Supper Club

 

La semaine dernière j’ai organisé mon premier « supper club« ! Il s’agissait d’un dîner privé au cours duquel j’ai transformé mon salon en restaurant, le temps d’une soirée …
J’ai reçu des adultes et des enfants, ainsi que mon meilleur ennemi: le stress! Au départ ce n’était pas mon idée, mais celle d’une amie qui connaît des personnes désirant s’installer en Nouvelle-Calédonie. Elle m’a donc proposé d’orchestrer cet évènement pour leur faire découvrir la cuisine du pays, à travers différents plats néo-calédoniens. Sur le menu, ça sonne bien, mais dans les coulisses, on n’imagine pas le boulot titanesque en amont !!! J’étais toute seule en cuisine, de 11H à …20H !!! Heureusement que Mister T m’a bien aidée pour le reste, sinon je ne m’en sortais plus! Pour tout vous dire, il a même repassé la nappe 🙂

 
Pour l’apéro, j’ai préparé des bouchées de saumon lomi-lomi à l’ananas, des brochettes crevettes-mangue, des rillettes de sardines et du guacamole, le tout arrosé de caïpirinha (avec la cachaça ramenée de Lisbonne) et accompagné par les guitares de Buena Vista Social Club … Vous ciblez l’ambiance ? ^^

 

Pour les enfants (9 à 11 ans), j’ai du demander conseil à mon entourage pour savoir ce qu’ils pourraient aimer sachant qu’ils détestaient les légumes! Du coup je l’ai jouée simple: en entrée, oeuf à la coque avec différentes mouillettes (pain, emmental,carotte crue) et brochettes faites avec des billes de carotte vapeur, tomate cerise, emmental et spirales de jambon. Le tout servi avec une sauce au fromage blanc. A ma grande surprise, ils ont tout fini! En plat j’ai servi une valeur sûre: un burger maison et des frites (maison aussi)! Le plus jeune à tout dévoré, tandis que le grand a capitulé à la moitié de son plat ^^

Mon fameux saumon fumé au thé, devenu un classique chez moi 🙂

Pour les adultes, j’ai proposé en entrée de la salade tahitienne, de la salade de chou aux crevettes marinées, des saint-jacques au beurre de combava et mon légendaire saumon fumé au thé 🙂 Que des recettes issues de mon blog, que je connais par coeur, pour être sûre de ne pas me planter!

 

Pour le plat, j’ai présenté la sainte-Trinité des plats calédoniens: un bougna au poulet, du bami et du porc au sucre ! En accompagnement j’ai servi du riz au sésame, un rougail de tomate, une salade pomme/concombre/menthe et la sauce pimentée d’Elodie! Je ne sais pas comment ils ont fait pour tout terminer, car je crois que je les ai achevés à petit feu … Le principal c’est qu’ils aient bien apprécié mes plats!
Pour info, on a accompagné le repas avec un Hédonique Blanc (dont je vous avais déjà parlé ici) de la cave de Gonfaron, qui est parfait pour (entre autres) les fruits de mer et les plats exotiques.

Vu la générosité de mes assiettes, les invités on préféré zapper le fromage (comme je les comprends) et on est passé directement au dessert: brownies à la banane, salade d’avocat et clémentines au sirop d’érable et ananas rôti au Malibu avec glace vanille et chantilly maison. Les enfants ont eu droit à une coupe de glace mais les pauvres, ils étaient déjà bien repus et le petit dernier dormait déjà sur le canapé ^^

 

La soirée s’est très bien passé dans l’ensemble, j’ai tissé des liens avec de nouvelles personnes et surtout j’ai eu l’opportunité de leur faire découvrir la cuisine de mon île chérie !!! Une expérience riche mais éreintante j’avoue, que je renouvellerai sans hésiter !

 

 

28 Commentaires

  1. Superbe! Un vrai régal. Je salive…
    Bises,
    Rosa

  2. UNE CHOUETTE IDEE MAIS C’EST SUR : BEAUCOUP DE TRAVAIL EN AMONT!

  3. Heureusement que Mister T m’a bien aidée pour le reste, sinon je ne m’en sortais plus! Pour tout vous dire.

  4. Quel boulot effectivement ! Mais Bravo, tu t’en es bien sortie ( et bravo aussi à Mister T )

  5. j’adore ta démarche, c’est un vrai challenge !!! Bravo pour tout…
    Bises
    caro’

  6. Supper Club
    J’ai connu ce concept grâce à Julie Andrieu (ah ! J’adore cette femme !) et son émission « fourchettes et sac à dos », à Londres. Et dès que j’ai vu, je me suis dit « haaan, je ferais bien ça chez moi ! … si je ne vivais pas dans un 35m2 ^^ ». Je trouve ça fabuleux que tu aies pu te lancer dans cette aventure et je ne te souhaite que des réussites ! Il est 13h, je n’ai pas mangé, et tes plats me font vraiment, vraiment saliver.
    En plus, c’est une cuisine des îles, je suis réunionnaise, alors j’adore ça ! (huuum, le rougail tomates !)
    Et si j’allais faire un p’tit tour à Caen moi, pendant les vacances de Noël ?
    Franchement Létitia, t’es comme une copine qu’on aimerait toutes avoir !
    Ludmila

  7. Tiens, je regardais, il y a 2 jours, Fourchette et sac à dos à Londres où elle teste justement un supper club! J’ai trouvé l’idée très sympa, mais ça a l’air d’être beaucoup de boulot effectivement!! Bonne continuation à toi!

  8. Hé bien, c’était digne des plus grands restaurants !

  9. Wow ! Félicitations ! J’ai du mal à imaginer tout le travail que tu as dû abattre pour arriver à présenter tous ces plats… ! En tout cas, chapeau !

  10. Wow excellent dis-donc! J’aurai voulu goûter à tout, et même plus! Bisous

  11. Un travail de titan qui nous permet de revoir quelques unes de tes belles recettes !

  12. Faut arreter de se prendre des cuisiniers-ières. Cet article prouve que les ménagères qui veulent se la joué cuisinières 2.0, en faisant des blogs, des repas à la mode ne sont que des amatrices : Trop dure de cuisiner de 11h à 20h, portion surdimensionnée autant pour les enfants que les adultes, 15 mélanges de plats dans une assiettes……
    Laisser travailler les professionnels pour ce qui est des restaurants. Rester ce que vous etes, un ménagère qui aime faire la popotte pour ses potes. Arretez la restauration tout de suite

  13. @Kariboo: merci beaucoup pour ce message de sympathie, ça a éclairé mon lundi. Je ne me suis jamais prise pour une restauratrice, cette soirée était exceptionnelle pour moi, et je ne compte pas ouvrir un restaurant si ça peut vous rassurer. Les convives sont des personnes que je connais un peu, et ce sont ces personnes qui m’ont demandé d’organiser ce repas pour leurs amis qui souhaitent s’installer en Nouvelle-Calédonie et voulaient avoir un aperçu de la cuisine du pays. Je n’ai pas fait ça pour l’argent, mais pour faire plaisir et faire découvrir ma cuisine. Je ne vois pas en quoi je vais faire concurrence aux restaurants de ma ville où je vais et que j’apprécie. Si j’ai envie de cuisiner toute la journée, ça me regarde, que j’ai mal au dos en fin de soirée mais avec le sourire jusqu’aux oreilles, ça me regarde. Ah oui, avant d’oublier: JE VOUS EMMERDE.
    (PS: je ne saurais trop vous conseiller d’ouvrir un Bescherelle avant d’écrire, c’est dommage de gâcher une si belle plume que la vôtre.)

  14. tout donne extrêmement envie, même si les proportions on l’air d’être vraiment immense et les plats diversifiés… Je suis impressionnée !

  15. Wahou!
    Létitia c’est toi qui a éclairé mon lundi avec ton dernier commentaire! J’adore! Je trouve ça génial ce que tu as fait! Et j’imagine que ça doit être un boulot d’enfer! En tout cas si je passe par Caen (dommage que ça soit si loin!) je te ferais signe! Bises
    Charline

  16. Je ne connaissais pas les supper club et j’avoue que relever le challenge est osé…surtout quand on ne connait pas ses invités…alors chapeau bas à toi qui t’es lancée et qui réussie superbement ton challenge…l’essentiel étant que le plaisir soit au rdv et je pense qu’il y était ! well done

  17. quel boulot ! j’aurai bien aimé gouter à tout cela mm puisque les proportions étaient surdimensionnées haahhahhaa bisous-bisous ^^

  18. Ha ça agace que les ménagères (ahahah, ce terme, on se croirait dans les almanachs de mon arrière grand-mère) soient en capacité de surpasser ce que l’on peut manger dans certains restos où le cuisinier passe du temps en cuisine mais sert des choses infâmes. Pire, ces nouvelles ménagères détectent quand l’accompagnement est une banale ratatouille en boîte et que la vinaigrette sort d’une bouteille en plastique. Il y a encore de très bons restos (et c’est chez ceux-là que l’on va avec plaisir, même si l’on cuisine à foison chez soi.) Les autres, ceux qui servent leur daube, sont plus facilement démasqués. En tous cas, tes portions démesurées (j’aurai dit généreuses), je suis fan! Bien plus que le ragoût de dinde à l’eau mangé il y a peu dans un resto et préparé par un cuisinier de métier.

  19. Perso, je trouve l’initiative sympa, sorte de jeu de rôle pour l’entourage … le concept du « Dîner Presque Parfait » sans notation mais avec discussion sur le menu et les plats peut « le faire » aussi.
    Pour être franc, les assiettes sont surchargées, sûrement au niveau des quantités, mais aussi sur le rapport contenant/contenu …
    Quant aux reproches sur les amateurs passant le cap, je le trouve assez mal venu, et sans grand-fondement: de plus en plus d’autodidactes/ reconvertis ouvrent des restaurants et s’en sortent, certains sont même étoilés (ce qui est le cas chez nous en Dordogne du côté de Monbazillac). Nombres de professionnels au cursus classique se sont foutus ou se foutent de la tête des clients, à ne jouer que les déballeurs de produits finis, avec finalement une culture culinaire plus que limiter: il ne suffit pas de brasser de l’air durant 10h/jour dans une cuisine pour être cuisinier, ce serait trop simple. Par contre, il parait logique que dans certains domaines (les jardins, la cuisine, l’astronomie, …) des passionnés maîtrisent plus le sujet que 90% des professionnels de la branche … les cadences n’y sont peut-être pas, mais le petit « truc » si … après, il suffit de connaître ses limites et de faire avec tout en essayant de les gommer avec le temps …

  20. En plus des plats qui avaient l’air tous plus succulents les uns que les autres (comme tes invités ont du aimer!!!!!!!) tu as, en plus un très beau brin d’plume, ce qui semble faire cruellement defaut à MÔSIEUR KARIBOO chez qui j’ai relevé pas moins de 7 fautes d’orthographe en 8 lignes.
    Madame la menagère de moins de 50 ans a plus d’un talent dans sa soupiere! Bravo pour ton com Letitia, très subtil et fin, comme ta cuisine!

  21. Whaou, ça a dû être top, ça!
    Mais c’était des gens que tu connaissais?! Ou genre totale surprise?

  22. quelle magnifique idée!

  23. bravo pour cet ENORME boulot!

  24. wow mais c’était un BANQUET en fait! la vache j’ose pas imaginer le boulot! j’aurais bien gouté tiens!
    et kariboo il est con

  25. Formidable idée basée sur le partage et la gourmandise ! Je me permets de te conseiller l’aventure à l’occasion (moi je signe direct pour un dîner dans ton salon) (bon ok j’oublie un peu vite que je vis au Canada … mais dès mon retour et si c’est encore d’actualité je serais ravie de vivre un moment comme celui-ci)
    P.S : « ménagère » … non mais … vraiment ? Quel manque de tact et de classe

  26. Waou !! le boulot de dingue ! mais c’est vraiment magnifique et très, très appétissant !! Je trouve que ce genre de repas est une très bonne idée … Vraiment Bravo à toi ! c’est superbe !!

  27. Je savais que ce genre d’évènement se faisait et d’ailleurs je me disais que serais parfaite en maitresse de cérémonie!
    Félicitation !!!

  28. Waouwwww… j’adorai déjà le blog.. mais si la cuisinière (oupssss, pardon la ménagère) pousse la générosité à son apogée, je serai ravie de découvrir ses talents culinaires, dont je ne doute pas ! 😉
    J’ai découvert ce blog au détour des mes vagabondages sur la toile, et je me suis laissée prendre dans ses filets… C’est une cuisine comme je l’aime, colorée, exotique, multi-culturelle, et il y a même des recettes qui me rappellent mon Alsace (ben oui, expatriée, je suis allée chercher l’exotisme mais j’ai quelque peu dû me tromper dans mes calculs, et je me suis retrouvée en Autriche !)… Mais nos retours en Alsace sont toujours synonymes de courses en tout genre (ahhh… le magret de canard maison, on ne jure plus que par lui, et il produit toujours son succès).
    Bref, un grand merci de partager tout ça, de nous faire saliver et découvrir plein de bonnes choses 🙂

Laisser un commentaire