Salade de poulet, fenouil & safran

 

 

          Il y a trois ans, j’avais demandé le livre Jerusalem pour Noël et depuis, il ne m’a jamais déçu une seule fois. J’ai déjà testé plusieurs recettes de Yotam Ottolenghi et Sami Tamimi, et à chaque fois ce fut un vrai succès! J’aime particulièrement leurs salades pour leur côté rustique, comme si elles avaient été préparées à la va-vite sur un coin de table au marché, entre les gamins qui jouent au foot et le vendeur de légumes qui fait trembler tout son stand en portionnant ses énormes courges à la scie. J’ai eu un coup de coeur pour cette association poulet/safran/fenouil, très fraîche, avec des petits points de sauce à l’orange qui donnent beaucoup de relief et vous astiquent les papilles. D’ailleurs notez bien comment est faite cette sauce étonnante, je suis sûre que vous voudrez en mettre dans toutes vos salades après!

Salade de poulet, fenouil et safran

J’ai adapté les proportions pour avoir autant de légumes que de viande car dans la recette originale il faut 1 kg de blanc de poulet pour 6 personnes!

(pour 4 personnes)

-2 cuisses de poulet fermier (pilons+hauts-de-cuisses)(blancs de poulet pour Ottolenghi)
-2 petits bulbes de fenouil
-1 petite botte de coriandre
-1 petite botte de ciboulette (basilic pour Ottolenghi, mais c’est pas encore la saison)
-4 tiges de menthe
-2 càs de jus de citron
-1 piment rouge
-1 gousse d’ail
-sel
-poivre
-2 càs d’huile d’olive

Pour la sauce à l’orange:
-1 orange bio non traitée
-50 g de miel
-1 pincée de pistils de safran
-1 càs de vinaigre de vin blanc
-30 cl d’eau environ

Coupez le haut et le bas de l’orange (un peu comme le pôle nord et le pôle sud) puis coupez le reste en 12 quartiers. Enlevez les éventuels pépins. Placez les quartiers dans une petite casserole avec le miel, le safran, le vinaigre et juste assez d’eau pour couvrir le tout. Portez à ébullition puis baissez le feu et laissez frémir sur feu doux pendant 1 heure. A la fin vous devriez obtenir des quartiers tout ramollis et environ 3 càs de sirop. Si le liquide réduit trop rapidement, ajoutez un peu d’eau en cours de cuisson. Mixez le tout jusqu’à obtention d’une sauce très épaisse (presque de la confiture, niveau texture).

Dans la version d’Ottolenghi: arrosez les blancs de poulet avec 2 càs d’huile d’olive, salez et poivrez. Faites saisir sur une poêle-grill très chaude, 2 min de chaque côté. Enfournez-les ensuite pour 200°C pendant 15 à 20 min.
Dans ma version: mettez les cuisses de poulet dans une casserole et recouvrez d’eau froide. Salez, poivrez et portez à ébullition, puis baissez le feu et faites cuire pendant environ 20 min sur feu moyen. Vérifiez que l’intérieur soit bien cuit. Egouttez et effilochez la chair (sans la peau) pendant que c’est encore tiède.

Mélangez dans un saladier l’huile d’olive, la moitié de la sauce à l’orange (gardez le reste pour une autre salade par ex), le jus de citron, les herbes effeuillées, l’ail écrasé et les rondelles de piment. Ajoutez la chair du poulet et mélangez bien. Tranchez le fenouil finement (à la mandoline, idéalement) et ajoutez-le dans le saladier. Salez et poivrez. Perso, je rajoute quelques petits points de sauce sur la salade avant de servir.

 

 

 

16 Commentaires

  1. Cette recette est appétissante! Vous la servez en plat principal? Le plat est assez complet, donc je me disais que ca pourrait être une idée de lunch box!

  2. Oui avec du bon pain ça passe comme un plat principal!

  3. peut-être l’occasion de me mettre au fenouil … la recette est vraiment alléchante

  4. J’adore ce bouquin aussi ! et suis une grande fan des mélanges façon Y. Ottolenghi !
    J’avais voulu publier une recette de fallafels et je leur avait demandé l’autorisation par mail. J’ai reçu qqs jours plus tard une reponse…négative ;-( qui m’a quelque peu refroidie !!

  5. J’hésite à acheter le livre depuis des mois. L’auteur du blog « C’est ma fournée » en parle aussi beaucoup et ça donne envie, je crois que je vais franchir le pas. Le commentaire d’Aurore me refroidit un peu en revanche…

  6. ottolenghi, mon héros

  7. Ah… Ottolenghi ! Il est vraiment trop fort. Ce qui est génial avec ses recettes, c’est que même quand on ne les suit qu’approximativement ou qu’on omet une herbe ou une épice, ça marche quand même et c’est trop bon ! Cette recette me fait de l’œil depuis un bout de temps, tu me donnes encore plus envie de la tester !
    Pour ce qui est de partager ses recettes sur la toile, je trouve très drôle que la réponse ait été négative, vu que Plenty et Plenty More sont deux livres de compilations de recettes déjà publiées et disponibles sur le site du Guardian (il s’est pas foulé quoi… ). D’accord, ce n’est pas le cas de Jérusalem, mais franchement, entre ses livres, ses émissions télé, sa rubrique dans le journal et ses 72 restaus londoniens (bon peut-être un peu moins quand même), je doute qu’une publication sur un blog contribue à l’affamer. Pour ma part, je continuerai à partager ses recettes (adaptées ou non) sans remords… non mais oh.

  8. Bonjour, ta recette me tente bien. Si j’ai bien compris tu laisses les quartiers d’orange avec la peau?
    Félicitation pour ton blog et tes délicieuses recettes

  9. Une belle salade fraîcheur !

  10. Merci, j’avais raté cette recette dans le livre! J’adore aussi, en version cuite, le poulet aux fenouils et clémentines (déjà testé avec des citrons bergamotes).
    Sauce en cours de mijotage pour ce soir. Miam!

  11. Que de bonnes saveurs dans ta salade !!

  12. J’Adore ce Livre, que j’ai offert à une Amie. Moi aussi réalisé quelques unes de leurs recettes, sans ou avec des modifications. Bon même si l’on partage sur les Blogs, faut arrêter de tirer sur l’ambulance. Il me semble que toutes avons acheté le bouquin, donc pouet pouet Mr l’Auteur … Bref je ne trouve pas très fair play de leur part de refuser le partage. Je serai l’Auteur, je demanderai aussi au bibliothèques de cesser les prêts …
    Bon en attendant J’Adore cette Recette …
    A Bientôt
    Françoise

  13. On succombe tous à Ottolenghi. Moi aussi j’ai reçu « Jerusalem » en cadeau, j’ai déjà réalisé plusieurs de ses recettes. Il e vrai qu’ avec juste une herbe ou des associations de légumes ou dépices il sait redonner un petit coup de peps à la cuisine orientale. cette salade je viens jsute de la remarquer je pense la teste e we. Juste une petite question : pourquoi n’as-tu pas griller le poulet comme il le preconise? EN te remerciant

    1. Je trouve que la cuisson au four assèche un peu le poulet,alors qu’avec ma méthode la chair reste plus moelleuse.

  14. Bonjour, ta recette me tente mais j’ai une question bete : tu ne pèles pas les oranges? Il est super ton blog

    1. Bonjour Ghislaine,
      Non on ne pèle pas les oranges, c’est pourquoi il faut choisir des fruits bio 🙂

Laisser un commentaire