Sayur Gori: poulet mijoté au lait de coco et au fruit du jacquier

Un plat indonésien pour me réchauffer le coeur

Non seulement le froid est revenu s’installer, mais en plus la pluie ramène sa fraise. Je sais pas dans quelle région vous habitez, vous, mais ici à Caen le temps n’est pas génial! C’est limite si on rallume pas le chauffage! Bouh, je veux du soleil, c’est trop demander? Eh oh, là-haut, on fait la sourde oreille ou bien?
Aujourd’hui j’ai eu envie d’un bon plat pour me réchauffer, vous voyez, le genre de gros bol chaud et rassurant à tenir entre ses mains froides. Il s’agit ici d’une recette de famille, que je tiens de ma grand-mère. Avant quand on allait chez elle on préparait ce plat avec des morceaux de fruits de jacquier qui poussait dans son jardin. C’est un fruit énorme qui, paraît-il, peut peser jusqu’à 40 kg. Ca pousse directement sur le tronc de l’arbre, et ça peut être consommé comme un légume quand il est encore vert. D’ailleurs en indonésien « sayur » (prononcer [sayor] en roulant le R!) signifie « légume » et « gori » désigne le fruit du jacquier. J’en ai trouvé en conserve dans une épicerie asiatique, et je crois que ça existe aussi en surgelé.
Un légume-fruit étrange pour vous mais qui me rappelle pleins de souvenirs d’enfance!Lorsqu’on devait le cueillir, il fallait être au moins 2: une personne pour couper la tige avec un grand couteau de cuisine, et une autre pour réceptionner le monstre vert à bout de bras! Sans parler du dépiautage, quand on le consommait mûr et bien sucré, et qu’il fallait entourer le fruit de papier journal à cause des coulures de sève blanche. Voici en résumé, une recette nostalgique pour me réchauffer les mains et le coeur…

Sayur gori
(pour 4 pers.)

-1 poulet coupé en morceaux
-1 boîte de fruit du jacquier
-1 oignon
-2 gousses d’ail
-1 boîte de lait de coco
-2 oeufs durs
-1 morceau de gingembre râpé
-2 càc de curry
-1 càc de sucre
-1 càs de sauce soja
-sel, poivre
-un peu d’huile végétale

Faites dorer les oignons émincés et l’ail écrasé dans un peu d’huile. Ajouter les morceaux de poulet et assaisonnez de sel, poivre, curry et sucre. Remuer et baisser le feu. Ajouter le gingembre et la sauce soja. Egoutter les morceaux de fruits du jacquier et ajoutez-les au poulet. Versez le lait de coco et laisser mijoter à petits bouillons, à couvert, pendant environ 30 minutes. Avant de servir, ajouter les oeufs coupés en 2 dans la sauce. Normalement il faut les faire frire, mais j’avais la flemme!
A déguster bien chaud avec du riz et un peu de piment, dans un grand bol, assis dans le canapé en regardant la pluie (ou un dvd!).
   

5 Commentaires

  1. Heu dans notre ïle il fait chaud, très chaud, pas un gramme de pluie…allez je t’envoie un peu de soleil !
    Je ne connaissais pas cette version du poulet coco, mais c’est une super idée. Ici on cuisine le Carry Ti Jacques Boucané, délicieux, et les fruits ne sont pas en boîtes (généralement) , j’en ai un dans mon jardin. A bientôt

  2. @tazans mon île aussi il fait chaud…sauf que j’y suis pas en ce moment! Evidemment en Normandie c’est un peu difficile de trouver ce fruit autrement qu’en boîte…

  3. Ohlala, comme je te comprends… La pluie commence à me rentrer dans les veines, si le soleil ne revient pas très vite il va me falloir une cure de bahmi goreng ou de rempeyek, au moins !!! Je ne connaissais pas cette recette, en tout cas pas avec du fruit du jaquier… il faudrait que j’essaye un de ces quatre.

  4. Plat préparé hier soir et qui a conquis ma mère (et moi-même hein :p) ! Merci beaucoup pour cette recette, elle est à refaire (^-^)

  5. J’ai un jaquier dans mon jardin et ta recette me tente bien. Il faut que le jaque soit mûr ou pas pour ta recette?

Laisser un commentaire