Un livre, une recette #15: Agneau mijoté aux câpres et à l’anchois


 

Lors de mon atelier du Nouvel an chinois, j’avais invité Laetitia (je n’invite que des personnes qui ont le même prénom que moi)(le pire c’est que le lendemain Mister T avait oublié comment elle s’appelait) pour m’aider à cuisiner mon canard laqué.

Pour me remercier, elle m’a pourrie gâtée avec des cadeaux à manger et à lire! Elle m’a offert en effet le superbe livre de Matthew Evans, Hiver Gourmand, un véritable recueil de comfort food ! C’est typiquement le genre d’ouvrage qui me met l’eau à la bouche à chaque page, qu’elle soit illustrée ou non.

C’est d’ailleurs avec une recette sans photo que j’ai décidé de l’inaugurer! Et pour que j’arrive à saliver sans aucun visuel devant les yeux, c’est que la recette doit être vraiment prometteuse! De toutes façons mon cerveau est déjà tellement saturé d’images (de bouffe) qu’imaginer cet agneau lentement mijoté avec une sauce à la tomate, à l’anchois et aux câpres ne fut pas bien difficile.
Ici j’ai fait confiance à mon instinct et j’ai bien eu raison. Si vous tenez absolument à manger de l’agneau pour Pâques mais que vous n’avez pas les moyens de vous payer un gigot ou un carré, la poitrine peut être une bonne alternative. Cependant je vous conseillerai de préparer ce plat à l’avance afin de pouvoir le dégraisser une fois refroidi.

PS: j’ai divisé la quantité de viande par deux car nous ne sommes que deux à la maison, mais je vous retranscris la recette originale. Pour ceux qui ont peur de l’anchois, n’ayez crainte, il apporte une subtile touche de sel qui n’est pas désagréable. Vous verrez d’ailleurs qu’on n’a besoin ni de sel ni de poivre dans cette recette.

Agneau mijoté aux câpres et à l’anchois:
(pour 6 personnes)

-2 kg de poitrine d’agneau
-400 g de tomates pelées en conserve
-50 g de câpres salées et rincées
-4 filets d’anchois
-10 gousses d’ail coupées en 2
-2 oignons ciselés
-125 ml de vin blanc
-125 ml d’eau

 

Préchauffez le four à 150°C.
Alors c’est très simple: mettez tous les ingrédients dans votre cocotte, couvrez et enfournez pour 3 heures. Surveillez en cours de cuisson et rajoutez de l’eau si nécessaire.
Désossez la viande et réservez-la dans un plat. Laissez la sauce complètement refroidir pour qu’elle fige. Avec la météo actuelle, 1 heure sur le balcon a suffi! Sinon entreposez-la au frigo.
Otez la graisse figée et jetez-la (ou faites-vous en un masque capillaire si vous avez les pointes sèches ^^).
Remettez la viande dans la cocotte et faites chauffer sur feu doux. Servez bien chaud avec de la polenta, des pommes de terre vapeur ou du riz. Pour changer, j’ai servi mon agneau avec du boulgour. Si vous n’avez que des pâtes, c’est bien aussi, et comme ça vous pourrez sortir « Joyeuses pâtes! » huhu !

 

 

8 Replies to “Un livre, une recette #15: Agneau mijoté aux câpres et à l’anchois”

  1. ça me tente …je retiens cette recette !! joyeuses pâques

  2. Joyeuses pâques!Tiens-moi au courant si tu essaies la recette!

  3. Je raffole de l’agneau ! Ta recette me plait bien

  4. Effectivement suis sure que cette association doit etre très prometteuse , kom un concentré de méditerranée … avec un pti caviar d’aubergines … Miam! Mercy !

  5. Une belle idée très tentante !

  6. A peu de choses près – j’ai tout à la maison, et j’en bave d’avance )

  7. Super blog, je me suis inscrite à ta newslette.
    ps: tu peux visiter le miens si tu veux…lol

Laisser un commentaire