Champignons marinés à l’estragon

 

 

          J’ai plus le temps. De me coiffer, de déballer mes cartons, de recharger la batterie de mon appareil photo, d’arroser la seule plante qui me reste, de trier les vêtements de bébé trop petits ou trop grands, de répondre aux mails, de m’asseoir pour manger, de dormir. Comme disait Louise Bourgoin dans Un Heureux événement, j’ai l’impression d’être Bill Murray dans Un jour sans fin. Et encore, maintenant j’arrive à gérer toute seule la nuit la boucle câlin-couches-tétée-rot-câlin-dodo sans avoir à réveiller Mister T aka Papa Oiseau. Je ne me reconnais plus, moi qui étais une vraie marmotte qui pouvait roupiller jusqu’à 11h (les avantages de travailler chez soi), me voilà transformée en Maman Hibou, les yeux grands ouverts dans l’obscurité, pour veiller sur ma petite crevette (c’est plus une famille, mais un vrai bestiaire cette histoire). Par exemple, là, il est 11H37, suis toujours en pyjama, en train de pianoter d’une main sur mon clavier, mon autre bras étant occupé à dorloter Ti Bébé d’Amour. 

          Quelques fois j’ai le temps de cuisiner (hier j’ai fait un porc croustillant d’enfer), mais en général soit je compte sur ma mère qui est encore là pour un mois, soit je prends des plats à emporter. Dernièrement j’ai craqué pour les champignons marinés de la vendeuses d’olives du marché. Ils sont bien vinaigrés et c’est marrant, t’en croques un, et 3 minutes après la barquette est déjà vide. Comme ils ne sont pas donnés, j’ai décidé d’en faire moi-même, en suivant la recette de Gordon Fucking Ramsay (je voulais censurer avec des astérisques mais la touche est trop loin par rapport au bouton majuscule, je vous rappelle que je n’ai qu’une main de libre). J’en avais déjà fait une micro vidéo en décembre dernier (ah tiens, il y a 9 mois) et hier j’ai réitéré mais avec du vinaigre de riz noir, que j’ai trouvé trop doux. Utlisez un bon vinaigre de cidre pour réveiller tout ça, je vous promets que ça va tout déchirer.

 

Champignons marinés à l’estragon

(pour 4 pers)

-400 g de champignons de Paris (pas trop gros)
-2 échalotes ciselées
-10 cl d’huile d’olive (plus 3 càs)
-10 à 15 cl de vinaigre de cidre (selon votre goût)
-2 branches d’estragon effeuillées
-sel
-poivre

 

Nettoyez les champignons et faites les sauter entiers à la poêle avec les 3 càs d’huile d’olive, sur feu vif. Lorsqu’ils sont bien dorés, ajoutez les échalotes et faites sauter. Déglacez avec le vinaigre et faites évaporer la moitié sur feu vif. Salez, poivrez puis versez l’huile d’olive. Hors du feu, parsemez d’estragon et transvasez dans un bol ou un bocal stérilisé si vous voulez les conserver. Laissez refroidir avant de déguster à l’apéro.

 

 

11 Replies to “Champignons marinés à l’estragon”

  1. J’aime bien faire des bocaux de légumes confits à l’huile.

  2. Ca a l’air bon, dis donc!
    Pour te sauver la donne question clavier, utilise les sticky keys (je ne connais pas le nom en francais): tu tapes cinq fois de suite sur Shift (ou Ctrl) et tu as un menu qui apparait pour rendre les touches Shift et Ctrl (et d’autres aussi) « collantes ». Ce qui fait que, si tu veux faire une majuscule/taper *, tu peux appuyer sur Shift _puis_ sur la touche desiree. Ca marche du tonnerre (et comme j’ai l’impression de ne pas etre claire du tout, hop ! https://en.wikipedia.org/wiki/StickyKeys)
    Et puis, parce que je n’ai pas eu l’occasion de le faire avant, toutes me felicitations pour l’arrivee de la petite puce !

  3. Merci pour l’info, mais ça ne marche pas (ou alors c’est moi qui suis nulle)

  4. HUmmm… Pour un post écrit à une main il donne comme même super faim !

  5. morte de rire, ça me rappelle ma belle fille au début de la naissance de mon petit fils qui a aujourd’hui 6mois, elle aussi était débordée, en pyjama jusqu’à midi avec l’impression de ne s’occuper que du bébé and co mais tout rentre dans l’ordre au bout de quelques semaines, je te rassure hihihi Trop miam tes champignons, envie de les manger, je pique la recette!

  6. Ma fille a eu 5 mois hier et comment dire… ce que tu décris correspond exactement à ce que j’ai vécu à un détail près: j’étais incapable de cuisiner quoi que ce soit pendant un bout de temps (je ne sais même plus quand j’ai cuisiné un truc potable pour la première fois…) donc moi je dis BRAVO!!!!

  7. Heureusement que Grand-maman Piment Oiseau veille.. Tu me redonnes espoir, égoistement je me suis toujours dit que je ne pourrais jamais gérer l’arrivée d’un bébé parce que j’aime trop dormir… cuisiner et manger.. !!
    La recette fait terriblement envie mais par quoi pourrait-on remplacer l’estragon? Je ne suis vraiment pas fan de ce condiment et je ne sais pas trop par quoi le substituer? Du persil?

  8. Arf, je connais tout ça (et les touches de l’ordi trop loin aussi ^^ je me disais que j’avais de petits doigts!). Quant aux champipi, j’avais goûté en Roumanie à ceux d’une vieille dame, j’en garde un souvenir émerveillé, je vais essayer ta recette!

  9. Bonjour
    Je suis tombée sur ton blog, un peu par hasard et au fil de ma lecture, j’ai fini par comprendre que tu étais originaire de Nouvelle Calédonie, mon caillou adoré Nous avons fait notre voyage de noces là bas, c’était il y a presque 8 ans… et toujours autant de souvenirs.
    J’ai lu tes recettes « ça vient de chez moi », elles font tellement envie !! Je pense que je vais essayer d’en refaire quelques unes.
    Si j’ai bien compris, un petit bébé occupe beaucoup tes journées maintenant.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur.
    Bises
    MissLilou

  10. Ca doit être délicieux! je découvre et j’aime déjà!

  11. j’ai préparé tes champignons hier, j’ai adoré, rien à redire, j’ai tout mangé !! bisous et merci

Laisser un commentaire