Bulgogi à l’agneau

 

 

Lors de mon voyage en Corée, je peux vous dire que je me suis bien régalée à chaque repas, que ce soit au restaurant ou à la maison. J’étais logée principalement chez une amie qui cuisinait chaque jour des plats traditionnels, ce qui m’a permis de découvrir des produits (a)typiques: oeufs de poisson en saumure, infusion de chrysanthème, riz aux céréales ou kimchi aux feuilles de sésame. Et elle ne le faisait pas spécialement pour moi, mais simplement car ce sont ses habitudes et qu’elle tenait à ce que son fiston chéri ne mange que des choses saines! D’ailleurs la plupart des coréens sont très préoccupés par la qualité de leur alimentation: souvent, ils me disaient que tel plat était bon pour la peau, pour avoir de beaux cheveux ou quand on est enrhumé. Quelle manière intelligente de se soigner tout en se faisant plaisir!
Leur gastronomie est à la fois simple et complexe, car chaque repas est un vrai banquet (même le petit-déj), composé d’un plat principal, de riz, de soupe et d’une ribambelle de bols de garnitures diverses (légumes fermentés, anchois caramélisés, condiments aillés…). On mélange souvent l’acide, le piquant et le sucré lors de ces festins, une sainte-Trinité gustative qui a complètement galvanisé mes papilles.

Pour vous initier facilement à la cuisine coréenne, je vous propose de commencer par le bulgogi, un des plats les plus populaires du pays, avec le bibimbap. Après ma version au poulet et celle au boeuf,  pourquoi ne pas essayer avec de l’agneau? C’est une viande dont j’apprécie vraiment le goût, qu’elle soit cuite longuement au four ou en version express, comme le prouve Agneau Presto! Aucun effort particulier à fournir, ici j’ai utilisé de l’émincé d’agneau, que j’ai rapidement fait mariner avec des ingrédients faciles à trouver en épicerie asiatique, puis fait sauter fissa à la poêle.
Je n’ai pas eu le temps de préparer des banchans mais j’ai quand même servi mon bulgogi comme il se doit, avec du riz et des feuilles de salade croquante. Pour faire comme les coréens, saisissez une feuille de salade, garnissez-la de riz puis de viande. Formez un petit ballotin et dégustez sans chichi !

 

Bulgogi à l’agneau (pour 4 pers)

-500 g d’émincé d’agneau
-1/2 oignon
-3 gousses d’ail
-4 tiges d’oignons nouveaux
-6 càs de sauce soja
-2 càs de saké
-2 càs de sucre
-un peu de sel
-poivre
-2 càs d’huile de sésame
-1 càs de graines de sésame

Pour servir:
-quelques feuilles de salade (ou de chou chinois)
-du riz blanc

 

Emincez le demi-oignon et les oignons nouveaux, puis hachez l’ail. Mélangez dans un récipient la sauce soja, le saké, l’huile de sésame, le sucre, le sel et le poivre. Ajoutez la viande, les oignons et l’ail. Mélangez intimement.

Faites chauffer une poêle anti-adhésive sur feu vif et faites-y griller la viande pendant 5 minutes, en remuant sans cesse avec une spatule en bois. Il ne faut pas que la viande soit trop colorée.

Parsemez de graines de sésame et servez bien chaud avec du riz et des feuilles de salade croquante (ou de chou chinois).

 

맛있게 드세요 

(bon appétit)

 

 

 

10 Replies to “Bulgogi à l’agneau”

  1. que des saveurs exquises en bouche!

  2. J’adore l’agneau et je ne connaissais pas du tout cette recette ! Je prend note car ça à vraiment l’air délicieux !

  3. C’est de la sauce soja salé que tu utilises?

  4. @Mara des bois: oui c’est de la sauce soja salée.

  5. J’ai tout à la maison et après avoir testé au bœuf, je vais tester à l’agneau !!

  6. c’est super tentant !!!!

  7. Hummm… ça à l’air délicieux !

  8. Miam ! L’heure du déjeuner approche et ta recette me fait drôlement envie

  9. J’adore le bulgogi ! jamais goûté à l’agneau mais quelle bonne idée !

  10. Cette recette donne très envie, c’est fou ce que cuisines coréenne et japonaise peuvent être proches : je n’ai jamais croisé ce type de plat au Japon, en dépit des ingrédients qui pouraient être tout autant nippon !

Laisser un commentaire