Onsen tamago : oeuf mollet à la japonaise

 

 

 

Il y a très longtemps je me rappelle avoir vu à la télé un reportage sur le Japon, mêlant voyage et cuisine: le combo parfait pour moi! On y parlait de sources thermales naturelles, où l’eau est tellement chaude que l’on peut y faire cuire des oeufs en les plongeant avec des paniers en bambou. Cette pratique traditionnelle existe toujours, on appelle ces oeufs les onsen tamago (onsen=source, tamago=oeuf). Les japonais en raffolent (surtout au petit-déj) et les achètent déjà cuits, il n’y a plus qu’à les casser sur un donburi express, ou pour aggrémenter un bol de ramen.

Bien entendu, j’ai cherché à en faire moi-même, curieuse comme je suis. Mais quand on n’a pas de source d’eau chaude à portée de main, comment on fait ? Dans une baignoire ?
Il y a bien une solution, mais qui coûte un bras. J’ai souvent entendu parler des oeufs à basse température, servis dans des restos gastronomiques: ils sont cuits à exactement 64°C pendant presque 1H, pour obtenir le blanc tout juste pris et le jaune crémeux, à la limite entre l’oeuf coque et l’oeuf mollet.
Comme je n’avais aucunement l’intention d’investir dans du matos de fou juste pour un oeuf, je me suis débrouillée autrement! En fouinant sur le net j’ai trouvé THE technique pour réaliser des onsen tamago parfaits: il suffit de les immerger dans un récipient rempli d’eau bouillante, de les couvrir et de les oublier pendant 1/4H d’heure. Et c’est tout !
J’ai fait comme dans cette vidéo: le monsieur les laisse 15 minutes, mais pour moi c’était trop liquide. J’ai recommencé et en 17 minutes c’était parfait pour moi. Ca dépend peut-être du matériau du récipient: il a utilisé une sorte de bento-thermos en plastique, et moi une petite cocotte en céramique. J’y ai ajouté un peu de dashi pour l’assaisonner, mais vous pouvez vous contenter d’une simple pincée de sel. En tout cas la seconde vidéo (qui s’active directement à la fin de la première) m’a clairement donné l’eau à la bouche, d’ailleurs c’est ce que je mange en ce moment le soir 🙂

 

 

Onsen tamago : oeuf mollet à la japonaise
(pour 1 pers)

-1 oeuf à température ambiante
-de l’eau bouillante

Pour l’assaisonnement:
-10 cl d’eau chaude
-2 càc de dashi en poudre
-1 càs de sauce soja
-1 càs de mirin

 

Il est important que l’oeuf soit à température ambiante. Faites bouillir de l’eau à l’aide d’une bouilloire ou dans une petite casserole. Posez votre oeuf au fond d’un récipient supportant la chaleur (mini cocotte comme ici, ou un simple bol fera l’affaire) et versez l’eau bouillante, jusqu’à ce qu’il soit complètement immergé. Fermez hermétiquement (avec un couvercle ou une petite assiette) et laissez reposer pendant 17 minutes.

 

Pendant ce temps, préparez l’assaisonnement: délayez le dashi en poudre dans l’eau bouillante, puis ajoutez la sauce soja et le mirin. Laissez refroidir.
Au bout des 17 minutes, égouttez votre oeuf et cassez-le dans un petit bol. Versez un peu de dashi et savourez à la petite cuillère.

 

Ca, c’est de la grande cuisine! Oui Madame!

 

 

 

32 Replies to “Onsen tamago : oeuf mollet à la japonaise”

  1. Original, je ne connaissais pas ! Je ont pour tester ça rapidement

  2. Une belle découverte pour moi !

  3. Irrésistible ! A tester super vite

  4. alors là moi qui aime les oeufs mollets et pas durs, c’est une super découverte pour moi et en plus tellement simple à faire! merciiiiiiiii
    ps: le matos de fou, en effet, mérite bien son nom. Sébastien peut pas trouver ça à l’ENSICAEN?

  5. Ah c’est rigolo cette méthode ! J’ai testé les onsens au Japon mais pas les oeufs dans les onsens……..Pfff il va falloir que j’y retourne du coup !!!!!!

  6. c’est tout bête mais il fallait y penser comme cuisson ! juste coulant comme j’aime ! je suis tentée !

  7. J’ai goûté deux fois les oeufs a à 64°C, mais je ne suis pas prêt à investir non plus dans le matériel (mais j’en connais qui l’ont fait ). Cette version me conviendra très bien, et ça me rappellera cet onsen dont l’eau de source était additionnée de saké pour la baignade!

  8. aaaa ca à l’air bon O_o
    et l’oeuf avec le dashi ca doit être une tuerie, je garde la recette =D

  9. ah génial!! ce soir j’essaye!

  10. Pour une accro aux oeufs comme moi, cette recette ne peut être qu’un pur délice !!! Merci, ça me changera de mes petits déj’ habituels !

  11. deux voyages au japon et je n’en ai pas mangé. mais je suis toujours très circonspecte avec les oeufs; il faut qu’ils soient très cuits pour moi.

  12. @LeeYaa: oui à tester dès que possible!
    @Le citron: ravie de te l’avoir fait découvrir!
    @Flo: oui d’urgence!
    @Nadège: je ne lui ai pas demandé mais pour mes oeufs je garde ma technique @bidibule: ou tu peux aussi t’acheter une bouilloire, c’est moins cher @Neaira: oui c’est entre coulant et crémeux!
    @Sylvain: ah oui je vois de qui tu parles Et du saké dans l’eau des onsen, ils savent vivre ces japonais!
    @Clémentine: oui avec le dashi ça va très bien ensemble.
    @pepperoncina: j’espère que tu apprécieras!
    @Daryouchka: de rien, bienvenue au club des accros aux oeufs @marie: J’y suis allée aussi mais je n’en ai pas mangé. De toutes façons si tu les préfères cuits cette recette n’est pas pour toi

  13. ça me dit bien et j’ai tout pour le faire, y compris l’assaisonnement.ça sera pour demain soir je crois

  14. Rha oui, j’en ai goûté à Kyoto, je me demandais comment reproduire ça sans trop d’efforts (c’est un oeuf quand même), merci!
    Moi l’autre jour j’ai testé le Tamago kake gohan, de la vraie comfort food à la japonaise, miam!

  15. ça a l’air excellent! Il faut que j’essaye ça vite!

  16. Roo la bonne idée °v°

  17. une recette bien gourmande !
    Je te souhaite une bonne fin de journée
    bisous

  18. je trouve ça génial, c’est certain que je vais essayer !

  19. en fait c’est le dashi qui finit de cuire l’oeuf ? Tu n’as pas essayé dans le panier en bambou ?

  20. J’étais sur ma pégaze bleu, le ventre gargouillant , ésperant trouver une recette de gateau au chocolat dans une tasse au micronde quand mon petit ours unijambiste m’a dit Clique ici ! Clique ici ! Ne voulant pas contredire Cat (mon ours) j’ai cliquer et là … TADAM ! Je suis arrivée sur ce blog, recette a gogo ! Alors BedRoom ( mon lapin ) ma dit :  » Enfin des recettes que tu vas pouvoir me faire sans manger tout les jours la même chose » Ah.. que du bohneur.

  21. Super technique, merci pour la découverte ! En plus j’adore les œufs à la coque (mollets je sais pas, je n’ai jamais pensé à essayer ^^)…
    Et sinon, je ne t’en veux pas pour avoir ri aux dépens de mon cher et tendre, rétrospectivement nous aussi ça nous amuse un peu (comme le Noël où ma mère nous a fait une horrible entrée avec des abricots et du foie gras et qu’on n’en a pas dormi de la nuit), ce n’était pas non plus le pire de chez pire !
    Je ne voudrais pas avoir l’air de racoler mais je me souviens avoir lu dans ta recette de crème brûlée au thé matcha que tu cherchais comment l’utiliser dans des recettes salées, peut-être que ma dernière recette pourrait t’intéresser : http://logrerie.wordpress.com/2013/01/08/bouillon-de-the-matcha-aux-nouilles-soba-et-legumes-verts-une-soupe-detox-a-decliner-selon-vos-envies/
    Bonne fin de semaine !

  22. Wahou !! A tester absolument !!

  23. Mais comment fais tu pour avoir toutes ces idées???? maintenant,je sais ce que je vais faire en brunch dimanche matin !!
    Merci pour l’idée!!!

  24. C’est tout simplement divin. J’ai testé ce soir, et je sens que ça va revenir très souvent sur ma table, de plus le bouillon (si on peut l’appeler comme ça) est succulent. Merci pour cette superbe découverte.

  25. Hmmm. un oeuf à peine bien cuit comme ça… J’adore!
    Pas sur que je trouverai la bonne température :s

  26. Bonjour,
    Pour faire la recette de la 2e vidéo, il faut quoi ? Les « brindilles » ce sont des algues ?
    Merci d’avance.

  27. merci pour cette recette exceptionnelle, je l’ai essayée, un régal, j’ai rarement mangé quelque chose d’aussi délicieux !

  28. MERCI pour cette petite technique, oubliée qque part au fond de ma mémoire!

  29. Merci pour cette recette juste délicieuse et pratique. Je l’ai déjà fait trois fois y compris dans une salade lyonnaise à la place des œufs mollets plus fastidieux à réaliser et moins bon à mon gout que cette cuisson.

  30. Je viens de tester, et même 17 minutes, c’étais pas assez chez moi. Je pense que ça dépend aussi de la taille de l’oeuf….. mais je l’ai mangé quand même, cassé sur une petite ratatouille maison, avec des tranches de pain frais (toujours selon ta recette d’ailleurs le pain) (en réalité, j’avais pas trop le choix, de le manger quand même je veux dire : je l’avais cassé directement dans mon assiette, directement dans le puits de ratatouille)

  31. Bonsoir, je savais que les japonais faisaient des merveilles avec les oeufs. Cette recette en donne un petit aperçu et est génialement simple. A essayer d’urgence par tous. Attention au récipient choisi : plus il est conducteur, plus il faut allonger le temps de cuisson. Merci !!!

  32. Cuisinière débutante, j’ai essayé aussi mais j’ai un problème: quelle doit être la consistance de l’œuf à la fin? sort-il seul lorsqu’on casse l’œuf, ou doit-on écaler l’œuf?
    merci de m’aider!

Laisser un commentaire