Un livre, une recette #22 : labneh au lait de chèvre

 

Et si on commençait l’année tout en douceur avec ce merveilleux labneh blanc immaculé? C’est une recette que j’ai prise dans mon nouveau livre de chevet, reçu à Noël: Jerusalem de Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi. Ce n’est pas qu’un simple ouvrage de cuisine, il s’agit d’un véritable voyage culinaire au coeur de la ville sainte. Plus on le feuillette, plus on a faim: chaque page me donne l’eau à la bouche, même si elles ne sont pas toutes forcément illustrées de photos. J’ai envie de tester ces cailles braisées à l’abricot et au tamarin, ces coings farcis à l’agneau, ces bricks à l’oeuf et aux herbes fraîches, ces pommes de terre caramélisées aux pruneaux…

Il m’a d’ailleurs tellement inspirée que j’ai réalisé trois de ses recettes pour notre dîner du Nouvel An. J’ai commencé par une des plus faciles: le labneh. Il s’agit de yaourt égoutté pendant 24 heures, donnant un résultat incroyablement onctueux et doux comme du velours. A déguster avec du pain pita grillé et une bonne huile d’olive. Ou à la petite cuillère comme moi, mais chut, faut pas le répéter!

Ah au fait… Bonne et heureuse année !

 

Labneh au lait de chèvre

(pour 4 personnes)

-4 yaourts nature au lait entier, pas de 0% (=500g)
-4 yaourts au lait de chèvre (=480g)
-1/2 càc de sel

Matériel: 
-une passoire ou un chinois
-de la gaze non tissée ou un linge très fin

 

Mélangez les yaourts dans un saladier et fouettez-les avec le sel.

Tapissez le fond d’une passoire avec 3 ou 4 couches de gaze dépliée, posée sur une assiette creuse ou mieux, un saladier. Versez-y le yaourt puis rabattez la gaze à la surface. Lestez avec une petite assiette plate pour accélerer l’égouttage.

Entreposez au frais et laissez égoutter pendant 24 heures. Je vous conseille de vider l’eau au fur et à mesure, toutes les 2 heures environ. Sinon le fond de la passoire sera toujours en contact avec le liquide et aura du mal à s’assécher. Vérifiez la consistance avec une cuillère, le labneh est prêt lorsqu’il est bien épais et onctueux (entre le mascarpone et la crème fraîche). Transvasez-le dans un petit récipient et servez avec un peu d’huile d’olive et si vous avez (ce qui n’était pas mon cas), une pincée de menthe séchée et/ou de zaatar. A déguster avec du pain pita grillé!

 

Bon appétit! 

 

 

13 Commentaires

  1. C’est très tentant !

  2. Et en plus c’est facile à faire!

  3. hummmmmmmm c’est trop appétissant, va falloir que je trouve des yaourts au lait de chèvre en grande surface!!!! Je voulais te dire que n’étant pas une amatrice de foie gras j’ai été tentée par ta recette que j’ai testée, je ne savais pas si c’était du saké alcoolisé ou du saké de cuisine une fois que je me suis retrouvée à dénerver le foie gras et que j’avais acheté du saké de cuisine…bref j’ai fait avec et je dois dire que je trouve ce foie gras au gingembre et saké très moelleux avec un goût très agréable!!! au début mon homme a trouvé qu’on sentait plus les épices mais au fur et à mesure qu’il s’en tartine il l’apprécie de plus en plus alors merciiiiiii pour cette bonne recette et tous mes meilleurs voeux de bonne et heureuse année, qu’elle t’apporte tout plein de bonnes choses mais surtout la santé pour bien profiter de tous les bons moments de la vie!

  4. Bonne Année Letitia et merci pour tes recettes !
    Je vois que toi aussi tu as succombé à ce merveilleux livre, je te nomme donc membre officiel de la #TeamJerusalem dont font déjà partie Claire de la PPCM, Esterelle etc. Je n’ai jamais essayé le labneh mais là tu me donnes envie A très vite, j’espère,
    Florence

  5. Merci pour cette recette qui me tente bien !
    Belle année 2014 !
    Anne

  6. Très bonne année Letitia, je viens d’acheter le livre.

  7. Bonne année à toi aussi ! Une petite recette toute en douceur pour commencer l’année , je suis partante vu que j’aime les yaourts au lait de chèvre et de brebis, souvent boudés par les gens car plus forts en goût que les yaourts de vache classiques.
    A tester donc !

  8. Bonjour,
    J’aime beaucoup ton blog. J’ai fait quelques-unes de tes recettes. Tu as toujours de bonnes idées.
    Le père Noël m’a aussi apporté Jérusalem, j’ai déjà fait deux recettes de ce livre ; il est vraiment génial.
    Voici le lien pour voir la recette que j’ai publié, la deuxième ne devrait pas tarder.
    http://shukarcooking.overblog.com/2013/12/poulet-r%C3%B4ti-aux-cl%C3%A9mentines-et-%C3%A0-l%E2%80%99arak.html
    Amicalement
    Ivana

  9. je suis très tentée d’essayer! effectivement, ça doit avoir une consistance superbe!….j’ai des yaourts de lait de vache fermier divins, je vais compléter avec des yaourts de chèvre dès que possible….

  10. très bonne année aussi!

  11. J’ai suivie ta recette, avec des yaourts natures! c’etait…excellent!

  12. Eh bien… j’ai lu tellement d’articles élogieux, de recettes appétissantes et tentantes sortant de ce livre, que j’ai moi aussi craqué ! Et notamment grâce (ou à cause??) de toi, Létitia.
    Je ne regrette absolument pas mon achat, j’en ai déjà essayé trois recettes, dont celle-ci. Absolument délicieuse, je l’ai servie en entrée, avec de l’huile et du zaatar, du pain pitta grillé et du baba ganoush, mmmmh… Ensuite des boulettes de viande aux fèves. J’ai réalisé mon labneh avec du yaourt à la turque et il me semble plus compact que le tien, la prochaine version sera avec un yaourt plus liquide. Bref, la suite des essais dans les jours et semaines à venir.
    Merci du partage!

  13. J’aime beaucoup la cuisine juive de l’est. Je suis très tenté par ton labneh d’autant qu’il est à base de yaourt de chèvre. Je ne peux pas consommer de produits laitiers de vache et je vais devoir adapter cette délicieuse recette. Je ne sais pas si je vais faire un mix avec brebis ou juste du chèvre. Qu’en penses-tu ?

Laisser un commentaire