Nemchua burger : ma recette pour Octobre Rose

 

 

Même en vacances à l’autre bout de le planète, je me débrouille toujours pour bloguer, surtout si c’est pour une bonne cause: la lutte contre le cancer du sein.
Fini de rigoler, on parle de choses sérieuses: cette saloperie touche 1 femme sur 8, ce qui est énorme. J’ai croisé en vrai des victimes de cette terrible maladie, dont certaines ont survécu mais sont restées mutilées, et d’autres ont malheureusement été emportées à même pas 40 ans… Comment y rester insensible, en pensant toujours que ça n’arrive qu’aux autres? Mesdames, ça nous concerne toutes: faites-vous dépister le plus tôt possible, c’est la meilleure arme contre le cancer. Les chances de guérison seront plus élevées et le traitement sera moins lourd. Pour plus d’informations, allez sur le site www.cancerdusein.org.

 

 

Cette année de nombreuses blogueuses culinaires participent au mouvement « Octobre Rose » en proposant une recette rose. Et j’en suis! 
Bon j’avoue, avec mon emploi du temps de globe-croqueuse, je n’ai pas eu le temps de cuisiner un plat spécialement pour l’occasion, mais en fouinant dans mon ordi, j’ai mis la main sur ces mini-burgers que j’avais réalisés avec du nemchua. C’est le seul aliment rose que j’avais en stock! Tout le monde aura préparé de jolis desserts à base de fruits rouges ou de bonbons, évidemment il faut que je me fasse remarquer avec une recette au porc fermenté 🙂 C’est pas glamour mais ça reste anecdotique bien sûr, l’important, c’est que le message soit passé: Luttons contre le cancer du sein !

Nemchua burger (pour 8 pièces)

Pour les buns:
-300 g de farine
-115 ml de lait
-60 ml d’eau
-20 g de beurre
-1 càc de levure boulangère sèche
-1 càs de sucre
-1 càc ras de sel
-la moitié d’un oeuf battu +1 jaune d’oeuf
-1 càs de graines diverses: cumin, pavot, sésame…

Pour la garniture:
-8 nemchua (en épicerie asiatique, sous la forme de petits paquets roses contenus dans un filet)
-8 petites feuilles de laitue
-1 tomate
-un peu de mayonnaise
-quelques pouses germées (facultatif)

 

 

Préparez les buns.
Faites chauffer dans une casserole ou au micro-ondes le lait, l’eau et le beurre. Versez la moitié de la farine dans un  saladier et ajoutez-y la levure, le sucre et le sel. Versez le lait tiède (attention,pas trop chaud,ça risquerait de tuer la levure) puis la moitié de l’oeuf battu. Mélangez avec une cuillère en bois ou un batteur électrique muni de fouets pétrisseurs. Incorporez progressivement le reste de farine tout en mélangeant. Lorsque la pâte est homogène, mettez-la sur une surface farinée et pétrissez pendant 5 à 10 minutes.
Divisez-la en 8 petits pâtons, et formez des boules bien lisses. Disposez-les sur 1 plaque tapissée de papier cuisson, puis aplatissez-les légèrement avec la main. Recouvrez-les de film alimentaire puis d’un linge. Laissez lever 45 minutes.
Préchauffez le four à 200°C. Mélangez le jaune d’oeuf avec 1 càs d’eau puis badigeonnez-en la surface des buns avec un pinceau. Parsemez-les de graines puis enfournez-les pour 10 minutes. Faites-les refroidir sur une grille.
Garnissez les burgers.

Coupez les nemchuas en tranches et la tomate en rondelles. Ouvrez les buns en deux et tartinez légèrement l’intérieur de mayonnaise. Garnissez avec une feuille de laitue, une rondelle de tomate et quelques tranches de nemchua. Décorez avec un peu de pousses germées et refermez le burger avec l’autre moitié du bun. Dégustez!

 

www.cancerdusein.org

 

8 Replies to “Nemchua burger : ma recette pour Octobre Rose”

  1. Top mignon et tellement alléchant !

  2. Rares sont les recettes salées pour cette vague rose. Ils sont trop mignons bravo

  3. Merci pour ce message auquel j’adhère pleinement, et plus prosaïquement pour la découverte culinaire. J’ai vu que tu étais sceptique quant à déguster ces nemchua crus, apparemment l’expérience fut concluante ! Je crois bien que lors de ma prochaine visite à l’épicerie asiatique, le petit filet de « bonbons » sera en bonne place sur ma liste de courses…

  4. Glamour? Rien à battre du glamour! je préfèrerais mille fois goûter à ce burger (et au nem chua; je recule devant le prix » qu’à un « cupcake bidule ». Ok: j’aime pas les cupcakes. Mais je sacrifierais aussi un autre dessert pour pouvoir tenter le coup.
    Glamour. Pfff. ^^

  5. Une recette rose à ton image : plat réconfortant et aux saveurs asiatiques… J’ai goûté récemment le nemchua : j’ai bien aimé mais je trouve ça relativement cher…

  6. Une fois de plus j’adore, même si je ne suis pas folle de nem chua, là je signe; merci!!

  7. Une belle recette pour une très belle cause!

Laisser un commentaire