Un livre, une recette #17: Pizza perdue

 

 

L’autre jour sur Instagram, j’avais posté la photo d’une revue Tupperware® que ma voisine retraitée m’avait refilé. L’ouvrage datait de 1976, autant vous dire que les illustrations piquaient un peu les yeux: mon coeur balançait entre la pyramide de fruits entourée de peluches Snoopy, les gelées tremblotantes à la macédoine et les bûches de Noël camouflées sous 5 cm de crème au beurre.

 

 

Et puis quand je suis allée voir Pascale dans sa caverne d’Ali Baba, elle m’a montré sa collection impressionnante de Tupperware® : non seulement elle possédait des dizaines (centaines?) de boîtes vintage en excellent état, mais en plus elle avait précieusement gardé d’autres versions de ce livre! Regardez-moi cette magnifique couverture, avec cette tente canadienne que l’on a tous connue, dont la toile bleue se fond avec subtilité dans les vagues au loin. C’est pas collector ça?
S’il y a des amateurs, vous pouvez toujours vous la procurer ici pour la modique somme de 3,50€ (étrangement, les exemplaires d’occasion sont 4 fois plus chers)(les pages tachées par la sauce gribiche de Tata Henriette en 1987 prennent sans doute plus de valeur).

Parmi les recettes de l’époque, j’ai décelé quelques petites perles, comme ce « pain perdu en pizza », que l’on a rebaptisé « pizza perdue » pour l’occasion. N’ayant aucune inspiration ce jour-là, cette idée de pain perdu salé et garni comme une pizza arriva à point nommé. Ca vous donne pas envie d’aller fouiner dans vos archives? Je suis sûre que vous y trouverez des petits trésors comme celui-ci.

 

Pizza perdue:

(pour 4 personnes)

-8 tranches de pain de campagne (ou baguette de la veille)
-8 grosses càs de sauce tomate cuisinée (faite maison ici!)
-2 oeufs
-20 cl de lait
-sel
-poivre
-100 g de gruyère râpé
-quelques olives noires
-un peu d’origan
-20 g de beurre

On a simplifié la recette en utilisant de la sauce tomate, car à la base il faut faire revenir des oignons râpés avec des tomates concassées avec de l’huile d’olive et du persil.

 

Battez dans une assiette creuse les oeufs avec le lait puis salez et poivrez. Faites-y tremper les tranches de pain pendant environ 5 min, ou jusqu’à ce que tout le liquide soit bien absorbé (retournez-les souvent).
Faites fondre le beurre dans une poêle et faites-y dorer les tranches de pain pendant environ 2 min. Retournez-les, puis parsemez-les avec la moitié du gruyère râpé.

Ajoutez la sauce tomate, puis le reste de gruyère. Saupoudrez d’origan et ajoutez les olives noires.

Couvrez la poêle à moitié et laissez rissoler jusqu’à ce que le gruyère soit fondu. Servez bien chaud à l’apéro, ou en entrée chaude, voire en plat accompagné d’une belle salade verte! La tente canadienne est facultative 🙂

Vive la cuisine des vacances !

 

 

 

15 Commentaires

  1. Ici on vend le pain même quand il n’est plus du jour, tranché et grillé. Ensuite on le mouille, on le grille et on le réacommode dans un style de « pizza perdue par exemple »

  2. Ah oui même en le frottant avec une demi-tomate, c’est un régal!

  3. oui c’est une très bonne idee ce pain pizza! tu sais j’ai un grenier qui abrite des tas de cartons avec des revue de cuisine, je les ai collectionné depuis mes 12 ans ! ( j en ai 55!!! oui) ça en fait pas mal , au début je les classais par mois et puis le nombre devenant trop important je les ai classé par saisons. Maintenant je ne les regarde plus jamais, internet est là! et les blogs comme le tien sont tellement vivants, peut etre si j’ai un moment je vais aller voir ça! la cuisine a aussi beaucoup évolué c’est pour ça que j’aime bien les recettes revisitées! bisou et bonne journée

  4. Tu as même donné à la mise en scène de tes photos un côté un peu vieillot que j’adore.
    Je me souviens de ce bouquin aux pages jaunies et aux photos plus kitch les unes que les autres … ça me rappelle que j’ai hérité d’un cahier de recettes de toutes les mamans des copains de classe de Thomas. Faudra que j’aille voir qu’elle kitchitude il avait proposé …. mouhahahahaha !

  5. Quelle super idée ! Je n’y avais jamais pensé ! Je note tout de suite

  6. J’ai aussi quelques livres de cuisine des années 60 ou 70, c’est vrai qu’on se rend compte en les regardant que les goûts ont changé en termes de présentation des recettes!… Ceci dit, je prends avec bonheur cette recette qui vient à point pendant mes vacances!…

  7. J’aime beaucoup cette idée de « pizza perdue » ! Quand j’étais petite et que ma mère avait des restes de sauce tomate et de fromage, elle faisait ce qu’elle appelait la « pauvre pizza » (ou plutôt « pizza du pauvre » peut-être); sur du pain elle tartinait la sauce, puis mettait le fromage et hop ! au four. La version perdue est plus gourmande, mais pauvre ou perdue, j’aime ces alternatives de « tous les jours » !

  8. Fast food but good food! La recette idéale pour un dimanche soir.
    Mon enfance a été bercée par ces réunions. Ma mère m’a donné des dizaines de boîtes quand je me suis installée, je pense qu’aujourd’hui, elles doivent avoir plus de trente ans et sont toujours dans un très bon état. C’est dans ces livres aussi que j’ai puisé mes premières recettes quand j’avais 10 ans. Je me souviens notamment d’une charlotte aux fraises et de son moule qui doit encore traîner dans un de mes placards.

  9. C’est une bonne idée, j’adore!!
    Bonne journée

  10. J’adore! Autant les recettes old-school que ta superbe pizza!

  11. J’adore l’idée de ces tartines… A garder : merci !

  12. Les photos sont superbes. Tout est beau.

  13. Dis-donc, je découvre ce blog depuis hier en parcourant les archives. Non seulement, j’adore les recettes, les photos et la façon de raconter mais en plus, il me rappelle des souvenirs : ce livre, ma maman le possède – elle en détient même un autre dont la couverture est tout aussi mémorable! Je les avais tout simplement oubliés!
    Demain, c’est son anniversaire – je file la voir pour lui coller une bise sur la joue et, au passage, je lui pique ces deux trésors cachés!!!!
    Bonnes fêtes de fin d’année à tous ceux qui liront ce message!!!

  14. Dans ce livre il y a la super recette du pain farci que l’on coupe en tranche pour le servir. Toujours un succès mais hélas j’ai prêté mon livre et tu devine la suite …

  15. Trop drôle de voir ce livre que je possède également depuis………c’est ça les dinosaures!!

Laisser un commentaire