Paris food trip 6 : LE GRAIN DE RIZ

 

Allez encore un petit resto pour la route! C’est un vrai coup d’coeur, tant au niveau de la cuisine que de la gentillesse de la propriétaire des lieux, une vraie boule d’énergie et de bonne humeur ^^
Cette fois je vous emmène au Vietnam (pourquoi Paris rimerait forcément avec cuisine française?), et plus particulièrement à Hué, son ancienne capitale. C’est un petit boui-boui qui mérite vraiment que l’on y fasse une escale, faites-moi confiance. Ne prêtez pas attention au cadre modeste ou à la proximité avec la porte arrière du Monop (oui y a mieux comme emplacement), on y va pour manger, pas pour admirer la déco (les bouteilles de liqueur contenant des serpents, c’est pas mon truc!Et apparemment ce n’est pas que pour la déco,on peut aussi en boire!).

 

 

J’y suis allée un peu par hasard. Le resto se trouve dans la rue où habite l’ami qui m’héberge à Paris, et lui-même n’y était jamais allé car la devanture ne l’attirait pas trop. Ce jour-là on était censé aller manger des tacos mais faute de temps on a finalement opté pour un repas vietnamien. C’est surtout moi qui avait insisté, envoûtée par les effluves du bouillon pho qui s’échappait de la cuisine!

Le mobilier est assez spartiate, mais on n’y fait plus attention lorsqu’arrive la gentille petite dame de l’échoppe. Pas de carte, seulement un grand miroir au mur qui fait office d’ardoise, ainsi que les suggestions proposées oralement.
En entrée nous prenons des « Banh bot Loc », que je vois pour la première fois. Ce sont des ravioli à la vapeur, faits d’une pâte à la farine de manioc et fourrés aux crevettes. Ce fut servi avec de la sauce au nuoc-mam et au piment, des herbes et des oignons frits croustillants. C’était succulent et léger! De plus je les ai trouvés très esthétiques visuellement, avec cette pâte translucide qui laisse apparaître la silhouette des crevettes.

 

En plat nous choisissons des valeurs sûres de la cuisine vietnamienne: un bo-bun et une soupe pho au boeuf. Pour une fois je n’ai pas hésité longtemps, vu que l’odeur du bouillon se propageait jusque sur le trottoir d’en face!
Le bo-bun était bien présenté et appétissant, très complet avec les petits nems, les vermicelles de riz, du boeuf sauté,des carottes râpées, du concombre, de la menthe fraîche, des cacahuètes pilées et des oignons frits. Ma soupe était également délicieuse, d’une qualité exceptionnelle avec ce bouillon très chaud (c’était en mars et il faisait encore un peu frisquet) et parfumé avec mille épices (avec une note dominante anisée). A l’intérieur, des lamelles de boeuf cru, des morceaux de paleron fondants, des oignons crus et des nouilles de riz plates. Un plat vraiment réconfortant et qui permet au temps de s’arrêter et de faire voyager ses sens (et d’oublier le métro puant qui vous attend).

 

 

La soupe pho était accompagnée de pousses de haricot mungo, de sauce salée aux haricots noirs et d’une généreuse assiette d’herbes fraîches: menthe, coriandre vietnamienne (« ngo gai ») et basilic thaï. Si ça donne pas envie tout ça!

 

 

Nous n’avions pas prévu de prendre de dessert, mais la dame nous en propose quand même avec un argument de poids:« Je vous les offre! ». N’est-elle pas formidable? On dit non poliment (mais au fond de moi je saute de joie) mais elle insiste et revient de la cuisine avec un petit bol contenant une sorte de flan à la pâte de soja, au lait de coco, au sésame et arrosé de sirop au gingembre frais. Et elle revient ensuite avec un autre dessert, cette fois-ci un gâteau à la vapeur parfumé au pandan et au coco! La texture est extraordinaire, à la fois aérien comme un sponge-cake et moelleux comme un far! (j’en ai retrouvé ensuite chez Paris Store, pour ceux qui veulent goûter,mais il y en a aussi dans toutes les pâtisseries du 13e).

Au moment de payer, comme elle nous voyait chercher dans nos poches, elle a voulu arrondir la somme en nous disant qu’on pouvait payer la prochaine fois! Rhôôô c’est pas possible d’être aussi sympathique! (pour les curieux, on a payé rubis sur l’ongle, on est des gens honnêtes!).
Allez-y, mais je vous préviens car la salle est petite et elle est souvent bondée (environ 10 places). Vous pouvez sinon prendre les plats à emporter.

 

LE GRAIN DE RIZ

49 Rue Godefroy Cavaignac
75011 Paris
01 44 93 00 08
(Métro Voltaire)


Et en prime, le sourire de la patronne 🙂

 

13 Replies to “Paris food trip 6 : LE GRAIN DE RIZ”

  1. les desserts sont à tomber !
    la cake au pandan a l’air aérien, je n’ai pas ce genre de resto par chez moi, dommage …

  2. Je veux retourner à pariiiiiiiiiiiiis! D’habitude je n’aime pas trop les desserts des restos vietnamiens, mais là ça à l’air très appétissant! Le gâteau vapeur à l’air délicieux!
    Le bo-bun est dans mon top 10 de mes plats préférés au monde! Je prend toujours ça, du coup je dois passer à côté de plein d’autres plats sympas!

  3. @Caroline: d’habitude je ne suis pas très fan des desserts asiatiques mais ceux-là étaient particulièrement…terribles!!!
    @Charline: Héhé, je penserais à toi quand j’y retournerais Et ce gâteau vapeur fut une vraie révélation pour moi

  4. Oh la la ! comme ça fait envie tout ça. Ton pote parisien peut te remercier.

  5. fichtre !!! c’est à deux pas de mon travail !!!!!
    Hiiiiiiiiii !!!!!
    Merci !!!!!!

  6. Whaouhhh, le sourire de la patronne, ça donne envie de rester fidèle à son resto

  7. T’ain c’est au bout du monde, mais j’ai un pote caviste dans le coin…

  8. ça a l’air trop bon mais pas du tout dans mon quartier… Je vais déjà testé le Rouammit qui lui est tout prêt

  9. j’adore ton blog remplit de photos qui donnent faim et de commentaires de la mort-qui-tue!!
    merci c’était koi déjà le Paris food trip 2 ?

  10. Je connais pas le pandan (Wikipédia s’impose)… dommage car ce mini-gâteau m’a l’air divin!
    J’ai jamais vu faire de telles remises A PARIS? Non mais oh! C’est cette affaire?!

  11. hmmmm tout ceci me met l’eau à la bouche, il va falloir que je teste !! sinon un autre super resto viet spécialisé dans la cuisine de Hué : Vy Da boulevard Port Royal.

  12. A tester en août si le sourire de la patronne est là…

  13. J’ai testé ton restau cet été, lors de mon « food trip » parisien, avec mon copain, et on a été plus que conquis ! La patronne est vraiment trop marrante, et on mange super bien pour un prix ridicule.
    Je confirme : les desserts sont purement addictifs, attention danger !! Elle nous a resservi 2 fois de son dessert, et c’était incroyablement bon, et pourtant c’est vrai que les Asiatiques sont pas trop connus pour ça…
    Merci beaucoup de m’avoir fait découvrir ce restau ! Ce fut aussi un coup de coeur…!

Laisser un commentaire