Tsukune à l’ail des ours

 

En ce moment en Alsace, vous verrez 2 types de personnes si vous vous baladez dans les sous-bois: ceux qui courent, et ceux qui courent…après l’ail des ours ! A votre avis, je suis dans quel clan? Hé on ne se moque pas, c’est sportif la cueillette quand même: il faut s’accroupir, tendre les bras, se relever parce qu’on a mal au dos au bout de 5 minutes, puis recommencer car le panier ne va pas se remplir tout seul…Et puis on se redresse de nouveau car y en a marre et puis oh mais il y a encore tout plein d’ail des ours autour de moi, alors on y retourne. Et puis on songe à tout un tas de recettes pour écouler ces feuilles vertes, comme ces tsukune (boulettes de poulet) qui font voyager jusqu’au Japon!

Tsukune à l’ail des ours

(pour 6 brochettes ou 18 boulettes)

Pour les boulettes:
-400 g de blanc de poulet sans peau
-1 petite carotte pelée et râpée
-1 poignée de feuilles d’ail des ours
-1 oeuf
-2 càc de fécule de pomme de terre (ou de maïs)
-sel
-poivre
-1 filet d’huile végétale neutre

Pour la sauce (inspirée par A vos baguettes)
-4 càs de sauce soja
-4 càs de sake
-4 càs de mirin
-2 càs de sucre
-1/2 càc de fécule de pomme de terre (ou de maïs)

Coupez le blanc de poulet en gros morceaux puis hachez-le finement dans un robot avec l’oeuf et la fécule. Versez dans un saladier et ajoutez-y la carotte râpée, l’ail des ours ciselé et assaisonnez de sel et poivre. Mouillez vos mains avec de l’eau froide et formez 18 boulettes. Laissez reposer au frais.
Préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients dans un bol.
Faites chauffer l’huile dans une poêle et faites-y dorer les boulettes. Lorsqu’elles sont quasiment cuites, versez la sauce et faites épaissir sur feu moyen en remuant pendant 2 min environ. Servez les boulettes telles quelles ou embrochées 3 par 3 sur des pics en bois!

6 Replies to “Tsukune à l’ail des ours”

  1. Sniif!!! Tu veux que je t’avoue ma frustration du moment? Y’a pas d’ail des ours à la Réunion. Et toutes tes recettes me font envie!!! Celle-là, tout particulièrement. Bon ben, il ne me reste plus qu’à courir tout court, alors 😉

    1. Tu crois que ça résiste à tous les kilomètres qui nous sépare, si je t’en envoie? 🙂

  2. Ohlàlà, ça a l’air trop bon et je crois bien que j’ai tout ce qu’il me faut, y compris l’ail des ours…

    1. Ah j’espère que ça te plaira!

  3. bon c’est à rien n’y comprendre je n’ai pas reçu tes deux dernières publications!!! Je suis comme toi, je stocke l’ail des ours, d’ailleurs je venais sur ton blog pour reprendre la recette du pesto LOL! Ah ces boulettes sont tentantes mais va falloir que je me mette en quête du mirin et du saké que je ne connais pas!

    1. Ah j’espère que tu trouveras ces ingrédients, indispensables si tu cuisines bcp japonais!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.