La Semaine du rāmen #5 : dressage et dégustation du tonkotsu rāmen

 

 

          Ca y est, vous l’avez attendu toute la semaine, le voici: votre bol de rāmen est prêt! Hourra !!! Quelle satisfaction de pouvoir goûter à ce bouillon qui a mis mon mental (et mes marmites) à rude épreuve, de croquer dans cet oeuf mariné encore coulant et de porter à sa bouche avec les baguettes toutes tremblantes cette tranche de porc braisé. Si vous avez eu le courage d’arriver jusqu’à cette étape vous méritez amplement une médaille en forme de chāshū !

 

Tonkotsu Ramen:

(pour 1 dizaine de personnes)

-3,5 L de bouillon tonkotsu (+ le morceau de couenne réservée lors de la recette)
-1 dizaine de tranches fines de chāshū
-5 shōyu tamago coupés en 2
-10 portions de nouilles précuites et égouttées
-un peu de shōyudare
-un peu de beni shôga (gingembre mariné) 
-quelques tiges de ciboule

Réchauffez le tonkotsu sur feu doux et incorporez-y la couenne hachée en petits dés (facultatif). Versez un peu de tonkotsu brûlant dans les bols (aux 2/3 environ), puis un trait de shōyudare (à rectifier selon votre goût) . Ajoutez une portion de nouilles, une tranche de chāshū, 1/2 oeuf, du beni shôga et de la ciboule émincée. Dégustez bien chaud !

 

 

 

 

6 Replies to “La Semaine du rāmen #5 : dressage et dégustation du tonkotsu rāmen”

  1. Beaucoup de préparation pour une assiette qui vaut sans doute le détour.

  2. Bonjour,
    Une belle assiette, mon fiston va venir vous voir ( virtuellement ) ce week end. Comme en ce moment, il y a des promotions sur les nouilles , sauces asiatiques etc… pour le nouvel an chinois, il s’ est fait une bonne réserve…
    Bon week end

  3. Votre fiston est le bienvenue sur le blog!

  4. Ma question n’est pas raisonnable certainement ! pourrait-on se passer de ce bouillon si long à mitonner et le remplacer par un plus vite fait ! En tout cas c’est absolument appétissant ! Bravo

  5. morte de rire avec ton humour!!!! ben dis donc que de préparation mais quel plat à savourer!

  6. Oh qu’est-ce que ça me fait envie! C’est tout un art le ramen visiblement, ça me rappelle le film « Tampopo ». Tu connais? C’est l’histoire d’une femme qui a un restaurant de nouilles et qui cherche la recette parfaite…

Laisser un commentaire