Rougail de gombos

 

 

Pour les curieux qui s’étaient demandé hier quel sort j’avais bien pu jeter à mes gombos en sursis, voici le résultat: en rougail bien « spicy »!
J’adore ce genre de plat, qui vous fait voyager avec des ingrédients de base faciles à trouver: de la tomate (en conserve ici), des oignons, du piment, de l’ail, du gingembre et du curcuma (que je remplace par du curry). Le plus connu des rougails (ou rougaux? ^^) est celui à la saucisse, et ce qui est drôle c’est que chez moi ça ne désigne pas la même chose: il s’agit plutôt d’une salade de tomate bien relevée, à consommer en condiment. De toutes façons il existe autant de versions de rougail que de familles réunionnaises et néo-calédoniennes !

Rougail de gombos:
(pour 2 pers)

-200 g de gombos
-1 oignon
-3 gousses d’ail
-1 piment oiseau
-1 morceau de gingembre de la taille d’un pouce
-400 g de tomates pelées en conserve
-1 càc de curry en poudre
-2 branches de thym
-2 càc de sucre
-un peu de sel
-10 cl d’eau
-3 càs d’huile végétale neutre

Rincez les gombos à l’eau froide. Coupez les extrémités et laissez-les entiers: l’intérieur cuira sans rendre la sauce gluante (ou « mucilagineuse » pour les intellos).
Ecrasez dans un mortier (ou hachez tout simplement) le gingembre, l’ail et le piment jusqu’à former une pâte. Faites revenir l’oignon émincé dans l’huile chaude. Lorsqu’il est doré, ajoutez la pâte d’ail et remuez. Assaisonnez de sel, sucre, curcuma et ajoutez le thym. Mélangez et ajoutez les tomates grossièrement concassées, avec leur jus+l’eau. Faites réduire un peu (5 min environ) sur feu doux puis ajoutez les gombos. Mélangez, couvrez et laissez cuire 10 minutes. Servez chaud avec du riz ou froid en entrée.

PS: Vous pouvez remplacer les gombos par des haricots verts ou même des asperges, mais dans ce cas-là il faudra les précuire rapidement à l’eau ou à la vapeur.

 

6 Replies to “Rougail de gombos”

  1. Voilà qui est parfait pour se réchauffer en attendant le printemps

  2. Oui on l’attends toujours, le printemps…

  3. Eh bien, j’arrive à sentir les aromates d’ici!
    Un petit rougail, ça sent bon la maison aussi, puisque à l’Ile Maurice, on fait aussi des rougails/rougaux.. Avec des oeufs au plat, des oeufs durs frits, de la viande boeuf mais étrangement très peu à la saucisse (c’est la spécialité de la voisine, la Réunion!)
    Je pense que je vais me laisser tenter ce soir, c’est facile, vite fait et tellement bon, avec du riz et une soupe toute simple de lentilles, voilà le repas typique créole mauricien!
    Bonne journée!

  4. Sans doute un plat un peu trop spicy pour mon délicat palais :p

  5. Ça ne serait pas meilleur avec de la ketchup Amora ?

  6. Je n’ai mangé qu’une seule fois ces petites choses, c’était en Grèce et j’ai adoré. Malheureusement je n’en ai jamais trouvé en France !

Laisser un commentaire