Bento, Ramen et exams…

Retour sur une semaine mouvementée…

Et oui, une semaine d’absence et même pas de recette! Mais c’est quoi ce travail, me direz-vous? Attendez, faut que j’vous raconte…
Je me suis rendue à Paris cette semaine pour passer un concours externe, pour devenir prof d’arts plastiques. Enfin quand je veux dire « devenir », comprenez par là « fantasmer sur l’idée d’être »… Car figurez-vous qu’on n’était pas moins de 604 inscrits, pour seulement…16 postes. Eh oui, la concurrence était rude! J’arrive lundi aprem, et heureusement, car j’apprendrais le lendemain que la gare Saint-Lazare (par laquelle j’arrive) était fermée pour grève…Ouf! Donc je fais les repérages en métro, histoire de me familiariser avec le trajet jusqu’à l’espace Champerret. Mardi matin, réveil en pétard pour être à 8h pile sur les lieux de l’exam. En bas des escaliers, des centaines de paires d’yeux qui me fixent, alors que j’essaie de ne pas glisser sur les marches mouillées par les flaques de neige fondue. My God! C’est quoi tous ces gens? Ils viennent pour le casting de la Nouvelle Star ou bien?
Les portes s’ouvrent, j’entre dans une espèce de hangar gigantesque dans lequel l’A380 pourrait faire un créneau sans souci. Je suis placée au 1er rang, ce qui m’arrange car ainsi je ne vois pas la foule de concurrents dans mon dos. 8H30: Hop, c’est parti pour 4h de rédaction le matin, puis 5h d’analyse visuelle l’aprem. J’en sors épuisée comme après un marathon, puis rebelote le lendemain pour 6h de pratique plastique en 2D. Ca peint, ça découpe, ça triture du papier…A la fin j’étais soulagée de rendre mon boulot et de fuir cet endroit glacial où tout le monde jouait des coudes!

Pour me requinquer de ces 2 journées qui m’ont semblé durer une semaine, je me suis consolée dans mon quartier favori, celui de l’Opéra! Et oui, pas de virée à Paname sans me rendre dans ce célèbre coin japonais de la capitale. Avec Sara, qui est au moins aussi gourmande que moi (et c’est peu dire), on s’est régalé chez Sapporo Ramen où j’avais déja mangé, ainsi que chez Jujiya pour leurs fameux bentos.
Honnêtement je n’avais pas gardé un super souvenir de l’ambiance du Sapporo Ramen, mais je me rappelle du super bol de soupe que ma voisine de table avait pris, et sur lequel je louchais dangereusement. J’y retourne donc en compagnie de Sara, qui ne connaissait pas le quartier, en la prévenant du brouhaha qui risquerait de nous envahir. Que nenni! Le calme inattendu m’a fait mentir, ce qui m’a agréablement surprise. Notre mini-table digne d’un jeu de dînette est un peu serrée entre 2 couples qui finissent d’aspirer leurs sobas et de récurer leur assiette de curry. Je conseille ma copine de prendre leur excellent Katsudon et moi-même opte pour le Ramen au porc rôti. La soupe arrive fumante, le bouillon est parfumé comme je l’imaginais…par contre la commande de Sara est arrivée 10 min plus tard, alors qu’il n’y avait pas foule dans la salle (il était 15h, le resto ouvre en continu). Moi qui commençait à faire mon mea culpa, et ben je me suis ravisée encore une fois sur l’ambiance et la mauvaise organisation. La serveuse s’est platement excusée à la fin en essayant de se cacher tant bien que mal derrière la caisse. Heureusement que les plats étaient bons!


JUJI-YA 46, rue Saint Anne 75002 Paris

Plus tard dans la semaine nous franchissons la porte du Jujiya, rue Sainte-Madeleine. C’est à la fois un snack et une épicerie, assez compacte. En fait ça fait plus penser à une cantine, car les clients font la queue le long d’une petite vitrine proposant divers petits plats. La formule la plus prisée est un bento composé d’un plat principal, de riz blanc et de 3 accompagnements (+ une carafe d’eau), tout cela pour moins de 10 euros. Le choix est très varié, allant du saumon teriyaki au trio de tempura (patate douce, poulet, légumes divers…). C’est une petite affaire familiale qui marche du tonnerre! Le seul hic, c’est le manque de place, mais la nourriture est tellement bonne qu’on peut bien leur pardonner ça…


Tonkatsu (porc pané), riz, racines de lotus, salade de concombre et algues.


Poulet teriyaki (sauce soja-saké), riz, vermicelles de riz, salade de concombre et brocoli aigre-doux.


Tempura de crevettes (miam!), riz, algues, haricots verts au sésame et salade de pommes de terre crémeuse.

Pour les résultats du concours, va falloir attendre 3 mois…Grrr!

 

 

4 Commentaires

  1. merci pour ses adresses!Partant 3j à Paris le mois prochain j’essaierais d’y faire un saut et de goûter à ces succulents bentos!!

  2. moa dit : Répondre

    salut
    coucou laeticia, ça fait un moment que je lis tes recettes et tes petites histoires avec beaucoup d’interet, je m’inquietais d’ailleurs de ta disparition je te souhaite de decrocher l’un des 16 postes!
    merci beaucoup pour tes recettes, et surtout tes photos qui me font baver (non pas l’eau à la bouche carrement baaaaaver :d )

  3. létitia dit : Répondre

    Merci Moa!
    J’essaierais de ne plus trop lâcher le blog, promis! Quant à Marie, j’espère que tu vas te régaler chez Jujiya, je te conseille de prendre les crevettes!

  4. je connais, j’y suis allé ce midi, c’est trop bon en plus on s’y croit vraiment !

Laisser un commentaire