Un livre,une recette #7 : Nouilles soba maison


L’autre jour j’étais tranquillement en train de me préparer un repas en solo, vite fait bien fait. J’avais prévu de finir mon paquet de soba déjà entamé, que j’allais juste déguster avec un peu d’huile de sésame, de la sauce soja et des flocons de piment. Je chauffe l’eau, tout va bien, je sors mon paquet du placard, tout va bien, je sors les soba du paquet et là…HORREUR, MALHEUR!!! Y avait plein de petits trous dans mes pâtes!!! Les mites avaient bouffé tout mon stock de nouilles! Je n’étais plus que fureur et désespoir.

Ca m’écrabouille le coeur de devoir jeter de la nourriture à la poubelle, mais là, rien que de penser à ces sales petites bêtes, j’en ai la chair de poule. Pourtant mon paquet était bien fermé, comment elles ont fait pour entrer? C’est Starship Troopers ou quoi ? Bon, j’aurais pu sauver trois ou quatre soba intactes, mais à quoi bon? Jouer au mikado avec ?


Alors comme je suis têtue et que je voulais VRAIMENT manger des soba (sans retourner au magasin asiatique), quelques jours plus tard j’ai fait appel à un de mes livres sur les pâtes, où je me rappelais avoir vu la photo d’un bol de soba. Super, c’est LA recette qu’il me fallait, de plus il me restait de la farine de sarrasin achetée plus tôt pour faire des galettes. Je savais bien que « Pâtes et nouilles« 
de Michèle Scicolone, allait trouver son quart d’heure de gloire sur le blog un jour ou l’autre !
Si vous ne possédez pas de laminoir ou de robot, vous pouvez tout faire à la main, il suffit juste d’un bon couteau et d’une petite planche en bois, comme ici (CLIC!). Quand vous goûterez aux soba fraîches, je vous promets que plus jamais vous n’irez en acheter!


PS1: tous les produits sont disponibles en épicerie asiatique. Pour vous faciliter la tâche, remplacez le konbu et le katsuobushi par un sachet de dashi (bouillon en poudre), ça revient au même, au niveau gustatif. Je sais, ça fait beaucoup de mots barbares à retenir, mais on fait une recette japonaise ou on ne la fait pas 🙂

PS2: pour ceux que ça intéresse, j’ai acheté mon laminoir chez Casa pour 19 euros. On peut faire des plaques à lasagnes, des tagliatelles et des linguine (sorte de spaghetti plats). Ensuite vous pouvez bien entendu donner toutes les formes que vous voulez à vos pâtes (ravioli, papillons, tortellini…), c’est une histoire de découpage/pliage.


Un livre,une recette #7 : Nouilles soba maison (pour 4 à 6 pers, tout dépend de votre appétit)

La pâte à soba:
-180 g de farine de sarrasin (=farine de blé noir)
-120 g de farine de blé
-1 càc de sel
-10 cl d’eau (j’ai du rajouter 5 cl de +, tout dépend de votre farine)
Le bouillon:
-1 morceau de konbu d’environ 10×10 cm
-15 g de katsuobushi (flocons de bonite séchée)
-10 cl de sauce soja
-5 càs de mirin
-1 càc de sucre
-1 L d’eau
La garniture:
-1 feuille de nori
-un peu de wasabi (facultatif)
-4 tiges d’oignons nouveaux
-un petit morceau de gingembre frais


Préparez le bouillon: Versez l’eau froide dans une casserole et mettez-y la feuille de konbu. Portez l’eau à frémissement, puis ajoutez le katsuobushi. Retirez la casserole du feu, et laissez infuser pendant 3 minutes, ou jusqu’à ce que les flocons tombent au fond de la casserole. Filtrez la préparation à travers un tamis, vous obtenez ainsi le dashi (que vous pourrez largement remplacer par du dashi déshydraté, je vous pardonne ^^).
Reversez le dashi dans la casserole et faites chauffer sur feu moyen. Ajoutez la sauce soja, le mirin et le sucre. Laissez cuire 4 minutes en remuant pour faire dissoudre le sucre. Laissez refroidir à température ambiante, puis réfrigérez pour 2H (ce que je n’ai pas fait, trop pressée de manger!).

 

Préparez la pâte. Versez l’eau et le sel dans un bol, et mélangez pour faire dissoudre celui-ci. Mettez les deux farines dans le bol d’un robot et mixez. Ajoutez progressivement l’eau salée en mince filet, et continuez à mixer jusqu’à obtention d’une boule de pâte. Si comme moi, cette boule ne se forme pas, ajoutez un peu d’eau (5 cl pour moi). Farinez vos mains et pétrissez la pâte pendant une minute. Laissez-la reposer dans un saladier recouvert d’une assiette pendant 30 minutes à température ambiante.

Coupez la pâte en quatre morceaux. Recouvrez-les avec un torchon propre pour ne pas qu’ils dessèchent. Prenez un pâton et farinez-le. Aplatissez-le légèrement avec la paume de la main et passez-le au laminoir au niveau 1 (écart le plus large).

Repliez cette abaisse en deux, farinez l’extérieur et repassez-la au laminoir. Recommencez l’opération encore une fois jusqu’à obtenir une surface bien lisse. Continuez à abaisser la pâte en resserrant les crans à chaque fois. Perso je m’arrête au niveau 7 (ça va jusqu’à 9). Coupez l’abaisse en morceaux de 25 cm de long.

Passez vos feuilles de pâtes obtenues dans les lames à linguine (rubans les plus étroits). Déposez les soba sur une plaque farinée, en veillant à les espacer. Recommencez l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Pendant que les soba sèchent (environ 10 minutes), préparez la garniture. Emincez les oignons nouveaux et râpez le gingembre épluché. Passez rapidement la feuille de nori au-dessus d’une flamme, pour qu’elle devienne croustillante. Coupez-la en lanières avec des ciseaux.
Faites cuire les soba par petites quantités dans un grand volume d’eau bouillante non salée. Le livre préconise 2 minutes de cuisson, mais je trouve qu’au bout d’une minute elles sont parfaites (à vous de goûter pour savoir)! Egouttez-les puis rincez-les longuement sous l’eau froide, en les séparant avec les doigts: ça va enlever l’amidon et éviter qu’elles ne s’agglutinent.

Disposez les soba dans des bols individuels. Parsemez-les d’oignons nouveaux et de lanières de nori. Servez le bouillon froid à part, et présentez le wasabi et le gingembre râpé dans des petites coupelles. Au moment de la dégustation, agrémentez votre bouillon avec un peu de wasabi et de gingembre, puis trempez-y vos soba. ITTADAKIMASU !!!

Si par malheur vous desserrez vos baguettes, vous serez bon pour aller à la pêche aux nouilles !

 

 

 

11 Replies to “Un livre,une recette #7 : Nouilles soba maison”

  1. Ce billet m’intéresse d’autant plus que d’une part j’adore les nouilles soba au sarrasin (j’ai fait récemment une salade de soba avec aubergines et mangues… divine!)… d’autre part je projette de m’acheter une machine à pâtes, et tes conseils me seront bien utiles… Bon we Bises!

  2. Super, j’ai hâte de la tester quand j’aurais un peu de temps !

  3. J’ai le laminoir, la farine de sarrasin, le katsuobushi et aussi le dashi… je crois que ça sera au programme du prochain week-end !

  4. Je suis en plein hésitation quant au fait d’acheter une machine à pâtes. Bon, déjà, il faudrait que je m’achète un robot Mais entre les lasagnes, les ravioles, les caneloni et les nouilles… C’est un bon investissement ! En tout cas, ces nouilles soba me donnent drôlement envie. Par contre, je savais pas que des mites pouvaient vivre dans les placards. Berk !! Et je n’aime pas jeter non plus. Ce soit j’ai du jeter du pain noir pour cause de petits chapipi dessus… J’avais la rage, 4 tranches ça me fait un repas ! Bref

  5. @Dominique:moi aussi j’adore le goût rustique de ces pâtes!Tu me diras si la recette t’a plu!
    @mArie:c’est vrai que ça prend un peu de temps,mais le résultat en vaut la peine!
    @la cociner loca:ah yes!J’espère que ça te plaira!
    @l’Etudiante:si tu n’as pas de robot, tu peux pétrir à la main aussi, version old school Et sans laminoir, tu peux y aller au rouleau à pâtisserie, ça marche aussi!Je n’ai pas regretté de l’avoir acheté,c’est un réel plaisir de faire ses pâtes soi-même (ça m’a coûté que 19 euro)
    @marie:Tu peux l’acheter sans crainte chez Casa, depuis que je l’ai, je n’ai eu aucun problème, toutes les pièces sont nickel. Pour sécher les pâtes, je les mets sur mon séchoir à linge en plastique ^^ (il est propre bien sûr!). Pour la râpe à coco, envoie-moi ton adresse en privé, et dis-moi si tu veux la planche ou seulement la petite lame. No soucy !

  6. depuis quelques temps je pense sans cesse acheter une machine à pâte , tu m’as convaincu des demain je fonce chez casa, bravo pour ta recette, bon dimanche

  7. Au moins, ces sales petites bêtes auront eu le mérite de tester une nouvelle recette, et franchement : chapeau!

  8. Je viens de me rendre compte que j’ai encore de la farine de sarrasin… donc des soba maison pourraient très bien être mes premières pâtes fraîches !

  9. Merci mille fois ! J’adore les nouilles (celles qui se mangent évidement…) et ça fait un bail que je voulais sortir mon laminoir du placard. Avec ces jolies photos, le destin de ma farine de sarrasin vient de basculer, exit les crèpes !

  10. Désesperemment en manque de soba, je fais une petit enquête sur le net pour voir si faisable et voilà chez qui je tombe ! Machine ou pas, telle est maintenant ma question

  11. bonjour, au japon on fait cette pâte avec de l’eau très chaude et un repos de 12/24h pour avoir une meilleure tenue. Et si l’on peut il est préférable de les couper a la main en évitant le laminoir qui tasse trop la pâte. (on roule bien fariné, comme un gâteau roulé et on coupe des tranches fines)

Laisser un commentaire