Cookies ultra moelleux

 

Pourquoi c’est toujours quand on a une envie irrépressible de cookies que les placards sont en pénurie totale de sucre? Ce dimanche-là il neigeait tellement qu’il était hors de question que je sorte en acheter, alors j’ai été contrainte de me rabattre sur une recette « sugar free ». Comme celle-ci contenait des ingrédients qui ma foi, avaient l’air appétissant (mélasse, purée de noisette)(miracle, j’avais ça en stock), mon estomac a donné le feu vert pour tester ces cookies sans sucre. Comme d’habitude, à chaque fois que je fais des biscuits, je ne résiste pas à l’envie d’en croquer un à la sortie du four. Et là…Houston, we have a problem… Je profite que Mini Piment ne sache pas encore lire (et qu’elle n’aille pas sur internet évidemment) car je lui répète sans cesse de ne pas dire ça, mais c’était vraiment DÉGUEULASSE. Non mais impossible d’en manger un en entier, le goût flirtait entre le pain aux noix et le carton. Mais genre le carton qui a été oublié sous la pluie pendant une semaine. Bref, échec total.
Trois jours plus tard (oui il m’a fallu tout ce temps pour m’en remettre), en pleine crise d’hypoglycémie, je pars à la recherche des vrais cookies américains, la bave aux lèvres. Je tombe sur la recette de Cuisine Etudiant me promettant, d’après la photo, des cookies larges et plats comme ceux de l’enseigne de fast-food qui veut dire « métro » en anglais (vous voyez de quoi je parle?). D’ailleurs ils soulignent dans les crédits que la photo ne provient pas d’eux mais de l’enseigne, mais que « ce sont EXACTEMENT les mêmes visuellement ». Je me lance, toute guillerette, et là…j’obtiens des biscuits tout dodus et moelleux, à mille lieues du visuel annoncé. Rien à voir avec l’original, mais ma déception n’aura duré que 4 secondes, le temps que je croque dedans: c’était le meilleur cookie que j’ai jamais mangé! J’ai quand même refait la recette une seconde fois pour voir si je ne m’étais pas trompée quelque-part et en fait… résultat similaire! Je ne saurai jamais si c’est l’auteur du site ou moi qui me suis plantée quelque part, mais en tout cas on peut dire que je me suis plantée… en beauté!

Cookies ultra moelleux

D’après la recette de Cuisine Etudiant

(pour une vingtaine de petits cookies ou une dizaines de grands)

-125 g de farine
-1/2 sachet de levure chimique
-1 pincée de sel
-40 g de sucre blanc
-40 g de sucre roux
-la moitié d’un oeuf battu
-60 g de beurre mou (pas fondu)
-1 càs d’extrait de vanille liquide
-50 g de chocolat haché

Mélangez dans un saladier la farine, les 2 sucres, le sel, la levure et la vanille liquide. Mélangez dans un bol la moitié de l’oeuf battu et le beurre mou (ça ne s’amalgame pas bien, c’est normal car le beurre est partiellement solide). Versez dans le saladier et mélangez à la main jusqu’à obtention d’une boule de pâte un peu sablée. Incorporez le chocolat haché et mélangez de nouveau.
Préchauffez le four à 180°C.
Façonnez des boulettes (une dizaine ou une vingtaine, selon la grosseur que vous leur donnerez – le temps de cuisson sera le même) et disposez-les sur 2 plaques de cuisson tapissées de papier sulfurisé. Enfournez pour 10 min. Laissez reposer sur une grille avant de déguster!

Mon vernis est un peu écaillé…mais je crois que personne n’y fait attention sur la photo ^^

6 Replies to “Cookies ultra moelleux”

  1. Punaise, déjà que ta recette est un classique ici, si tu trouves celle-ci encore mieux, je demande à voir !

    1. J’ai vu que tu avais testé, du coup tu préfères quelle version?

  2. Je suis une coikie addict qui s’assume et forcement ta recette m’interpelle ! Peut etre aussi que c’est simplement leur photo qui ne correspond pas ils l’ont prise je ne sais où…mes cookies préféres a ce jour sont ceux de Ph Conticini… moelleux a coeur et croutillant au bord ! Va falloir tester cette recette !

    1. Ah faudra que je teste celle de Conticini du coup!

  3. ah ben rien que de les voir je salive et je compte bien tester ta recette!!! dernièrement j’ai testé les cookies/brownies… ah que c’est bon, moelleux et chocolaté!

    1. Quand y a du chocolat, tout va!

Laisser un commentaire