Un livre, une recette #1: Aubergine « imam bayildi »

A chaque fois que je tombe sur un reportage ou un film traitant de la cuisine, je suis fichue. Les murs peuvent s’écrouler autour de moi, Mister T peut danser le kazatchok pour me déconcentrer, rien n’y fait, seul l’écran attire mon attention. C’est fou quand même d’être à ce point captivé par une scène de cuisine, j’ai l’impression d’être aspirée par le tube cathodique pour plonger dans la casserole qui se trouve de l’autre côté.


Photos tirées du film

L’autre soir je zappais frénétiquement à la recherche d’un programme intéressant, quand j’ai croisé soudainement la silhouette d’un cuisinier. Ou plutôt celle d’un petit marmiton haut comme trois pommes à l’oeuvre dans une cuisine, en pleine nuit. Il s’agissait du film « Un ciel épicé« , racontant l’histoire d’un professeur grec qui retourne à Istanbul à la recherche de ses racines, après la perte de son grand-père. Et ce petit garçon affairé derrière ses fourneaux comme un grand, c’était lui, à travers ses souvenirs gastronomiques.

Dans une des scènes on le voit préparer des aubergines « imam bayildi » en cachette, alors que tout le monde dort dans la maison. Tel un grand chef, il épluche, cisèle, fait griller, enfourne…A la fin il va se coucher en laissant derrière lui un plat fabuleux qui n’attend plus qu’à être dégusté par toute la famille. A table chacun demande à l’autre qui a mitonné ces aubergines, mais le mystère reste entier. Jusqu’à ce que l’un deux ait l’idée d’aller réveiller le petit garçon épuisé par tous ses efforts nocturnes et découvre enfin l’auteur de cette merveille épicée. (le film est rediffusé sur arte le 25/10/10 pour ceux que ça intéresse)

D’après ce que j’ai compris, « imam bayildi » signifie en turc « l’imam s’est évanoui ». 
Selon la légende, un dignitaire religieux musulman se serait évanoui de plaisir un jour en goûtant à ces aubergines farcies. C’est vrai qu’elles sont à tomber à la renverse ces aubergines, délicieusement parfumées à la cannelle et aux raisins de Corinthe!

Aubergine « imam bayildi » (pour 2 pers)

-1 grosse aubergine (la mienne faisait 500g!)
-400g de tomates concassées en conserve
-1 oignon
-2 gousses d’ail
-2 grosses poignées de raisins de Corinthe
-1 bol de thé
-1 càc de cannelle
-1 càc de sucre
-sel, poivre
-du thym
-un peu de persil
-1 feuille de laurier
-un peu d’huile d’olive

Faites tremper les raisins dans un bol de thé tiède pour qu’ils gonflent.Coupez l’aubergine en deux dans la longueur et évidez-les sans les percer. Incisez la coque en croisillons pour qu’elle absorbe la sauce. Coupez la chair en petits dés. Faites revenir l’oignon émincé et l’ail écrasé dans un peu d’huile d’olive. Ajoutez la chair de l’aubergine et assaisonnez de sel, poivre, sucre et cannelle. Mélangez et ajoutez les tomates avec leur jus, ainsi que le persil haché, le thym effeuillé et le laurier. Couvrez et laisser cuire à petits bouillons pendant 15 minutes. Ajoutez les raisins égouttés et prolongez la cuisson de 5 minutes.
Préchauffez le four à 180°C. Remplissez les aubergines évidées avec la préparation, puis calez-les dans un plat allant au four. Versez un verre d’eau au fond du plat et enfournez pour 30 minutes.

J’avoue qu’elle était tellement énorme qu’elle se suffisait à elle-même, juste accompagnée d’une salade verte! Ne vous étonnez pas si vous n’arrivez pas à finir une telle quantité, disons que ce sera une recette pour quatre 🙂

17 Replies to “Un livre, une recette #1: Aubergine « imam bayildi »”

  1. Il est magnifique ce film. J’ai adoré. Merci pour la recette.

  2. rhôô j’ai vu le même esprit sur un livre, et il avait mis un oeuf au nid … sympatoche en tout les cas =)

  3. bonsoir Letitia, et bien elle me tente bien ta recette d’aubergine imam, à tester au plus vite, elle semble savoureuse, merci du partage, bisous, mariellen

  4. j’adore les aubergines : à faire !

  5. Moi c’est pareil que ce soit dans un film ou un documentaire dès que ça parle cuisine tu peux être sure que je suis devant!l’aubergine est l’un de mes légumes préféré alors cette recette me parle beaucoup!

  6. je l’ai vu aussi! et cela m’a fait le même effet !
    il n’y a plus d’aubergines en bio , mais je garde ta recette pour l’été prochain.

  7. Je ne connais pas ce film mais il a l’air très beau. Par contre, je note ta recette parce que je raffole des aubergines, sous toutes leurs formes!

  8. @UDCC:ravie que tu l’aies vu,j’étais tombée dessus par hasard.
    @MagaliJ:ah avec un oeuf ça doit être pas mal effectivement!
    @Mariellenui à faire avant la fin de la saison des aubergines @Clémenceui c’est aussi un de mes légumes préférés!
    @Marie:ah ah ah,heureuse de ne pas être la seule dans mon cas @Lilibox:yesss, rdv l’année prochaine alors!
    @Lilith:Si tu veux le voir,il est rediffusé à la fin du mois, il est vraiment beau ce film!

  9. Ces aubergines aussi, elles me parlent, et je vais guetter la rediffusion de ce film. C’est bien les films qui arrivent à transmettre ces passions là…

  10. Hummm super bon saaa!!!

  11. Fait
    Je l’ai faite! Une réussite. Merci.

  12. Fait aussi
    La farce est succulente et, à vrai dire, ressemble à celle que je fais souvent pour diverses préparations (cannellonis, lasagne, tartinade…) bien que le mode de préparation soit différent et que j’y ajoute de la mélasse de grenade (je te conseille, ça vaut le coup!) et du piment.
    Rhmmm-bref. Par contre j’ai eu mon problème habituel avec les aubergines au four: la chair de la coque était restée résistante-caoutchouteuse…
    Une idée du pourquoi du comment et comment résoudre? Simple rallongement du temps de cuisson?

  13. hey ! voilà une recette testée et plus qu’approuvée ainsi qu’un article chez moi pour en parler ! bonne journée !

  14. Merci beaucoup pour la recette! Je viens de la faire de retour de Turquie. C’est top! J’ai ajouté des pignons et la prochaine fois j’huilerai peut-être un peu les coques d’aubergine qui étaient un peu sèches. Bon dimanche!

  15. Essayée et approuvée… même par Monsieur qui n’est pourtant pas un fan des aubergines, c’est donc un succès ! Bon, je vais laisser passer un peu de temps quand même avant de tester les autres recettes d’aubergines Mais il y a tellement de recettes alléchantes sur ce blog que je n’aurai pas de mal à trouver d’autres bon petits plats…

  16. C’est très bon mais l’aubergine reste très dur c’est dommage j’aurais préféré une pré-cuisson.

  17. Bonjour, je suis journaliste pour l’emission Les carnets de Julie sur Fr3. Actuellement en préparation d’une émission sur le thème de la ratatouille et ses variantes, je suis à la recherche d’amateurs de cuisine qui accepteraient de participer à notre émission. J’ai découvert votre recette et j’aurais souhaité en discuter de vive voix avec vous. Vous pouvez me contacter sur cette adresse tout d’abord : csantosserra@troisiemeoeil.net
    Bien cordialement.

    Clara Santos Serra

Laisser un commentaire