Huile pimentée à la chinoise


 

 

Beaucoup de gens croient que je mange du piment tous les jours. Je vais casser un mythe, mais c’est faux! C’est vrai que j’en mange pas mal, surtout quand je cuisine asiatique (donc très souvent). Mon frigo et mon placard regorgent de piment sous plusieurs formes: séché, congelé, fumé, en bouteille, en poudre, conservés dans du vinaigre, conservés dans du whisky, en purée, préparé en sauce maison… Je suis sûre que j’en oublie! Faudrait d’ailleurs que je fasse une photo de famille si j’arrive à tous les rassembler sur le même cliché!

En feuilletant Chine:Saveurs du bout du monde, je me suis aperçue qu’il me manquait un produit à ma collection: l’huile pimentée! Vous savez, celle que l’on trouve sur les tables des restos chinois, dans un petit verre coiffé d’un couvercle en métal. Celle-là même où trempe une petite cuillère depuis au moins 10 ans. Voilààà !

 

 

J’en avais besoin en toute petite quantité pour une recette, et vu que j’avais tous les ingrédients à portée de main, je me suis lancée dans la préparation de cette huile au piment. Ca m’a pris 5 minutes! Elle peut se conserver presque indéfiniment dans un bocal stérilisé, à l’abri de la lumière. Le résultat: ça ne pique pas trop (à mon goût!), mais c’est très parfumé. Après tout dépend de la variété de piment que vous utilisez, moi j’ai pris celui que je mets dans le kimchi.
Ca s’utilise idéalement à la dernière minute, sur un plat chaud, plutôt qu’en cuisson, pour obtenir plus de saveur.

 

Huile pimentée à la chinoise
(pour un pot moyen)

-50g de flocons de piment séché (j’utilise celui-ci)
-60 ml d’huile de sésame
-125 ml d’huile végétale neutre

 

Versez le piment dans un bol supportant la chaleur. Installez-le dans un endroit aéré, pour éviter d’inhaler les vapeurs par la suite, et pour que ça refroidisse plus vite.

Versez l’huile de sésame et l’huile végétale neutre dans une petite casserole. Faites chauffer sur feu doux. Quand le mélange est bien chaud mais pas fumant, vous devriez sentir l’odeur de noisette grillée de l’huile de sésame. Eteignez le feu.

Versez l’huile chaude sur le piment, puis mélangez délicatement. Laissez refroidir à température ambiante puis enlevez l’écume blanche avec une petite cuillère. Transvasez le tout dans un pot stérilisé et conservez-le dans un endroit sec, à l’abri de la lumière.

 

C’est pas mal non plus pour relever une marinade!

 

 

7 Commentaires

  1. Bonjour, je suis ravie que tu publie une recette comme celle là, moi qui aime aussi les mets relevés ! Je suis du sud ouest de la France. Je vais tester cette recette avec du piment d’espelette seché, comme le tiens, un peu moins fort, mais pour un premier essai…!Pourrai tu m’indiquer si on peux conserver cette huile longtemps ? Par contre, je ne comprends pas l’histoire « de la petite cuillère depuis au moins 10 ans » ? merci pour ton éclairage.

  2. @divine31: c’est parce qu’ils ne la changent pas très souvent, la cuillère Pour la conservation, tu peux la garder assez longtemps, 6 mois à 1 an, au sec et à l’abri de la lumière.

  3. sympa cette idée d’huile !!!

  4. Sympa, mais ça ne me fera pas renoncer à la Lao Gan Ma, dont Sophie Brissaud m’a appris qu’elle était à base de piments rouges du Guizhou. Ce n’est pas à toi que je l’avais montrée au Paris Store de Belleville ?

  5. je n’ai pas réussi à me procurer les paillettes de piment, mais de la poudre de piment fort, et je n’en ai mis que 25 grammes; crois-tu que le résultat sera approchant ?

  6. Fan de piment je vais tester cette recette très vite !

  7. bravossss
    bravos pour ces petites recettes à base de piments, et surtout bonne continuation, et à pleins d’autres, merci.

Laisser un commentaire