Tartare de noix de Saint-jacques

Et voilà, depuis 2 jours que ma mère s’amuse à se balader sur mon blog (coucou Mam!), faut que je fasse gaffe à ce que je raconte maintenant…Plus question d’employer des mots doux du genre « pue-thym » ou « maire deux« , de toutes façons c’est pas mon style! Ni d’évoquer des petites mésaventures comme le jour où elle avait laissé des torsades bouillir pendant 20 minutes et qu’elle les avait servies sans les égoutter, avec du sel et du poivre, l’air de rien…Mais oui je suis une sale gosse maman, les coups de fatigue ça arrive à tout le monde, hihi! Dénoncée, celle-là! Je suis sûre qu’elle va m’envoyer un mail illico-presto pour me faire la remarque…! Ben oui, à moi aussi, ça m’arrive, d’ailleurs pas plus tard qu’hier j’ai raté mon gâteau au yaourt! Faut le faire, quand même! C’est le premier gâteau qu’on apprend à faire aux enfants…En plus je l’avais amoureusement garni de pistaches vertes et de rondelles de banane, mais malgré tout ça s’est terminé en parpaing! Faut que je m’achète une balance, car c’est sûr que quand on y va à l’oeil, ça donne forcément des résultats douteux.
Quoiqu’il en soit, je suis contente que ma mère m’ait appelée exprès pour me dire qu’elle est fière de moi, compte tenu du prix de la minute d’appel depuis les Dom-Tom. Ca fout la pression quand même, non? Bon allez, on va faire comme si elle lisait pas (pendant le boulot, mais apparemment elle y est autorisée…si c’est pour sa fifille, alors ça va).

Pour digérer le menu d’hier soir -et dire qu’on nous râbache sans arrêt qu’il faut épargner les calories au dîner- je me suis préparée un petit tartare de noix de Saint-Jacques fraîches. Et j’entends par là EXTRA fraîches, car la poissonière du marché me les a décoquillées sous mes yeux. Arrivée chez moi, je les retire du sachet et les rince rapidement à l’eau froide pour les trancher. Et là, horreur: la chair du coquillage bouge quand je la coupe! C’est assez bizarre, la surface de la noix de Saint-Jacques vibre comme si elle avait des frissons et du coup me refile la chair de poule! Autant je n’ai aucun scrupule à avaler une huître vivante qui réagit à la moindre goutte de citron, autant là j’ai un peu de mal à continuer à finir mon massacre. J’étais plus une cuisinière, j’étais un bourreau! Hors de question de demander à Mister T. de me donner un coup de main (même pas en rêve), il déteste tout ce qui vient de la mer, même les algues. Tant pis, je finis quand même, en me disant qu’il valait mieux manger des noix à la fraîcheur irréprochable (plus frais tu meurs…ben non justement!) que des coquillages morts étalés sur un lit de glace hors de la coquille, comme souvent dans les grandes surfaces.

Tartare de Saint-Jacques (pour 1 pers.)

4 à 6 noix de Saint-Jacques (ça dépend de leur taille et de votre appétit)

1 càs d’huile d’olive

1 càs de sauce soja

le jus d’1/2 orange

1 càc de jus de citron

poivre du moulin

½ càs de graines de sésame

quelques tiges de ciboulette émincée

Alors ça va être FASTOCHE: versez tous les ingrédients de la sauce dans un bol et bien mélanger. Tranchez finement les noix en petits dés (réservez le corail pour une autre recette), en ayant aucune pitié sinon vous êtes foutu. Mettez-les dans le bol et remuez le tout afin de bien les enrober de marinade. A déguster tout de suite!

Dégainez vos baguettes et attaquez!

2 Commentaires

  1. Elle est flippante ta recette !

  2. FLO dit : Répondre

    Super sympa ton blog et les photos aussi….bon,et bien j’attends ton prochain sejour en Alsace pour ns concocter qq chose…le « poe » par exp!biz

Laisser un commentaire