Abon sapi

A prononcer « abonne sapi  » !

Il s’agit d’un plat typique indonésien, à base de viande de boeuf (sapi = « boeuf » en indonésien) poché dans un bouillon, effiloché, frit avec des épices puis caramélisé avec du lait de coco réduit. Bizarrement je ne me rappelle pas avoir vu ma grand-mère en faire, mais en tout cas je sais qu’il y en avait souvent dans le frigo envahi par ses innombrables boîtes en plastique et bocaux en verre. C’est toujours comme ça les mamies, ça entasse, ça conserve tout ce qui peut être encore bon demain, après-demain et le jour d’après (voire plus!)! Des fois elle oublie des trucs qu’elle avait mis de côté pour je ne sais quelle préparation et on est obligé de jeter discrètement, car sinon elle râle si on touche à ses réserves!

Pour en revenir à la recette, il s’agit d’un plat très riche en saveurs, et il suffit juste de l’accompagner de riz blanc et d’un peu d’omelette nature, mais ça c’est facultatif. Chez nous on fait le contraire: on accompagne le riz d’abon sapi, car n’oublions pas que chez les calédoniens (et encore plus chez ceux d’origine indonésienne) le riz fait office de pain quotidien!

ABON SAPI (pour 4 pers.)

-500g de viande de boeuf (pas besoin de morceau « noble » car ça va finir en charpie: j’ai pris de la viande à pot-au-feu)
-1 càs de sucre brun
-3 càc de coriandre
-1,5 càc de cumin
-2 càc de jus de citron
-2 gros oignons finement émincés
-2 gousses d’ail écrasées
-120 ml de lait de coco
-3 càs d’huile neutre
-sel, poivre

Pour le bouillon:
-2 feuilles de laurier
-1 càc de pâte de tamarin (facultatif)

Pour l’omelette:
-2 oeufs
-3 càs de lait

Mettez la viande coupée en gros morceaux dans une marmite avec le laurier et la pâte de tamarin. Recouvrez d’eau froide à hauteur et porter à ébullition. Laissez cuire 30 min à petits bouillons (ou plus, jusqu’à ce que les chairs se détachent facilement). Pendant ce temps préparez l’omelette à part et réservez-la dans une assiette. Egouttez et effilochez la viande à la main. Je l’ai mixée dans un robot, c’est plus rapide et on ne se brûle pas les doigts!
Faites rissoler les oignons et l’ail dans l’huile. Ajouter le cumin, la coriandre et le sucre. Quand ça commence à caraméliser, versez le citron et ajouter la viande. Salez, poivrez et remuez bien avec une spatule pour que le boeuf soit bien imprégné des épices.
Arrosez de lait de coco et laissez-le réduire à feu doux, jusqu’à ce que le boeuf l’ait complètement absorbé.
Servez une portion d’abon sapi sur une assiette de riz chaud, recouvert de lanières d’omelette. Vous pouvez conservez cette préparation dans une boîte hermétique pendant une semaine environ.

Ma grand-mère et mon filleul Randy. Je ne le vois qu’une fois par an, mais il continue à me garder une part de gâteau même si je suis loin de lui!

3 Commentaires

  1. Merci pour cette recette, que je ne connaissais pas et que j’ai faite ce soir, c’était super bon ! Avec une sauce sucrée-pimentée, mmmmm….

  2. @patatafrita:de rien, je suis ravie de te l’avoir fait découvrir!

  3. Bonjour,
    il y a 40 ans à Nouméa je découvrait la cuisine indonésienne. Depuis je recherche la recette de sauce Satay de ma jeunesse. L’avez-vous?
    Cordialement Pierre-Yves

Laisser un commentaire