Banh cuon à l’ail des ours

 

         Il y a deux semaines, Reliboukitchen est venue passer quelques jours à la maison avec son petit garçon. Nous en avons profité pour bien manger, acheter à manger, faire à manger et parler de manger. Je crois que dans une vie antérieure on devait être soeurs jumelles ^^
Pendant que sa petite tête blonde et ma petite tête brune faisaient la sieste, on en a profité pour réaliser ces banh cuon à quatre mains. Cette idée a germé le jour où j’étais tombée sur une de ses photos sur Instagram, où elle montrait son butin du marché: des banh cuon et du pesto d’ail des ours. Une association merveilleuse, je vous le dis!

Banh cuon à l’ail des ours

d’après la recette de la Kitchenette de Miss Tâm

(pour une quinzaine de banh cuon)

Pour la pâte:
(j’avais utilisé une préparation toute prête mais je vous mets la recette originale):
-200 g de farine de riz
-100 g de farine de tapioca
-65 cl d’eau tiède
-1 càs d’huile (+ un peu d’huile pour la cuisson)
-une pincée de sel

Pour la farce:
-300 g de porc haché (pas de chair à saucisse déjà assaisonnée)
-1 petite botte de feuilles d’ail des ours
-4 champignons shiitaké séchés
-1 oignon nouveau (partie blanche+partie verte)
-1 càs de nuoc mam
-1 càc rase de sucre
-2 càs d’huile végétale neutre

Accompagnement:
-quelques rondelles de gio lua (fait maison ou en épicerie asiatique)
-de l’échalote frite (en épicerie asiatique)
-quelques feuilles d’ail des ours

Pour la sauce:
-10 càs d’eau chaude
-3 càs de nuoc mam
-2 càs de vinaigre de riz
-1 càs de jus de citron vert
-2 càs rases de sucre
-1 gousse d’ail hachée
-1 piment rouge (facultatif)

Matériel spécifique:
-une poêle anti-adhésive avec un couvercle
-un pinceau ou du papier absorbant imbibé d’huile pour graisser le fond de la poêle
-une planche recouverte de papier alu huilé ou d’un tapis de cuisson en silicone

Préparez la pâte:
Mélangez les deux farines, le sel et l’eau tiède dans un saladier. Ajoutez l’huile et mélangez. Laissez reposer 30 min.

Préparez la farce:
Faites réhydrater les champignons dans un bol d’eau tiède pendant 15 min. Egouttez-les et hachez-les.
Faites chauffer l’huile dans un wok et faites sauter l’oignon nouveau émincé. Ajoutez le porc haché et les champignons puis faites sauter en écrasant bien avec une cuillère en bois, pour ne pas que la viande s’agglomère en gros tas. Ajoutez le sucre et le nuoc mam, mélangez puis incorporez enfin les feuilles d’ail des ours ciselées. Une fois que la viande est bien cuite, retirez le wok du feu et laissez tiédir.

Préparez la sauce:
Mélangez dans un bol le sucre et l’eau chaude jusqu’à dissolution. Ajoutez le nuoc mam, le vinaigre, le jus de citron vert et l’ail haché. Si vous optez pour le piment, ajoutez-le au dernier moment (en rondelles et épépiné) sinon ça va infuser dans la sauce et vous arracher la bouche (c’est du vécu).

La cuisson:
Organisez votre plan de travail en plaçant votre saladier de pâte et votre planche huilée à côté de la plaque de cuisson. Disposez également la farce dans un bol à côté de votre plaque et enfin une grande assiette pour déposer vos banh cuon, une fois pliés.

Faites chauffer votre poêle sur feu moyen et graissez le fond avec un peu d’huile végétale. Attention à ne pas trop mettre d’huile sinon la pâte n’accrochera pas.
Versez une louche de pâte en couche fine (n’hésitez pas à enlever le surplus de pâte sinon la galette sera trop épaisse). Couvrez immédiatement avec le couvercle et laissez cuire pendant 1 minute environ. Retournez la galette d’un seul coup sur votre planche huilée.
Déposez un peu de farce au milieu en formant un rectangle. Repliez les bords gauche et droit sur la farce puis les bords haut et bas vers le milieu. A la fin vous devriez obtenir un paquet rectangulaire. Vous pouvez également déposer la farce tout au bord de la galette et rouler le tout comme une crêpe.
Répétez l’opération jusqu’à épuisement des ingrédients. J’avoue que c’est plus facile et plus rapide de réaliser cette recette à deux 🙂

Servez encore tiède, parsemé d’échalotes frites, avec des tranches de gio lua et la sauce.

4 Commentaires

  1. Ouh tu me rends nostalgique de nos repas fabuleux! Et je confirme : à deux, c’est quand même bien plus agréable. Et encore plus quand on est soeurs jumelles d’estomac^^

  2. ca m’a l’air bien bon. très joli en tout cas

  3. mais pourquoi on ne peut pas venir goûter tes succulentes recettes qui nous mettent l’eau à la bouche, c’est pô juste na!!! une merveille ces photos!!!

  4. Bonjour,
    Je n’ en ai jamais goûté mais pourquoi pas.
    Je ne suis pas encore aller faire mais cueillette d’ ail des ours car mon dos ne veut pas trop se plier en ce moment… Mais dès que possible je testerais l’une de vos recettes avec cet ingrédient.
    Bonne journée

Laisser un commentaire