Tarte aux quetsches et pignons de pin


Après mon opération vidage de placard, je procède au vidage de la mémoire de mon ordi! Si vous saviez toutes les recettes qui dorment dans un coin de mon mac et qui n’attendent qu’à être mises sous les feux des projecteurs!

Donc petit dessert flash-back pour moi, qui me ramène deux mois en arrière, juste à notre retour de vacances. On était rentré chez nous les poches pleines à craquer de fruits mûrs, cueillis dans le jardin alsacien des parents de Mister T.

Le jour de notre cueillette on avait fait connaissance avec un petit chat sorti de nulle part, qui nous suivait partout partout! C’était un petit mâle un peu foufou voire très vif, il est tout de suite tombé amoureux de nous, enfin surtout de la viande qui marinait en attendant que le barbecue chauffe. Il n’arrêtait pas de miauler à la fenêtre pour quémander un bout de poulet, on avait l’impression qu’il n’avait pas mangé depuis des années. Puis il nous a escorté dans le jardin où il a fait des pirouettes dans les branches du quetschier. Une vraie pile électrique cette bestiole!


Et voilà à force de faire l’imbécile on finit par tomber !


J’avoue que je l’aurais bien ramené à la maison, mais vu son énergie débordante, j’imaginais déja mes plantes vertes et le canapé en charpie! Alors finalement on l’a laissé en Alsace. Quoiqu’il a failli partir avec nous, puisqu’il s’était endormi sous le siège de la voiture, en catimini. Une expression qui tombe à point nommé, mais « catimini » n’a rien à voir avec « chat », vous n’imaginerez jamais ce que ça signifie en grec (si Wiki le dit)!



J’ai pu apercevoir quelques quetsches dimanche dernier au marché, donc il faut vite se dépêcher vu que c’est la fin de la saison. Sinon vous pourrez vous consoler avec des figues, des poires, des bananes…Enfin ce que vous trouverez quoi! Pour le fond j’ai utilisé de la vergeoise brune, qui est un sucre particulier à la texture moelleuse, presque humide, avec un goût assez suave qui rappelle un peu le sucre muscovado. Vous pourrez bien sûr le remplacer par du sucre brun standard. Et les pignons de pin sont en option, mais si vous n’en avez pas et que vous voulez du croquant, pourquoi ne pas mettre des noix concassées, des noisettes, des amandes, des noix de pécan… Vous voyez je ne suis pas contrariante!


Tarte aux quetsches et pignons de pin
(pour 4 pers)

Pour un petit moule de 20 cm de diamètre:

-300g de quetsches (poids une fois dénoyautées)
-1 rouleau de pâte brisée
-2 càs de sucre semoule
-2 càs de vergeoise (ou sucre brun)
-1 càs bombée de poudre d’amande
-1 càc de cannelle
-1 grosse poignée de pignons de pin

Préchauffez le four à 180°C. Faites torréfier les pignons de pin à sec dans une poêle anti-adhésive jusqu’à ce qu’ils grillent légèrement. Lavez et coupez les quetsches en deux, puis dénoyautez-les. Mélangez les deux sucres, la cannelle et la poudre d’amande. Etalez la pâte au fond du moule, piquez à la fourchette et recouvrez le fond avec les 2/3 du mélange sucré. Disposez les quetsches en rosace et saupoudrez)les avec le reste du mélange. Répartissez avec les pignons de pins au-dessus et enfournez pour 30 minutes. Laissez refroidir avant de déguster avec un peu de crème ou pas ! Qui a dit « gourmande »?


11 Replies to “Tarte aux quetsches et pignons de pin”

  1. Mmmmm…
    Alors là, je prends!!!!! MIAM! Superbe!

  2. le croquant des pignons et le fondant des quetsches : MIAM!!

  3. Mince à l’or ! Par curiosité, j’ai regardé sur le wiki au sujet de Catimini… J’en tombe des nues Mmmm, le sucre vergeoise, j’peux pas m’en passer !

  4. o la la ! terrible cette tarte !! et ce chat est trop mimi ^^ hiii, comme j’aurai aimé en croquer un bout avec c petits pignons (je parle de la tarte hein, je saute du chat à la tarte =)

  5. J’adore les quetsches et ta recette est bien originale, j’aime beaucoup !!!

  6. j’ai fait pignons aubergines, il y a peu de temps, j’aime beaucoup ta tarte sucrée j’adore vraiment les pignons

  7. Mais pourquoi tes photos (que ce oist de tes plats ou d’autres choses ) sont tjrs belles ?? Je suis admirative !

  8. @Chicouletteh la gourmande @Annabelle:j’aime bien les différences de texture dans un plat,c’est ce qui donne du relief à la recette!
    @Enflammée:Oui moi pareil,ce mot m’a toujours fait penser à un truc mignon,mais en vrai c’est tout le contraire LOL Et le sucre vergeoise je l’ai découvert récemment, c’est trop trop bon!
    @MagaliJ:si tu veux un jour je te cuisinerais un chat aux pignons de pin @Ange et Délices:moi j’aime les quetsches que cuites, car crues je les délaisse dans le panier de fruits!
    @Colargolui mais dommage que ce soit si cher, j’en mettrais partout!
    @Roodkapje:Merci mais c’est mon appareil photo qui fait tout le boulot, moi j’ai juste à appuyer sur le bouton

  9. trop drôle le chat !!! et les commentaires qui vont avec ^^

  10. J’avoue que je ne suis pas très friande de quetsches mais la tarte est quand même très belle. Presque autant que le minet!

  11. Une recette gourmande !
    Des quetsches moelleuses, associées au croquant des pignons et à la gourmandise du sucre et de la poudre d’amande … ce doit être un régal ! J’ai mis un lien sur la page facebook de Mathon.fr si tu veux aller voir les commentaires des membres et leur répondre http://www.facebook.com/mathon.fr
    Céline

Laisser un commentaire