Porc au suc’ et son piti rougail qui tue

Voici le petit plat avec lequel j’ai charmé mon Mister T au tout début. Invitée un week-end dans son petit nid douillet, je m’étais dit qu’une petite recette calédonienne pourrait être une belle preuve d’amour, un peu comme si j’amenais un peu de chez moi chez lui. Et j’ai tapé dans le mille, puisque je me souviens très bien qu’il s’était resservi…4 fois! Car avant d’apprivoiser le cœur d’un homme, il faut apprendre à séduire son estomac! 🙂

Chez moi c’est une recette de famille très répandue. La plupart des petits commerçants asiatiques vendent des barquettes de repas à emporter, et le porc au sucre y figure en bonne place, au même titre que le bami ou le poulet soyo, dont je parlerais plus tard. Il arrive que ces barquettes soient déjà prêtes avant 8h du matin, et il n’est pas rare que des ouvriers en prennent au petit-déj avant d’aller trimer sur un chantier! Ce n’est pas choquant non plus de voir des gens s’arrêter dans ces épiceries pour manger un nem chaud avant d’aller au travail…Ca, on peut en trouver à n’importe quelle heure et à n’importe quel coin de rue !

Pour en revenir à la recette, je dois dire que c’est une de mes préférées! J’adore l’accompagner d’un rougail de tomates qui est à mi-chemin entre un condiment et une salade relevée.

Porc au sucre (pour 4 pers.)

1 kg d’échine de porc pas trop grasse (ou de sauté de porc, à défaut)

1 gros oignon

2 gousses d’ail

5 càs de sucre

1 càs de nuoc-mâm

3 càs de sauce soja claire

1 càs de sauce soja foncée (facultatif)

3 càs d’huile de tournesol

50 cl d’eau chaude

Coupez la viande en petits cubes et faites-les blanchir 10 min dans de l’eau bouillante pour enlever les impuretés et l’attendrir. Egouttez. Faites dorer les oignons émincés dans l’huile. Lorsqu’ils sont dorés, ajoutez l’ail pressé et baissez le feu pour ne pas qu’il brûle. Versez le sucre et laissez caraméliser en remuant avec une spatule en bois. Quand le sucre est fondu, versez le nuoc-mâm (attention aux effluves !) puis les 2 sauces soja, qui remplacent le sel et donnent une belle couleur à l’ensemble. Assaisonnez avec un peu de poivre et ajoutez les dés de porc. Remuez bien la viande pour qu’elle soit bien enrobée de sauce caramélisée, puis arrosez d’eau chaude en grattant les sucs au fond de la marmite. Laissez mijoter jusqu’à ce que l’eau ait réduit de moitié. A servir avec du riz chaud, de la coriandre fraîche et un rougail de tomates !

Rougail de tomates

4 tomates mûres

2 gousses d’ail

1 échalote

2 piments oiseau

½ botte de ciboulette

½ botte de coriandre

1 citron

2 càs d’huile d’olive

1 càs de sauce soja

1 càc de sucre

Dans un saladier diluez le sucre avec le jus de citron. Ajoutez l’ail pressé, l’échalote émincée finement et le piment en rondelles. Versez l’huile et la sauce soja, remuez bien et ajoutez les tomates en dés, puis les herbes ciselées. Mélangez et servez très frais.

6 Replies to “Porc au suc’ et son piti rougail qui tue”

  1. Essayé et adopté!

  2. je tombe par hasard sur ton blog et sur « porc au suc’ « … fin bon!! j’en fais régulièrement et c’est la même recette apprise à Nouméa! que de souvenirs!! porc au suc’, bami, bougnat, salade tahitienne, salade de cerf… on ne vit pas quelques années sur le Caillou sans que ça laisse des traces, des souvenirs et des amis là-bas! et surtout une furieuse envie d’y retourner!

  3. c’est vrai que de souvenirs, moi aussi je suis tombée par hasard sur ce blog en cherchant une recette de bami…. et toutes les odeurs et les goûts reviennent….

  4. Bienvenue sur le blog Lotusdor!

  5. Elle m’enchante, cette recette. Et ton rougail tomates m’intrigue: de mon côté du globe, on ne met pas de sucre, ni de sauce soja dans le rougail tomates. Du coup, je vais essayer!

  6. Liza de Nouméa dit : Répondre

    depuis le temps que je me disais que j’allais en faire un de porc au suc’…alors là, avec ta recette au top ! avec le rougail de mangues vertes! C’était trop bân!
    Merci! Des pensées du caillou!

Laisser un commentaire