Tête-à-tête à l’Archidona

Merci Saint-Machin pour ce repas en n’amoureux!

Cette année Mister T a décidé d’être romantique et de m’emmener dans un resto chic pour la saint-Bidule, vous savez, le truc qui se célèbre le 14 février.
Je suis plutôt réfractaire aux traditions qui se transforment en rituels commerciaux, mais quand on me parle de resto, je peux faire des concessions 🙂 Enfin là je ne parle pas de s’offrir des peluches de chatons ou de fleurs en pâtes d’amande (beurk!), mais juste d’un petit repas en amoureux où on a le temps de se regarder dans les yeux et de parler de tout et de rien.
Après avoir farfouillé en ligne tous les sites de restos de la ville, on a enfin trouvé un établissement qui nous plaisait: l’Archidona, en plein coeur de Caen. Et vous savez quoi? Le resto est juste en face de chez nous, d’ailleurs on voit la façade depuis la fenêtre! Pourquoi chercher loin quand le bonheur se trouve juste sous notre nez?
On y va donc samedi midi, car étant des têtes en l’air on a pris notre décision à la dernière minute, et ça aurait été impossible de réserver pour le soir-même.
La salle est presque remplie et le décor est très agréable et reposant. Après avoir passé la commande on nous apporte les apéritifs et un amuse-bouche sous forme de petite verrine verte à aspirer avec une paille, à mi-chemin entre un smoothie et une soupe. J’aurais mis ma main à couper qu’il s’agissait d’un velouté de petits-pois et Mister T pariait pour une soupe aux poireaux. La serveuse vient confirmer notre ignorance d’amateurs car c’était en fait une crème de cerfeuil à la citronnelle… Ben mince alors, j’ai le palais totalement raplapla aujourd’hui! Pire que Louis de Funès dans l’Aile ou la Cuisse!

En entrée je choisis la bisque de langoustines et le crostini au tartare de saumon à l’orange. Celui-ci est très frais et je distingue des petits morceaux d’oranges confites et d’olives noires. C’est très original et ça se marie parfaitement. Je trouvais en revanche que la couleur était gâchée par l’ajout de graines de pavot, sur lesquelles le cuistot n’avait pas lésiné. D’ailleurs j’ai l’impression que c’est leur marque de fabrique, il y en a presque partout, dans les verrines, sur les gressins, sur le tartare et sur mon plat principal! La bisque est très riche en saveurs, parfumée à la badiane et adoucie avec une petite chantilly salée. Mister T a opté pour un feuilleté aux champignons des bois et à l’effiloché de canard, accompagné d’une espuma de champignons. A la première cuillerée de mousse on sent immédiatement le parfum caractéristique des sous-bois, c’est surprenant et très subtil.

Les plats arrivent assez tardivement, d’ailleurs je n’avais plus très faim quand la serveuse a apporté les assiettes. J’ai pris de la daurade grillée aux pignons de pins, accompagnée d’une émulsion à la réglisse et d’un écrasé de pommes de terre à l’huile d’olive. Le poisson est cuit juste comme il faut et je découvre à travers la sauce une saveur que je ne connaissais pas. J’ai apprécié cette crème à la fois douce et acidulée, mais avec Mister T on l’a trouvé trop riche, voire « saturée » en goût. Je ne saurais pas l’expliquer autrement, disons que c’était à déguster avec parcimonie et en alternance avec du pain! La purée est très lisse et vraiment bonne, rien à ajouter.
Mister T a pu déguster une ballotine de volaille farcie aux pommes et à la menthe, avec un velouté à la menthe et au poivre de Java, accompagnée d’une pomme de terre écrasée au parmesan et panée au sésame (ouh, c’était long à dire!). A la première bouchée, son visage est devenu tout rouge et j’ai cru qu’il allait mourir sous mes yeux! Le pauvre, il avait croqué dans une tige de poivre long, sans savoir ce que c’était (moi non plus d’ailleurs). Après quelques gorgées d’eau et beaucoup de pain, il a pu enfin reprendre le fil du repas. Curieuse de nature, j’ai croqué un micro-bout de ce fameux poivre et ça m’a arraché la gueule (au diable le romantisme!)! J’ai compris sa douleur! Je pense que c’était juste pour parfumer la ballotine, mais la serveuse aurait pu prévenir! Pauvres ignares que nous sommes!

Heureusement que le dessert nous a reconcilié avec notre palais et nous a permis de finir le repas en douceur. Ce moelleux au chocolat était très fondant et exactement comme je l’avais imaginé! Les photos parlent d’elles-mêmes!
Et voilà, un super repas en tête-à-tête où j’ai eu l’occasion de découvrir de nouvelles saveurs. Le seul hic fut quand même la longue attente entre les plats. A part ça l’addition fut correcte et en sortant on n’a pas pu s’empêcher de rigoler en voyant la photo de Michel Drucker sur le livre d’or 🙂

Le soir on s’est fait plaisir en allant voir Slumdog millionnaire, une passionnante histoire d’amour, sur fond de misère et de violence dans les bidonvilles de Mumbai. On suit les aventures clandestines d’un jeune orphelin débrouillard qui est sur le point de gagner le pactole dans un jeu télévisé. Allez tous le voir !!!

Juste un petit coup d’oeil sur le « cadeau de la saint-machin ». Je me suis grattée la tête pendant un moment pour savoir quoi lui offrir sans que ce soit ni un ramasse-poussière, ni une énième chemise que je devrais au final repasser! Alors j’ai foncé chez un chocolatier et j’ai pris un énorme bouquet gourmand de chocolats en vrac (framboises, piment d’espelette, gingembre, nougatine et chocolat blanc aux noix et pistaches), histoire que ça fasse plaisir à tous les deux! Les morceaux étaient plus grands que ma main 🙂

3 Commentaires

  1. J’aurais bien pris moi aussi la dorade avec l’émulsion de réglisse car c’est une saveur que j’apprécie énormément. J’ai vu le film il y a plusieurs semaines et franchement je partage ton avis, il faut aller le voir.
    Il le mérite, c’est bien joué, bien filmé, c’est touchant et ça fait également réfléchir…. Bref c’est très très bien.

  2. Une caennaise !!
    Je découvre ton blog via celui de Bidouilles et Tambouilles et là …je lis L’archidona…mais c’est à Caen ça !!! Une compatriote qui elle aussi a un blog !! Moi aussi je viens de Caen même si j’habite à Paris désormais mais j’ai grandi à Caen et je crois que mes parents ont testé l’Archidona il y a peu de temps !! Enfin bref le monde est petit ! Donc voilà joli découverte de ton blog autant par les photos que les recettes !

  3. @bloga2:Oui c’était un très bon choix la daurade! et excellent choix aussi pour le film qui fut multi-oscarisé!
    @ptite loutre:et oui je suis caennaise depuis peu,après avoir été nancéenne et strasbourgeoise!Mais au fond je reste 100% calédonienne!bienvenue sur mon blog!

Laisser un commentaire