Flammekueche poire-roquefort

Point d’agneau ni de cocotte en chocolat ce week-end…D’ailleurs pas de cuisine du tout! Farniente, plage, forêt, balades à travers champs, pique-niques impromptus…Tel fut le programme de ces derniers jours, et ce n’est pas fini 🙂
Je n’ai jamais vraiment fêté Pâques, puisque issue d’une famille athée (on a quand même des racines musulmanes, mais c’est compliqué toussa toussa), les fêtes chrétiennes du calendrier ne nous concernaient pas. Certes, on profitait des jours fériés pour organiser des repas de famille, mais de toutes façons il y avait toujours quelqu’un qui débarquait à la maison le week-end, on avait donc toujours une excuse pour nous réunir autour de bons petits plats, fête ou pas. Notre religion à nous, c’était la marmite à riz !

Ce qui serait idéal, c’est un calendrier avec toutes les fêtes religieuses du monde entier! Vous imaginez tous les jours fériés auxquels on aurait droit ? Et tous les plats traditionnels dont on se régalerait ? On célébrerait plusieurs fois le Nouvel An, on partagerait nos gâteaux ou nos soupes avec le voisin étranger, on ferait la fête sous la pleine lune, on danserait tous autour d’un wok géant…Bref je suis sûre que ce calendrier utopique trouverait des adeptes, hummmm?

Bon, en attendant, je vous laisse avec cette flammekueche sucrée-salée, idéale pour un petit apéro tranquillou sur le balcon ou sur une nappe au milieu des pâquerettes. N’oubliez pas les lunettes de soleil et la crème solaire, histoire qu’on fasse un concours de bronzage! (oui je sais, je suis déjà bronzée à la base, mais en ce moment je suis « café au lait » dilué avec beaucoup de lait!Va falloir y remédier!)

Flammekueche poire-roquefort (pour 2 tartes individuelles)

Pour la pâte:
-200 g de farine
-50 g de beurre froid coupé en dés
-8 cl d’eau
-1 pincée de sucre
-1 pincée de sel

Pour la garniture:
-2 càs de fromage blanc
-1 poire
-un peu de roquefort
-quelques brins d’oignons nouveaux ciselés
-poivre du moulin

Versez la farine, le sucre et le sel dans un saladier et mélangez. Ajoutez le beurre et malaxez du bout des doigts comme pour un crumble. Lorsque vous obtenez une texture de sable grossier, versez l’eau progressivement. Pétrissez jusqu’à obtention d’une boule de pâte. Recouvrez d’un torchon et laissez reposer 30 minutes.
Préchauffez le four à 220°C. Divisez la pâte en deux et abaissez-les finement. Découpez-les avec une assiette retournée (gardez les chutes!). Lavez la poire et coupez-la en deux, puis en demi-tranches fines. Déposez les fonds de tarte sur une plaque tapissée de papier sulfurisé. Nappez-les de fromage blanc, parsemez d’oignons nouveaux, de tranches de poires et de petites noisettes de roquefort. Poivrez. Enfournez pour 12 minutes et dégustez bien chaud.

Joyeuses Pâques à ceux qui le fêtent ! (je ne suis pas sectaire non plus…)

 

12 Commentaires

  1. N’aimant pas le roquefort, je vais essayer avec du chèvre : je t’en dirais des nouvelles!!

  2. Héhé Jolie cette version ! J’adore ta façon « d’apprêter » les plats, qui sont simples mais avec une petite touche d’exotisme en plus. Et pour le concours de bronzage, tu as pris de l’avance avec du café au lait dilué et teinté de rouge… humhum

  3. Très tentante cette flammekueche de Pâques ! Et puis d’abord, pourquoi ne mangerait-on pas un gigot de 7 heures à Noël, et et de la poularde aux morilles à Pâques ?

  4. 2 ingrédients qui vont si bien ensemble : les photos me donnent faim !

  5. original et sympa (même si je ne suis pas fan de roquefort, je pense que les amateurs aimeront !
    bises

  6. hum j’adore le mélange des saveurs, c’est très tentant!

  7. @Annabelle: pas de soucis,cette recette s’adapte avec le fromage que l’on aime @Chris: merci !
    @L’étudiante: oui faut toujours que j’y mette mon grain de sel ^^ Sinon pour le coup de soleil, c’est vite passé, disons que j’ai la peau qui ne se laisse pas faire @Caroline: c’est exactement ce que je me suis dit quand j’ai croqué dedans ^^
    @Mag à l’eau: ben oui, j’aurais du l’appeler « flammekueche de Pâques » !
    @Clemence: oui j’adore aussi cette association gagnante!
    @Cecile en balade: oui c’est assez puissant, faut aimer le fromage fort, mais heureusement que la poire est là pour l’adoucir.
    @julie: oui si tu aime le sucré-salé alors cette recette est pour toi!

  8. Roquefort oui, mais les poires, très peu pour moi…
    Par contre je suis bien d’accord pour le partage des fêtes, et pas seulement pour les jours fériés mais bel et bien pour l’échanges, le respect et partage des traditions et des petits plats!

  9. humm, un vrai délice le mariage poire roquefort!bonne soirée

  10. la combinaison craquant sucré salé parfaite!
    hey,
    Je suis ton blog régulièrement et cette recette me donnait envie en ces temps où les repas légers mais chics se font sentir comme un besoin.
    Ben je suis épatée. C’est parfait pour une étudiante vegétarienne, très peu cher (bon, la poire hors saison) mais je testerai sans doute avec une nectarine pas mure des que celles ci seront disponibles. Et alors en repas en amoureux, nickel ! (sauf pour les gros estomacs ) En plus avec le four type combiné de la cité U ben ça a trop bien marché!!!! alors que d’habitude, dès qu’une pate est un peu épaisse, ben je foire. arghhhhh j’adore ton blog…

Laisser un commentaire