Omelette à l’ail des ours et au bargkass

 

 

          Quel bonheur de pouvoir cueillir les premières pousses d’ail des ours, c’est un signe annonciateur de printemps, mais surtout de bons petits plats! Ca fait tellement longtemps que je rêvais d’en découvrir pour de vrai en forêt (oui j’ai des rêves de folie) que lorsque j’ai vu ce parterre de feuilles vertes qui sentaient l’ail, je me suis dit que j’étais pas loin du paradis. Pfff n’importe quoi, je pensais surtout au pesto, aux omelettes et autres poulets farcis qui dansaient dans ma tête, oui 🙂 Quant au bargkass, il s’agit d’un fromage vosgien que j’ai découvert dans une auberge ce week-end, que vous pourrez remplacer par une tomme de vache.

 

Omelette à l’ail des ours et au bargkass:

(pour 1 pers)

-3 oeufs
-1 poignée de feuilles d’ail des ours
-60 g de bargkass
-sel
-poivre
-1 filet d’huile végétale

Lavez les feuilles d’ail des ours, égouttez-les et hachez-les grossièrement. Coupez le fromage en dés après avoir ôté la croûte. Battez les oeufs à la fourchette, salez, poivrez puis ajoutez le fromage et l’ail des ours. Faites chauffer l’huile dans une petite poêle et versez-y les oeufs. Faites cuire environ 5 min, en couvrant à la fin pour faire fondre le fromage (j’aime bien quand elle est légèrement baveuse et prise sur les bords). Dégustez bien chaud.

 

 

 

6 Commentaires

  1. divine31 dit : Répondre

    c’est ta cueillette de cette année, deja ?

  2. Oui ça commence déjà!

  3. joscelyne dit : Répondre

    oh moi aussi j’adore l’omelette baveuse, il ne manque que l’ail des ours!!!! tu savais que jadis on pensait que porté par une femme enceinte dans ses poches, l’ail des ourds protégerait l’enfant à naître….c’est comme ma mère qui mettait des marrons dans toutes ses poches pour ne pas avoir d’hémorroïdes hihihi

  4. AnneJuliette dit : Répondre

    Du pesto à l’ail des ours ?

  5. N’étant pas une bonne « cueilleuse » je remplacerait cet ail des ours par des pousses de radis ou des épinards. C’est plus sûr !

  6. Elle me met l’eau à la bouche, cette omelette!

Laisser un commentaire