Tsukemono de concombre

          Cette année mon mini jardin est très généreux en concombres! C’est marrant car lorsque j’avais choisi mes petits plants au printemps, j’étais persuadée que c’était des cornichons que j’avais achetés. Je les avais trouvés dans une brocante, et le vendeur ne parlait pas bien français: alors soit c’est lui qui s’est trompé, soit c’est moi qui avais mal compris ^^ Et comme j’avais un peu tardé à les cueillir, je m’étais dit « Mince, mes cornichons sont trop gros maintenant! » Rigolez, mais essayez de différencier un gros cornichon d’un concombre, ou un bébé concombre d’un cornichon de taille normale!

          Bref!Après les avoir mangés en salade puis transformés en oi sobagi, j’ai eu envie de les préparer en pickles japonais. J’en avais mangé énormément lors de mon séjour au Japon, surtout à Kyoto, où j’en ai vu par milliers (j’exagère à peine) au marché de Nishiki Ichiba : il y en avait de toutes les sortes et on pouvait goûter à tout, absolument tout! On pouvait en acheter également dans n’importe quel petit supermarché de quartier, où on allait des fois avant la fermeture, car le soir tous les plats à emporter étaient soldés à moitié prix 🙂

J’étais contente de retrouver cette recette chez Lutsubo l’autre jour. C’est vraiment très simple à faire mais il faut juste patienter 2 jours avant de les manger. Le mieux est d’utiliser des mini concombres, mais ceux de taille normale feront l’affaire aussi. Vous pouvez les déguster en accompagnement de plats (comme n’importe quels pickles) ou même à l’apéro!

Tsukemono de concombre

Inspiré par la recette de Lutsubo

(pour 4 personnes)

-3 mini-concombres (ou 1 de taille normale, coupé en 2 ou 3)
-10 g de sel
-30 g de sucre
-1/2 càc de moutarde forte

Lavez les concombres et coupez les extrémités. Frottez-les sur la partie coupée pour faire sortir l’amertume avant de les jeter.
Mélangez dans un sac congélation* le sel et le sucre, puis ajoutez la moutarde. Mélangez bien jusqu’à obtenir une sorte de sable mouillé. Ajoutez les concombres et massez-les à travers le sac. Fermez bien hermétiquement en chassant le plus d’air possible. Entreposez au frais pendant 2 jours. Ils vont perdre beaucoup d’eau à cause du sel, c’est normal, et c’est pour ça qu’ils deviennent tout ridés.
Retirez les concombres du sac puis tranchez-les en rondelles avant de les consommer. Plus vous attendrez et plus ils seront salés. Si vous ne pouvez pas tout manger au bout des 2/3 jours, coupez-les en rondelles et conservez-les dans une boîte ou un bocal hermétique, sans le jus salé.

*pas très écolo comme méthode, mais je suppose que c’est pour que les concombres soient en contact de façon uniforme avec le sucre, le sel et la moutarde. Je n’ai pas essayé de les faire mariner dans un autre contenant.

6 Replies to “Tsukemono de concombre”

  1. Même si aujourd’hui, suite à la culture, il existe des variétés distinctes, à l’origine concombres et cornichons sont issus de la même plante. Les cornichons sont justes cueillis avant maturité ! Ceci explique – je pense – pourquoi tu as eu un concombre 🙂

    1. Ah merci pour l’info! Je me sens un peu moins idiote ^^

  2. Bonjour, Je reviens aussi du Japon et j’ai adoré les petits pickles servis avec les repas (il y a aussi des aubergines, toi qui es fan!)….. Je vais de ce pas prolonger les souvenirs avec ta recette. D’accord aussi avec toi sur le marché de Nishiki qui est un vrai plaisir des yeux et des papilles. J’y ai acheté un superbe couteau chez Aritsugu.

    1. Oh la chance, je rêve d’y retourner! Faut que je teste les pickles d’aubergines alors!

  3. Oh la la!
    La recette de folie! Je l’avais vu sur ton Ig et j’en avais trop envie!
    Je testerai c’est sur!!

    1. Cool tu me diras ce que t’en penses!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.