Biber Salçasi

 

Baby, baby, baaaby ooooh … Ben quoi? Ca vous a pas fait penser à Justin Bieber, le titre de ma recette? Rhôôô si on peut plus rigoler !
Hummm, elle vient de faire une vanne, faisons comme si c’était drôle…Bon et sinon c’est quoi le Biber machintruc ?

Il s’agit d’une pâte de poivrons rouges , qui s’utilise dans la cuisine turque (biber= »poivron » en turc) pour épaissir et parfumer les sauces, mais aussi comme un condiment à tartiner sur les pains plats ou pour garnir les pide . Je posterais demain la recette pour laquelle j’ai eu besoin de cette pâte (sacré teasing!), dénichée dans Feast (cliquez pour feuilleter quelques pages), un nouveau magazine australien de cuisine que j’avais acheté à l’aéroport de Sydney.

C’est vraiment pas compliqué: il suffit d’ébouillanter des poivrons bien mûrs, puis de les réduire en purée que vous assécherez à la casserole. Normalement il faut aussi faire sécher une journée au soleil, mais cette étape est facultative. Vous pourrez conserver cette pâte dans un pot stérilisé, mais chez moi ça n’a pas fait long feu! Sur des petits crostini par exemple, je vous dis que ça !!!La prochaine fois j’y rajouterais un ou deux piments, histoire de corser un peu …

 

Biber Salçasi (pour un pot moyen)

-500g de poivrons rouges
-une pincée de sel
-un filet d’huile d’olive

 

 

Lavez les poivrons, coupez-les en deux et évidez-les. Plongez-les dans une grande casserole d’eau bouillante, et faites-les cuire 20 minutes en remuant de temps en temps. Egouttez-les et enfermez-les dans un saladier muni d’un couvercle ou tout simplement un sac plastique, pendant 10 minutes. Enlevez la peau à la main puis mixez la chair dans un robot avec un peu de sel.

 

 

Vous obtenez une purée assez liquide. Versez-la dans une casserole et asséchez-la sur feu doux pendant environ 15 minutes, en remuant avec une spatule en bois. Lorsque toute l’humidité s’est évaporée, transvasez-la dans un bocal stérilisé, en recouvrant la surface d’une petite couche d’huile d’olive. Vous pourrez garder cette pâte quelques semaines au frais.

PS: en hiver, vous pourrez réaliser cette pâte avec des poivrons marinés en bocaux (« piquillos »), en prenant soin de passer la purée à travers un tamis.

 

Quand je pense à toutes ces gamines qui idolâtrent un ado qui s’appelle Justin Poivron.
Juste un poivron.

 

14 Replies to “Biber Salçasi”

  1. mais lol Grâce à toi, à chaque fois que les médias/les groupies me parleront de lui, je ne pourrais pas m’empêcher de penser à « Juste un poivron » ! Mais mégalol ! Sinon, pour en revenir sur la recette, elle a l’air méga fastoche à faire ! Merci ^^

  2. mdr le juste un poivron!!!

  3. hihihi just’1 poivron !
    en tout cas cette couleur c’est sublime !

  4. Hmm, j’ai bien envie de m’en faire un petit bocal pour l’hiver Et sinon, en allemand Biber = castor, alors une pensée pour toutes les fans de Justin le Castor =)

  5. quelle couleur !!! je note !!!
    idéal dans plein de créations culinaires notamment en tapas ^^
    bisous et bravo pour le clin d’oeil justin…poivron MDR

  6. Tu te lances dans les recettes au noms bizarres ? Mais le résultat est topissime !

  7. @ma bulle de gourmandise: oui oui pas de problème!Pas mal pour une idée de cadeau à offrir!

  8. Séché au soleil ça devient pas un peu marron ?
    Sinon ça me branche tellement la cuisine Turque que le prochain voyage passera obligatoirement par Istanbul.

  9. ça me fait rire : c’est exactement comme du Ajvar, les aubergines en moins (méthode de séchage etc..) et figure toi que je nous ai préparé du Ajvar pour samedi !

  10. J’aime tellement ça moi, les poivrons!

  11. C’est donc ça! J’ai adoré la version de samedi, je vais aussi tester celle-là, pas de raison!

  12. Mwarf, Juste un poivron En tout cas, la photo est trop belle, qu’est-ce que ca doit etre bon ce truc.

  13. Oh je trouve ça extra, quelle découverte ! C’est possible que tu me dises quelle recette tu as fait avec le lendemain ^^ car je ne trouve pas le lien :/
    Merci !

  14. Merci pour la recette je vais l’essayer en plus je crois que je rajouterais un peu d’ail

Laisser un commentaire