 cm environ (ôtez éventuellement les pousses un peu dures).

Faites revenir dans un wok l’oignon nouveau émincé et l’ail râpé (ou haché). Ajoutez les pousses de fougères et faites-les revenir pendant 5 minutes. Versez la sauce et l’eau et portez à ébullition, jusqu’à évaporation du liquide. Rectifiez l’assaisonnement avec le sel et parsemez de graines de sésame. Servez en accompagnement.

 

5 Commentaires

  1. Bonjour,
    Je ne suis pas très surprise dans l’ un de mes livres de cuisine, il y a des restes pour cuisiner des crosses de violon (jeunes pousses de fougères), ne sachant où en trouver, j’ en ai jamais préparé.
    Merci pour cette recette
    Bonne journée

  2. Vous en trouverez en épicerie coréenne.

  3. morte de rire, je n’ai jamais entendu parler de ces fougères hihihi néanmoins j’y aurais bien goûté avec plaisir, la curiosité l’emporte en cuisine hihihi

  4. Sniff, j’en cherche partout de ces fougères, et il n’y en pas dans les épiceries asiatiques de mon île…je déguste donc par écran interposé

  5. Intéressant ! Ici au Québec on cueille la crosse de fougère au printemps mais je n’en ai jamais vu des séché ! L’espèce que l’on cueille est la Matteuccia struthiopteris. Il faut quand même être prudent, c’est la seule comestible !

Laisser un commentaire