Yakitori de foie de veau… et une bouteille de Champagne de vignerons à gagner !

 

 

Cette année, pour la première fois, j’ai la chance de participer au concours Champagnes des Vignerons. Je dois vous avouer que je suis assez novice en la matière et que lorsqu’il faut choisir un vin en accord avec un mets, je préfère demande l’avis à des experts. Le challenge est donc double pour moi: non seulement je n’y connais pas grand-chose en vin, mais en plus, ici le procédé est inverse: on ne me demande pas de choisir un champagne pour le marier à un plat, mais de créer une recette pour aller avec un champagne!
Lorsque j’ai reçu les trois bouteilles à la maison en vue d’une dégustation en visio-conférence (on n’arrête pas le progrès, ma bonne dame!), je me suis demandée dans quel pétrin je m’étais encore mise! Mais après un échange très intéressant avec les professionnels et les autres candidats, mon choix s’est orienté vers un accord qui a très vite germé dans ma tête.

J’ai choisi le champagne Goulard car il est explosif en bouche, très puissant avec une note poivrée et une acidité tranchante. Comme ce champagne m’a assez « bousculée », j’ai eu envie de retranscrire cette impression à travers un accord contrastant.
J’ai donc pris le parti de proposer une recette de street-food pour s’opposer à l’esprit « luxe » du champagne, afin de sortir des sentiers battus. Pourquoi attendre une occasion rare pour savourer un bon champagne, et pourquoi toujours l’associer avec des produits onéreux? C’est pourquoi j’ai eu l’idée de travailler des produits tripiers, car premièrement j’adore ça (on ne se refait pas), et aussi pour le côté populaire et « oublié » alors que l’on n’a aucun scrupule à déguster du foie gras (c’est bien du foie à la base, n’est-ce pas?).

Ma recette se compose de petites brochettes de foie de veau snacké (rosé à coeur), enrobées de sauce épicée (pour le côté incisif mais pas aggressif) et d’une croûte de noix de cajou et de zeste de combava (pour le « crunch » et le parfum suave de cet agrume). Elles se dégustent en amuse-bouche à l’apéritif. Chacun est libre de les tremper dans la sauce et de les rouler dans les noix de cajou, ça reste ludique et décontracté.

 

Yakitori de foie de veau:

(pour 12 brochettes)

Pour les brochettes:
-300 g de foie de veau
-2 cuillères à soupe d’huile végétale neutre
-1 pincée de sel

Pour la sauce:
-2 gousses d’ail
-2 piments thaïs
-2 cuillères à soupe de sucre de palme
-2 cuillères à soupe de nuoc-mam
-2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
-le jus d’un citron vert
-2 cuillères à soupe d’huile végétale neutre

Pour le « topping »:
-60 g de noix de cajou
-1 pincée de sel
-le zeste d’1/2 combava

 

Préparez la sauce:
Hachez l’ail et coupez le piment en rondelles.  Faites chauffer l’huile dans une petite casserole et faites-y revenir l’ail et le piment sur feu doux. Ajoutez le sucre et faites-le fondre. Versez ensuite le vinaigre, le nuoc-mam et le jus de citron vert. Mélangez bien jusqu’à obtention d’une sauce homogène et versez immédiatement dans un bol. Laissez refroidir à température ambiante.

Préparez le « topping »:
Faites chauffer une poêle sur feu vif et faites-y torréfier les noix de cajou à sec, jusqu’à ce qu’elles prennent une belle couleur dorée. Laissez refroidir puis mixez-les dans un petit hachoir électrique avec le sel et le zeste de combava.

Préparez les brochettes:
Coupez le foie de veau en petits cubes de la taille d’une bouchée. Salez-les et arrosez-les d’huile. Mélangez pour qu’ils soient enrobés uniformément. Enfilez les morceaux par trois sur des pics à brochettes.
Faites chauffer une poêle anti-adhésive sur feu vif et faites-y saisir rapidement les brochettes sur chaque face. L’intérieur doit être encore rosé.

Dressage:
Dressez les yakitori sur un plat de présentation. Chaque convive pourra à sa guise les tremper dans la sauce puis les enrober de noix de cajou. Vous pouvez également les servir déjà nappés de sauce et parsemés de noix de cajou. Bon appétit.

 

Pour jouer et tenter de gagner une bouteille de champagne de vignerons, rien de plus simple. Il vous suffit de me raconter votre meilleur souvenir lié au champagne. Je choisirai le commentaire qui me plaira le plus ! Vous avez jusqu’au 15 novembre! (n’oubliez pas de laisser une adresse mail valide!)

 

 

 

19 Replies to “Yakitori de foie de veau… et une bouteille de Champagne de vignerons à gagner !”

  1. Ce doit être excelent! le foie de veau ainsi préparé c’est nouveau pour moi et bien tentant, merci

  2. j’adore ta façon de préparer ce foie de veau, ça doit être délicieux!!

  3. Ca va être difficile! J’en ai beaucoup des bons souvenirs liés au champagne! Mais je vais choisir celui ci: c’était il y a 3 ans, mon meilleur ami m’avait emmenée faire un pique nique à la campagne (on est dans le nord et pour une fois, on avait un beau mois de septembre). après moults tentatives pour trouver un champ sympa où se poser, on le trouve, on se pose, il me sort le pique nique, et là j’ai vu qu’il s’était mis en quatre, sandwichs au foie gras, chips de légumes maisons (bon, un peu ramollies, mais le goût était là!), petites brochettes de tomates confites et jambon. Pour un mec qui ne sait faire que des coquillettes/jambon d’habitude, je suis épatée! Et là, il sort LA bouteille de champagne, les deux verres et m’annonce qu’il va être papa et voudrait que je sois la marraine! Evidemment, je suis super contente, je lui saute au cou, on essaie d’ouvrir la bouteille de champagne, et là, impossible! Le bouchon est coincé! On a tout essayé, passer un couteau sur les bords, la technique de la chaussure, on a jamais réussi à ouvrir cette bouteille. On a juste réussi à attirer des oies hyper agressives avec nos jurons et à s’enfermer dans la voiture pour la fin du pique nique! Qu’on a mangé avec un reste d’ice tea trouvé dans la voiture. Aujourd’hui, c’est moi qui vais être maman et j’attendrais tranquillement début Mai pour l’inviter et ouvrir une bouteille, en terrasse chez moi!

  4. C’est tout ce que j’adore, c’est bon et original, et surtout: ça à de la gueule! Je recommanderais à n’importe qui cette recette, elle m’a franchement convaincu, moi et toute ma famille!

  5. Le champagne restera toujours pour moi associé au souvenir de ma grand-mère. Lorsque j’étais petite, et que l’occasion faisait ouvrir la bouteille de champagne, j’éprouvais toujours une pointe de jalousie envers ces grandes personnes qui visiblement se régalaient d’une boisson qui m’était interdite… Ma grand-mère, pour me réconforter, me mettait systématiquement une ou deux gouttes de champagne derrière l’oreille (« ça porte bonheur ! »).
    Depuis, j’ai toujours ce sentiment que le champagne a des pouvoirs magiques !

  6. Je ne suis pas une fanatique du foie mais pourquoi pas essayer cette manière sympathique de le déguster !

  7. Quelle chouette version de yakitori !

  8. EXCELLENT ça!
    J’adore l’idée du mixe street food + Champ’s! Tu gères!

  9. J’ai un petit faible pour le foie de veau. Mon meilleur souvenir de champagne, c’est la dégustation dans un lieu magique, dans un salon napoléonien avec d’autre visiteurs d’une marque célèbre, nous avons été reçu comme des rois sans obligation d’achat juste pour nous faire connaître leurs produits. Le champagne est une de mes boissons préférées lors d’un apéritif…!

  10. Souvenir idiot et bien peu champagnonesque, je préviens.
    Mon premier verre de champagne, je l’ai bu vers 13-14 ans, lors de la confirmation d’une amie. Pourquoi est-il resté dans ma mémoire, alors que je n’en ai pas apprécié le gout? Le même soir, j’ai vu pour la première fois une pièce montée….

  11. 5 – 4 – 3 – 2 – 1…. Bonne Annéeeee !! Et à ce moment précis, on enfile son manteau et ses moufles, on court dans la rue, parfois mal éclairée, parfois enneigée (on le souhaite toujours, surtout en Alsace), parfois déserte; on fait exploser le premier pétard et dans la foulée, on débouche le champagne! Il accompagne la fête, l’explosion de joie dans cette rue qui devient petit à petit source de chaleur!! Santé!

  12. Haaaa, nuoc mam, combava, je veux faire ça! Me reste plus qu’à aller acheter du foie rapido… Quant au souvenir lié au champagne, je n’en ai pas vraiment, si ce n’est que je torpillais les fonds de verre quand j’étais petite : du champagne éventé et un peu chaud, je trouvais ça fameux. Heureusement, depuis, j’ai changé!

  13. J’ai gagné une bouteille et un tablier en participant à ce concours sur un autre blog l’année dernière ! Je sais bien que ce n’est pas aux lecteurs de donner leur avis mais j’aime beaucoup l’anecdote d’Eleusa.

  14. Humm, j’essaierai avec du foie d’agneau. Moins cher et meilleur à mon goût.
    Mon meilleur souvenir de champagne ?
    Quatre femmes de 44 à 72 ans qui se connaissaient peu mais avais rendez-vous pour manger des moules frites. La plus âgée et la plus philosophe avait apporté une bouteille de champagne que nous avons dégustée, sourire aux lèvres, en regardant le soleil descendre sur l’étang de Thau.
    Deux jeunes pêcheurs nous ont demandé ce que nous fêtions. Réponse de notre ainée : « Rien, juste le plaisir d’être ici, à ce moment, ensemble. »
    Un souvenir précieux.

  15. Le champagne chez moi c’est une histoire de famille ! Mon père en ouvre une bouteille pour chaque événement marquant, même peu marquant !
    Le souvenir le plus mémorable est surement la bouteille la plus incongrue ! Mon papa m’avait emmené en Angleterre pour mon Erasmus et il m’a fait la surprise de sortir une demi bouteille et 2 coupes dans ma toute petite chambre d’étudiante. Alors cette bouteille, si je la gagne, ça sera pour la déguster avec lui, évidemment !

  16. bonjour je salive toujours autant devant les recettes que tu proposes
    pour le concours champagne mon plus beaux ou mes plus beau souvenir avec celui ci ,c est a la naissance de chacun de mes enfants
    quand mon mari et mes parents arrive avec la bouteille de champagne a la maternitéé a l honneur de mes bébés tout simplement magnifique!

  17. Bonjour,
    Merci pour cette belle recette. Le foie de veau est certes un peu plus cher mais c’est aussi le meilleur. Je l’apprécie souvent déglacé à la sauce Worcestershire. Cette version « finger food » est très tentante. Quant au champagne, nous avions coutume de le boire pour fêter une occasion spéciale, jusqu’au jour ou nous avons décidé avec des amis de faire le contraire : chaque dimanche (ou presque) en fin d’après-midi, c’est champagne ou mousseux ou Clairette de Die, voire Cava ou autre vin champagnisé et on cherche vite l’occasion pour aller avec ! Inutile de dire qu’on trouve toujours ….

  18. Bonjour, je tente ma chance, le champagne est pour moi synonyme de fete de fin d’annee, avec les amis et toute ma famille

  19. Coucou, bonsoir,
    Merci pour ce très joli concours… A la fois luxe et gourmand ! Je suis très heureuse de participer avec un joli souvenir, voir même un double bientôt et… Toujours grâce à ce fameux « champagne des vignerons »…
    Ces belles et pétillantes petites bulles font scintiller tous les yeux que ce soit des « ados » et des grands, des ami(e)s et de la famille. De la légèreté et de la volupté pour tous les palais… Du plaisir et du désir pour tout réussir !
    Oh champagne des vignerons… Tu ne célèbres que du bon…
    Ce fût le champagne que nous avons eu au mariage de ma sœur en Septembre 2012… Et cette année j’espère faire « coup double » et avoir cet bouteille à table pour fêter la naissance de sa fille, première nièce. 9 mois à s’abstenir, pas une goutte…
    Le « champagne des vignerons » c’est le symbole des évènements de notre famille Belle soirée,
    Sabine

Laisser un commentaire