Beignets de potiron au miel et au sésame

Le froid s’installe tout doucement et comme tous les ans je succombe à un virus qui se balade dans l’air et qui fait toujours une escale chez moi. Tous les symptômes sont là, je ne vous fais pas un dessin… Et à l’heure où certains rentrent du travail, moi je suis déja sous ma couette, clouée au lit par la fièvre. En plus Mister T n’est pas là en ce moment, je me soigne donc toute seule (ça va je suis grande quand même) . Et voilà-t-y pas qu’à 19h45, quelqu’un sonne, en insistant bien comme un malade (sauf que le vrai malade c’était moi dans l’histoire) . Je ne bronche pas, c’est encore quelqu’un qui du a oublier sa clé digitale et qui sonne à tous les étages pour qu’on lui ouvre la porte de l’immeuble. Finalement un voisin a laissé entrer cette personne qui est venu toquer à la porte, toujours avec insistance. Je finis par ouvrir en pyjama, les cheveux hirsutes et les yeux embués à ……..suspense……… des témoins de jéhovah !

Oh my god, c’est une blague ou quoi? Ils n’ont rien d’autre à faire à cette heure-ci ? En plus ils étaient venus pour voir Mister T, vu qu’une fois il s’était arrêté gentiment dans la rue pour écouter leur discours…
-Ah non vous tombez mal, il n’est pas là en ce moment…
-Ah, on peut repasser la semaine prochaine alors?
-Non il sera encore en déplacement (c’est vrai en plus) jusqu’à vendredi prochain…
-Ah ok, alors on pourra venir le samedi d’après donc?
Rhalala mais ils vont me lâcher oui?!!

J’ai du leur raconter ma vie et dire qu’on allait bientôt déménager, bla bla bla, qu’on allait pas pouvoir être dispo bla bla bla… J’ai bien deviné dans leurs yeux de fouine qu’ils voulaient que je leur file notre prochaine adresse… même pas en rêve!!!
Ils m’ont quand même lu un extrait de la Bible, pas décontenancés pour un sou. Et pendant que dans ma tête je me demandais s’il fallait que je rentre mes plantes vertes à cause du froid, ils me demandent ce que je pensais du passage fraîchement lu. Euhhh… J’ai du tousser un bon coup pour leur faire comprendre que j’étais physiquement KO (et mentalement aussi), ce qui les a fait reculer sur le palier comme s’il venaient de voir le diable en personne. J’aurais du leur dire que j’avais la grippe A, ils m’auraient fichu la paix dès le départ! Et hop, à la trappe l’analyse de texte biblique…

Beignets de potiron au miel et au sésame
(pour 4 pers)
 

-500g de potiron
-220g de farine
-2 oeufs
-3 càs de miel
-75g de beurre fondu
-1 sachet de levure
-1 càc de sel
-2 càs de graines de sésame
-un peu de miel pour le dressage
-de l’huile de friture

Pelez le potiron et coupez la chair en cubes. Faites-les cuire à la vapeur pendant 20 min, puis écrasez-les grossièrement à la fourchette. Mettez cette purée dans un saladier, versez-y le beurre, le sel et le miel. Mélangez et ajoutez les oeufs puis la farine et la levure.
Faites chauffer l’huile de friture (pas trop non plus) et plongez-y délicatement des petites cuillérées de pâte. Lorsque les beignets remontent à la surface, retournez-les et laissez cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés de tous les côtés. Egouttez-les sur du papier absorbant.
Nappez les beignets de miel et parsemez-les de graines de sésame avant de déguster bien chauds.
   

11 Replies to “Beignets de potiron au miel et au sésame”

  1. Oh la la et bien ça si ce n’est pas de la gourmandise….irrésistible!

  2. Tiens, moi aussi j’ai la crève, et je crois que j’ai trouvé quoi faire avec le patidou (c’est mignon comme nom) rapporté du weekend : copier sur toi :p
    Ici généralement, c’est le matin qu’il sonnent pour nous dire que Dieu nous sauvera en brandissant une bible, d’habitude soit j’éclate de rire soit je leur réponds que oui tant mieux j’attendais que ça, en leur claquant la porte au nez… D’ailleurs je me demande pourquoi ils attendent l’hiver pour faire leur tournée, ils pensent peut-être qu’on va leur dire d’entrer boire un bol de soupe en échange d’une prière ?

  3. @Palaisdeslysuaip, c’est pas un truc de régime ça!
    @alice:ben moi j’ai un pâtisson et j’ai pas encore eu le courage de le cuire, d’ailleurs je sais pas quoi faire avec…Sinon j’ai pas assez de couilles pour leur claquer la porte au nez, des fois j’aimerais bien!

  4. tes beignets donnent trop envie

  5. tu me fais bien rire avec ta petite histoire!c’est toujours quand on est malade ou pas dispo que c’est chose arrivent en plus!en attendant rien de mieux que de se réconforter avec ces gourmandises qui il faut le dire me font craquer de suite!

  6. Ben ouais, le problème avec les témoins de Jéhova, c’est que si t’es sympa une fois, ils te lâchent plus (j’en ai fait les frais une fois où je les ai écoutés gentiment, ils sont repassés au moins 3 fois pour me demander si j’avais réfléchi à notre conversation -tu parles!-). J’ai même eu droit à un courrier nominatif où ils me demandaient (encore) de réfléchir à tout ça et qu’ils étaient à ma disposition au cas où… En tous cas, tes beignets me plaisent beaucoup !

  7. Oui, j’aurais un peu tendance à dire qu’ils ont une attitude morpionesque (quand ils sont accrochés …..).
    Donc autant les éviter soigneusement ! Jolis tes petits beignets de saison, de quoi requinquer une grande malade hirsute !!!!!

  8. hum je l’avais pas vue cette recette!!
    bravo bon dimanche!!

  9. J’adore les potirons, donc autant dire que cette recette me tape bien dans l’oeil et que je ne vais pas tarder à la tester!

  10. C’est une bonne idée, en plus je n’en cuisine jamais

  11. Hum, premiere fois que je vois ca, très envie d’essayer

Laisser un commentaire