Kougelhopf aux lardons et au carvi


 

 

Il y a quelques années, j’ai hérité du vieux moule à kougelhopf de la grand-mère de Mister T. C’est un objet magnifique, patiné par le temps et usé par ses nombreux passages au four. A l’intérieur, on devine encore les traces de la pâte dorée, gonflée de beurre frais et sentant bon le levain. Ca me fait bizarre de posséder un ustensile aussi précieux, qui a du servir pour la première fois dans les années 50. Et quel destin particulier: quitter son Alsace natale pour atterrir quelque part en Normandie, entre les mains novices d’une cuisinière néo-calédonienne !
Depuis que je l’ai, il est resté soigneusement emballé dans mon tiroir à pâtisserie, enveloppé de papier-bulles. Comme si j’avais peur de le brusquer en changeant de région ^^ Et puis un jour je me suis dit qu’il fallait quand même que je le réveille un peu, ce joli moule, afin de lui redonner ses lettres de noblesse! Malgré mon adoration pour le kougelhopf traditionnel sucré, moelleux et léger à la fois, j’ai eu envie de me lancer dans sa version salée, avec de la poitrine fumée et du carvi, une épice qui me rappelle naturellement les saveurs de l’Alsace. Histoire de boucler la boucle.
Résultat: une mie filante et moelleuse, pas sèche du tout! Je suis contente de l’avoir enfin sorti du tiroir, ça me donne même envie d’en réaliser d’autres!

 


Kougelhopf aux lardons et au carvi (pour 6 pers):

Pour le levain:
-50 g de farine
-10 g de levure de boulanger déshydratée
-20 cl de lait tiède
-1 càc de sucre

Pour la pâte:
-400 g de farine
-150 g de beurre ramolli (mais pas fondu!)
-2 oeufs
-5 cl de lait
-2 càc de sel
-1 càc de sucre
-150 g de lardons fumés (ici des « allumettes »)
-1 càs de graines de carvi
-une vingtaine d’amandes entières (facultatif)

+ 30 g de beurre ramolli pour graisser le moule (environ)

 

Préparez le levain: mélangez dans un bol la farine, la levure sèche, le sucre et le lait tiède. Mélangez avec un petit fouet ou une fourchette, puis recouvrez de film alimentaire. Laissez reposer pendant 20 minutes à température ambiante, jusqu’à ce que le mélange double de volume.

 

Préparez la pâte: mélangez dans un grand saladier la farine, le sel et le sucre, puis formez un puits au centre. Battez les oeufs avec le lait puis versez-les dans le puits. Mélangez (batteur éléctrique avec fouets pétrisseurs pour moi,mais vous pouvez utiliser une simple cuillère en bois), puis incorporez-y le beurre ramolli, coupé en dés. Pétrissez jusqu’à obtention d’une pâte « grasse » qui ne colle pas aux doigts. Ajoutez-y le levain et pétrissez à nouveau pendant 5 bonnes minutes.
Recouvrez le saladier avec un film alimentaire ou un couvercle adapté, puis laissez reposer pendant 1H loin des courants d’air (encore mieux, près d’un radiateur allumé comme sur la photo). La pâte va doubler de volume et vouloir s’échapper du saladier, voilà pourquoi il faut utiliser un GRAND récipient 🙂

 

Dégazez la pâte et incorporez-y les lardons et le carvi. Vous pouvez blanchir les lardons au préalable, mais les miens étaient taillés en allumettes et n’étaient pas trop gras. Pétrissez afin de les répartir dans la pâte.

 

Graissez généreusement votre moule à kougelhopf avec le beurre ramolli, en insistant bien dans les rainures pour ne pas avoir de mauvaise surprise au démoulage! Disposez les amandes en couronne au fond, une dans chaque rainure.

 

Déposez la pâte dans le moule, en appuyant bien au milieu pour faire sortir le cône central. Tassez bien pour que la pâte épouse la forme du moule. Recouvrez de film alimentaire et laissez reposer encore 1H à température ambiante (près d’un radiateur allumé c’est mieux).

 

Une fois l apâte bien gonflée, préchauffez le four à 210°C. Enlevez le film (je précise, on sait jamais ^^) et enfournez le kougelhopf pour 40 minutes.

 

A la sortie du four, laissez tiédir 5 minutes puis démoulez le kougelhopf sur une assiette. Si vous avez bien graissé le moule au préalable, il devrait se démouler tout seul!

 

 

Admirez votre chef-d’oeuvre et coupez-le en tranches, pendant qu’il est encore tiède, c’est là qu’il est meilleur!
La préparation du kougelhopf est certes longue, mais vous pouvez le préparer la veille et le réchauffer au four (à 100°C environ), dans son moule, avant de le déguster. Pour un brunch, un goûter ou une collation sur le pouce, ce kougelhopf est parfait !!!

 

 

Allez, la prochaine fois je fais la version sucrée traditionnelle!

 

17 Commentaires

  1. oh lala! toute mon enfance qui remonte à la surface! ma mère et ma tante qui battent la pâte à kougelhopf dans des bassines! Elles y passaient la journée à confectionner et cuire toutes ces brioches (elles y allaient par douzaine) pour la fête de famille qui suivait et les amis de passage! mon rôle à moi, c’était de poser les amandes dans les moules, sans trop en manger au passage Et quand ils étaient cuits, qu’il était tentant de les manger, toutes ces amandes! D’autant que comme je les avais mises, je pouvais bien les enlever, non? ^^*
    Je suis bien embêtée de ne pas avoir de vrai four à disposition, parce que cette version au carvi me semble bien délicieuse…

  2. Rha, la photo de la pate qui deborde, superbe, j’aurais voul la faire celle-ci Un vieux moule comme ca, c’est un vrai tresor!

  3. Même si j’ai ma recette de famille, je m’essaierais bien à ton Kougelhopf salé ! et les photos, sublimes ! J’en reste bouche bée

  4. Rien que les photos, ça donne envie !!!

  5. Très belle réussite et ça donne envie ! Je testerai ta recette, moi je fais la version salée avec des lardons/noix

  6. Elle me plaît bien cette recette salée, et en effet de jolies photos. J’adore revenir voir ma pâte et constater qu’elle a essayer de se sauver……

  7. dire que j’ai acheté un moule à kouglof juste avant de me coller au régime….

  8. Une épice peu connue que j’aime beaucoup. C’est du boulot mais vu le résultat, ça vaut le coup !

  9. J aime les objets qui ont une histoire encore plus s ils sont transmis de generation en generation.je les vois un peu comme des porte bonheur et. A priori cela marche puisque ton moule si beau t inspire:belle recette biz

  10. J’ai vécu 10 ans à Strasbourg et j’ai jamais eu l’occsion de manger du kougelhopf Chaque fois, on croit qu’on aura le temps de découvrir entièrement la région de tester les spécialités culinaires locales…et puis finalement, le temps passe…
    En tout cas ton kougelhopf a l’air bien bon

  11. Très bonne idée, qui donne très envie d’avoir un beau moule avec une belle histoire comme celle tu tien !

  12. Avec mes minis moules a kougelhopf, ça pourrait être sympa en amuse bouche A quand la recette version sucrée?

  13. Comme il a l’air sympa ce kouglopf !

  14. Super cette version salé!! très jolies photos.

  15. Novices tes mains?! J’y crois pas du tout!
    En tout cas, très jolie recette, je suis toute en miam!

  16. Le kougelhopf (sucré) – cuit dans le moule de mon arrière-grand mère – c’est mon réconfort du dimanche matin ! Et pourtant, je n’en ai jamais fait de salé, mais ta recette me fait bien envie !

Laisser un commentaire