Oup’s la boulette!

Eh non, pas de recette à la citrouille aujourd’hui, je ne célèbre pas Halloween ! Pourquoi ? Parce que cette fête typiquement américaine ne signifie rien pour moi, ça ne fait pas partie de ma culture et ça ne m’intéresse pas. Disons que les déguisements morbides, j’ai assez donné quand j’étais ado, à l’époque où j’étais fan de Marilyn Manson (si si). D’ailleurs j’avais complètement zappé que c’était Halloween aujourd’hui, jusqu’à ce que je croise dans la rue des ados accoutrés bizarrement. Je me suis dit « tiens, des gothiques qui ont mangé des fans de Tokio Hotel…ils savent vraiment plus s’habiller les jeunes maintenant ! ». Et puis j’ai vu des gamins déambuler en petits fantômes avec des paniers remplis de bonbons : bon sang mais bien sûûûr…

Il y a des choses qui me dépassent totalement, comme ce jour où j’étais entrée dans une bibliothèque de manga. A l’intérieur, une foule de fanatiques de 12 ans maximum qui se pressaient pour faire dédicacer des cd. Je demande à un ado qui était la vedette du jour, celui-ci me répond que c’est machintruc, le fameux chanteur de « Cosplay ». Quoi, quoi ??? Le chanteur de Coldplay est là ? Mais pourquoi on m’a rien dit ?…Et là le gamin me corrige : non, pas Coldplay…COSPLAY ! Comme Costume Play, tu vois ? Il me montre une photo, et là mon adrénaline redescend au-dessous de zéro. C’est qui ça ? Et là la vieille jeune que je suis apprend qu’il s’agit d’un phénomène nippon consistant à se déguiser en personnage de jeux vidéo ou de manga. Gnin gnin gnin… Je suis sûre qu’il était même pas encore né quand moi je me trémoussais sur Ace of Base ! Non mais…Bon, j’avais bien lu dans son regard un sentiment de pitié qui disait : « t’es has been ou quoi ? »

En tout cas, voici une recette qui ne sera jamais has-been pour moi. C’est encore une de mes innombrables madeleines de Proust, qu’on faisait souvent en famille. Originaires d’Indonésie, les perkedel sont des boulettes à base de pommes de terre écrasées et de bœuf haché, roulées dans du blanc d’œuf puis frites. L’extérieur est croustillant et l’intérieur reste moelleux…

Perkedel (pour environ 30 boulettes)

1kg de pommes de terre à purée

300g de bœuf haché

2 oignons moyens

2 gousses d’ail

1 petit bouquet de persil

1 petit bouquet de ciboulette

2 œufs entiers +2 blancs

2 càc de sucre

sel, poivre, muscade

huile de friture


Epluchez les pommes de terre et coupez-les en gros morceaux. Faites-les bouillir pendant environ 25 min. Egouttez-les et écrasez-les à la fourchette ou au moulin à légumes, mais surtout pas au mixer (ce qui la rendrait élastique). Laissez refroidir dans un saladier. Faites revenir les oignons émincés dans un peu d’huile pour les faire dorer. Ajoutez-les à la purée avec la viande crue, l’ail pressé et les herbes ciselées. Cassez-y les 2 œufs entiers et mélangez le tout avec une spatule en bois, voire avec les mains 🙂 si le contact avec la nourriture ne vous effraie pas. Assaisonnez de sel, poivre, sucre et muscade. Façonnez en petits galets et laissez-les reposer au frigo sur un plat filmé pour que ça fige. Sortez-les au bout de 30 min et trempez-les dans les blancs d’œufs légèrement battus à la fourchette. Faites frire les boulettes dans un bain d’huile chaude, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Egouttez-les sur du papier absorbant avant de les déguster.


4 Commentaires

  1. Une petite recette bien sympathique, comme ton blog d’ailleurs…

  2. Des boulettes bien moelleuses qui ouvre l’appétit, tes photos sont diablement alléchantes !

  3. et moi qui pensait que cette recette etait italienne !je fais presque les même avec du parmesan rapé .

  4. Super sa me fait penser aux boulettes de ma grd-mére qui est indonésienne. Un vrai délice !!

Laisser un commentaire